Acheter d'occasion
EUR 19,73
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

TRESORS DES PYRAMIDES Relié – 4 septembre 2011


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 34,00 EUR 19,73

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Pourquoi des pyramides ?
Une affaire de religion...

par James P. Allen

Depuis les jeux de cubes des enfants jusqu'aux monuments érigés par diverses civilisations à travers le monde, la pyramide est la plus courante de toutes les formes architecturales. Structurellement, c'est aussi l'une des plus stables. Rien d'étonnant, donc, à ce que les Égyptiens aient choisi de créer sous cette forme leurs réalisations architecturales les plus imposantes. Mais les pyramides de l'ancienne Égypte étaient bien plus que d'immenses entassements de pierres : elles représentaient aussi l'expression concrète de croyances spécifiques sur la vie dans ce monde et dans l'autre. Pour comprendre le complet», il donnait naissance à l'astre solaire, qui sort de ses pétales pour porter la vie au monde nouvellement créé. La colline primordiale était elle-même une hypostase divine appelée Tatjénen, mot qui signifie «la-terre-émergée».
Les premiers temples comportaient souvent un tertre, représentation emblématique du site de la naissance de toute vie. Ce pouvait être une butte de terre ou de sable, mais cela prit rapidement la forme plus permanente d'une petite pyramide taillée dans un bloc de pierre unique. Une miniature de ce type était appelé [bnbn] (benben), nom dérivé d'une racine [wbn] (ouében, «s'élever en brillant»). Le benben était l'image concrète de la colline primordiale émergeant au-dessus des eaux de l'océan, qui est la première à briller en recevant les premiers rayons de l'astre du jour, semblant ainsi lui donner naissance. Le benben est donc à la fois la représentation emblématique du premier monde et du premier soleil.
Ainsi, depuis le départ, la forme de la pyramide représentait la notion de la vie nouvelle, émergeant d'un tertre de terre dans la lumière chaude du soleil levant. Pour les Égyptiens, le benben est même plus qu'une image. A l'instar de la première colline émergée, il incorporait en lui-même la puissance de la vie nouvelle et la force qui permettait à celle-ci d'apparaître après une période de latence et d'assoupissement, au sein de la terre. Il n'est donc pas étonnant, dans cette perspective, que les anciens Égyptiens aient associé tertres et pyramides à leurs monuments funéraires. On sait que dans leur conception la mort ne signifiait pas la fin de la vie, mais le début d'une nouvelle forme d'existence. Durant sa vie terrestre, chaque individu était composé de trois entités fondamentales : le corps, le baï et le ka. Le corps était la forme physique, l'enveloppe matérielle habitée par l'être vivant. Le baï était assez proche de la notion moderne d'âme : c'était l'essence unique de chacun, la «personne» qui habitait le corps physique pendant la vie. Il était représenté à l'origine par l'oiseau-jabirou, puis par un oiseau composite à tête d'homme.


Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?