undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

10
4,6 sur 5 étoiles
TWENTY FEET FROM STARDOM (OSCAR 2014) : meilleur documentaire
Prix:9,40 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Les Rolling Stones sont en train d'apporter la dernière touche à leur album "Let It Bleed" et réalisent qu'ils ont besoin, pour les chœurs, d’une voix qui déménage. Quelqu’un dans le studio pense à appeler Merry Clayton. Après un coup de fil houleux, la dame débarque dans le studio à 2 heures du matin, enceinte, en pyjama de soie et bigoudis sur la tête. Elle chante "Rape, murder, it’s just a shot away" sur "Gimme Shelter". Mick Jagger en reste sur le cul. Cette histoire et de nombreuses autres tissent la trame de ce film sur le parcours des "background singers" de la musique américaine des années 60 à 80. Au travers d'entretiens et d'images d'archives Darlene Love, Táta Vega, Lisa Fischer (aujourd'hui choriste officielle des Stones), ou encore Judith Hill, toutes racontent, souvent avec beaucoup d'humour, ce métier de l'ombre. Sous les caractères bien trempés de ces chanteuses exceptionnelles, on découvre des femmes fragiles, pudiques, souvent meurtries de n’avoir pas été reconnues pour leur véritable talent. Toutes évoquent rêves et désillusions, joies et peines, mais surtout un amour immense pour la Musique. 20 Feet from Stardom donne également la parole à Mick Jagger, Bruce Springsteen, Stevie Wonder, Bette Midler, Sting… Tous rendent un hommage visiblement sincère à ces indispensables "background girls" malheureusement appelées à disparaître d'un univers musical où le look supplante la voix et où les overdubs et autres bidouillages électroniques remplacent les chœurs à moindre frais. Ce documentaire reste une grande fresque musicale, certes; mais il va plus loin encore en évoquant les soubresauts d'une société en pleine mutation et l'évolution de la condition féminine. "Incontournable","Indispensable", "Exceptionnel"! Pour une fois ces termes, trop souvent galvaudés, prennent un sens.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
50 PREMIERS REVISEURSle 4 décembre 2014
Le film s'ouvre sur une interview de Bruce Springsteen qui explique avec des mots simples la terrible distance que représentent les quelques mètres qui séparent les choristes des stars.
Ensuite, pendant une heure et demie chargée d'émotion nous découvrons le vécu et les sentiments de quelques unes des plus grandes voix noires de l'histoire de la musique populaire anglo-saxonne des cinquante dernières années.
- Darlene Love, qui débuta à 17 ans sous le contrôle tyrannique du producteur Phil Spector et qui enregistra d'innombrables hits, lesquels étaient ensuite mimés à la télévision par des chanteuses "plus présentables".
- Merry Clayton, la voix mythique du "Gimme Shelter" des Rolling Stones, qui fut à deux doigts de faire une carrière comparable à celle d'Aretha Franklin avant de retomber dans l'anonymat.
- Claudia Lennear - Miss Brown Sugar en personne - choriste et petite amie non-officielle de David Bowie et Mick Jagger, qui enregistra un magnifique album solo en 74... qui ne fut remarqué par personne. Aujourd'hui, elle enseigne l'espagnol pour survivre.
- Et que dire de Lisa Fisher? Une des plus grandes voix qui soit, qui chante encore aujourd'hui derrière Sting et les Stones. Une chanteuse éblouissante, couronnée par un Grammy pour son premier disque solo, avant de faire naufrage avec son second album.
- Enfin, il y a aussi Judith Hill, choisie par Michael Jackson pour son come-back avorté, qui faillit elle aussi franchir les derniers mètres entre la position de choriste et celle de star. Mais le destin est parfois cruel.
Toutes ces artistes merveilleuses sont là, en compagnie d'une dizaine d'autres, pour raconter leur passion, leur peines et leurs immenses bonheurs. Leurs trajectoires sont également commentées par des spécialistes et des artistes comme Stevie Wonder, Mick Jagger, Sting, etc.
Difficile, parfois, de ne pas sentir son cœur se serrer en regardant ce documentaire superbement filmé et monté. A cause des émotions suscitées par ces voix d'exception, et aussi par empathie pour leurs frustrations et leurs rêves brisés. La grande leçon que je retire de tout cela finalement, c'est que les petites chanteuses aux voix trafiquées en studio qui passent fugitivement aux sommets des charts ne seront jamais à la hauteur de ces grandes dames. Il leur manquera toujours une chose primordiale: le vécu viscéral qui fait les vraies stars.
Attention: 20 Feet From Stardom n'est pas pour tout le monde.
Pour pouvoir l'apprécier vraiment, il faut répondre à plusieurs conditions:
- Connaître un peu la production musicale anglo-américaine des dernières décennies.
- Savoir faire la différence entre une "belle" voix et une "grande" voix.
- Accepter de s'émouvoir.
Si c'est votre cas, foncez.

PS: je tiens à préciser, pour répondre à un autre commentateur, que j'adore aussi l'excellent documentaire "Standing in the Shadow of Motown" sur les musiciens de la Motown. Mais je ne comprends absolument pas comment on peut juger qu'il est supérieur à ce film. Les goûts et les couleurs...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce documentaire braque le projecteur sur les choristes qui ont marqué, de manière anonyme, quelques unes des chansons les plus légendaires de la musique "classic rock".

En 87 minutes (hormis de relativement maigres "extras"), la carrière et le destin de quelques unes des principales choristes (1) de l'histoire de la pop et du rock des années 1960 à 2009 nous est présentée de manière plus ou moins... "chorale" et chronologique.

Les intéressées elles-mêmes s'expriment, avec des images d'archives pour illustration et les témoignages de leurs employeurs et admirateurs en contre-point.

Le cas de Darlene Love est à part, puisqu'elle a chanté non pas à côté des stars mais à la place de stars de l'écurie animée par Phil Spector, notamment les Crystals. Le documentaire retrace la carrière dans l'ombre de Darlene Love, aujourd'hui toujours pimpante à 70+ ans, qui a tout de même été accueillie au sein du Rock & Roll Hall Of Fame en 2011. Le documentaire nous propose les retrouvailles en studio de cette chanteuse d'exception avec ses deux collègues du trio "The Blossoms" (plus sa soeur, Edna Wright). Elle chantent a capella un magnifique 'Da Doo Ron Ron'. On les voit aussi, dans les 1970s, avec Tom Jones pour 'River Deep Mountain High'.

Merry Clayton entre véritablement dans la catégorie des choristes de légende, puisque c'est elle qui nous donne la chair de poule à chaque fois que l'on écoute 'Gimme Shelter'. Le documentaire nous montre Merry et Mick Jagger (à distance) écouter cette performance vocale sans la musique, et on voit bien que Mick, 45 ans après, reste saisi ! Nous sont montrés les débuts de Merry Clayton en tant que "Raelette" à l'instigation de Billy Preston. Merry a enregistré 3 albums sous son nom grâce au producteur Lou Adler, mais ils n'ont pas marché. Un "best of" vient d'être édité. Merry Clayton s'est retrouvée ensuite choriste pour... 'Sweet Home Alabama' de Lynyrd Skynyrd (3).

Le film présente ensuite Lisa Fischer, qui est probablement la plus impressionnante des choristes en activité. Et l'une des plus en vue, puisqu'elle tourne avec les Rolling Stones depuis 1989. Ses qualités d'interprète et de show woman (malgré "ses deux pieds gauches") sont phénoménales, à comparer probablement avec celles d'Ella. Mais, et c'est l'un des points clés du reportage, le métier de star nécessite un égo et un narcissisme qui échappent à nombreux d'artistes, mêmes les plus talentueux. Lisa a connu la gloire sur son seul nom pour son premier disque, couronné par un Grammy en 2011 ('How Can I Ease The Pain') mais, reconnaît-elle avec philosophie et sans regret, elle n'a pas su capitaliser sur ce succès. Lisa chante 'Lean On Me' avec quelques unes de ses collègues.

Claudia Lennear, une ancienne "Ikette" et elle aussi attirée par les feux de la gloire (elle a posé pour Playboy), a chanté pour les Stones et pour Joe Cocker au faîte de sa gloire, avec un peu d'appui de ses amis, soit le groupe avec Leon Russell, ou bien pour George Harrison en faveur du Bangladesh. Claudia est aujourd'hui professeur d'espagnol.

Témoignent également Gloria Jones (la version originale de 'Tainted Love' et l'amie de Marc Bolan), Dr. Marble John (ancienne Raelette et aujourd'hui pasteur), Tata Vega, etc.

Outre Mick Jagger, Bruce Springsteen, Stevie Wonder et Sting rendent hommage aux choristes (Darlene remercie le "Boss" et Miami Steve lors de la cérémonie du Rock'n'Roll Hall Of Fame en 2011). On voit un superbe video clip de David Bowie interprétant 'Young Americans' avec Luther Vandross dans les choeurs. On voit Lynn Mabry avec les Talking Heads dans un extrait de 'Stop Making Sense'. Etc.

Le film s'arrête aussi sur la jeune Judith Hill, choisie par Michael Jackson pour ce qui devait être sa tournée de 2009, qui souhaite depuis lancer sa carrière solo (plutôt que de chanter pour Kylie ou Britney) et qui a été éliminée de "The Voice"...

Il y a quelques "extras" (quatre "blocs" coupés dans le montage final, dont un sur la survie en tant que chanteur pour des publicités, et le "trailer") mais hélas pas du tout de livret.

Avertissement : à plusieurs reprises, vos petits cheveux dans le cou se dresseront et les larmes de joie vous viendront aux yeux.

(1) Sauf exception (Luther Vandross, Oren Waters...), les "choristes" de ce documentaire sont des femmes.
(2) Cherchez sur YouTube ""Lisa Fischer Tribute" de Caroline Lawson.
(3) L'excellent label Light In The Attic vient de rééditer le recommandé 'Dylan's Gospel', un album de reprises de chansons de Bob Dylan produit en 1969 par Lou Adler, avec la crème des choristes de Los Angeles, dont Merry Clayton, Edna Wright et Gloria Jones que l'on voit dans le documentaire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 31 décembre 2014
Excellent documentaire. Contrairement à certains avis plutôt négatifs et probablement émis par des personnes ne connaissant pas le milieu de la musique (et celui des chanteurs en particulier), ce film met en avant toutes ses personnes "au fond de la scène, à côté du rideau" et sans lesquelles nombre de chansons seraient bien moins intéressantes à la fois harmoniquement et rythmiquement. Toutes ces voix d'un rare talent qui n'ont pas cherché à être sur le devant de la scène mais qui ont contribué à enrichir le répertoire de la chanson. Tous ces artistes parfois contraints de faire d'autres métiers pour vivre et dont le nom a été oublié...mais cette vidéo leur donne enfin le 1er rôle !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 11 août 2015
De la musique, de l'émotion, de la musique, des anecdotiques étonnantes, de la musique, des personnages aussi vrais qu'attachants, de la musique.
Bref un DVD à offrir ou à s'offrir pour les amoureux de la musique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 juin 2014
En tant que documentaire musical Oscarisé on était en droit d'attendre quelque chose du niveau de "Sugar Man", il n'en est rien !
En tant que documentaire du type << les musiciens de l'ombre >> on est également bien loin de "Standing in the shadow of motown".
Décevant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 août 2014
J'aurais voulu voir ce DVD meme si il n'avait pas eu d’oscar quelconque . J'apprécie toujours dans un morceau de musique les arrangements autours de l'interprète principal et la je suis servi .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 juin 2014
J'ai eu la chance de voir ce film au cinéma et même 2 fois... Quelle générosité, quelle beauté, quelle leçon de vie.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 novembre 2014
Excellent documentaire après visionnage TV. Pour toutes ces choristes afro-américaines à la voix exceptionnelle lesquelles n'ont pas toujours fait carrière en solo.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 juillet 2014
Dommage, mon PC n'a pas voulu le lire (il lit tout le reste). Il a fallu que je dépoussière mon lecteur de DVD
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Sugar Man
Sugar Man de Stephen 'Sugar' Segerman (DVD - 2013)
EUR 9,99

ONLY LOVERS LEFT ALIVE
ONLY LOVERS LEFT ALIVE de Tom Hiddleston (DVD - 2014)
EUR 10,00

Twenty feet from stardom [Blu-ray]
Twenty feet from stardom [Blu-ray] de Stevvi Alexander (Blu-ray - 2014)
EUR 12,99
 
     

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)
  -  
La rubrique Documentaire d'ARTE+7. Toutes les vidéos en replay !