undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 6,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Tales from Topographic Oceans
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Tales from Topographic Oceans Enregistrement original remasterisé, Import


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Cassette, Enregistrement original remasterisé, Import, 4 octobre 1994
"Veuillez réessayer"
Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.
Nos clients ont également consulté ces articles en stock

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Yes

Discographie

Image de l'album de Yes

Photos

Image de Yes

Biographie

Jon Anderson (chant), Chris squire (basse), Tony Kaye (claviers), Peter Banks (guitariste) et Bill Brufford (batterie), ont déjà une expérience musicale plus ou moins marquée lorsqu'ils forment la première mouture de Yes en 1968.

Galop d'essai

En pleine émergence de la scène progressiste anglaise, Yes se produit dans des ... Plus de détails sur la Page Artiste Yes

Visitez la Page Artiste Yes
219 albums, 3 photos, discussions, et plus.

Détails sur le produit

  • Cassette (4 octobre 1994)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Enregistrement original remasterisé, Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B000002J21
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (35 commentaires client)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Descriptions du produit

Critique

Même au sein de l’arme pléthorique des fans de Yes, on peut découvrir des amateurs vouant Tales From Topographic Oceans aux gémonies, comme autant de laudateurs considérant ce double-album (en sa version originale) comme l’une des merveilles absolues de notre univers. Au moins.

Dépassionnons le débat : qu’offre à entendre ce disque ? Jamais la fascination du chanteur Jon Anderson pour les religions orientales n’a été aussi clairement explicitée (il tente même un énigmatique « Nous Sommes du Soleil » en français dans le texte, dans la fraction « Ritual » de l’œuvre), ni mise en musique avec autant de luxuriance et d’inventivité. La musique, justement, n’a jamais été aussi précise, ni aussi précisément équilibrée, entre les différentes interventions des membres du groupe (dont le line-up de l’époque rassemble, outre le chanteur pré-cité, Steve Howe à la guitare, le bassiste Chris Squire, Alan White à la batterie, et les claviers toujours plaisants de Rick Wakeman). Et jamais les mélodies n’ont été aussi fouillées, ni aussi riches.

Maintenant, posons-nous une ultime question : à quoi  sert cette musique, justement ? A rien. Tales… représente en effet l’archétype du disque vain, parfait (trop parfait) mais tournant à vide, simplement là pour satisfaire la susceptibilité des musiciens (comme je chante, comme je joue bien !) et le public (comme ils chantent, comme ils jouent bien !). Dénué de la force névrotique de Close to the Edge, Tales… est un bel objet (jusqu’au graphisme lisse et onirique de Roger Dean utilisé comme à l’accoutumée pour les pochettes de cette période). Derrière la perfection de surface, nul supplément d’âme, et, en quelque sorte, la dramatique démonstration des limites du genre que constitue le rock progressif. Tales from Topographic Oceans atteignit la sixième position des classements des ventes d’albums pop.




Christian Larrède - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par S. Jacques TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 11 mars 2013
Format: CD
En réaction au commentaire d'amazon, Mr Larrede : "à quoi sert cette musique, justement ? A rien" Hum... pour moi la musique sert à faire plaisir autant à ceux qui la font qu'à ceux qui l'écoutent.. Ne lui donons pas une portée qu'elle n'a pas.. mais elle ne sert pas à rien non...juste à rendre heureux!! Ce n'est pas rien ça!!. Et "cette" musique, c'est du rock prog, un genre qui n'a jamais cessé d'exister et qui connait actuelment un revival fantastique.. Euh..les punks.;y sont ou?.....
Toujours le sieur Larrede : "Tales... représente en effet l'archétype du disque vain, parfait (trop parfait) mais tournant à vide, simplement là pour satisfaire la susceptibilité des musiciens (comme je chante, comme je joue bien !) et le public (comme ils chantent, comme ils jouent bien !). Dénué de la force névrotique de Close to the Edge, Tales... est un bel objet".
Ah ah.....!!J'ai l'impression de me retrouver en 1974 où le clivage entre les genres musicaux faisait se battre en joutes verbales les amateurs de hard rock, musique directe et simpliste pour les uns, musique du "corps" pour les autres et le prog, musique intellectuelle, voire élitiste. On sait maintenant que ce clivage est nul et non avenu.; La musique est....simplement... Les musiciens du prog (et ceux du hard rock aussi) sont excellents, et après que Jonny Rotten les ait qualifié de "dinosaures" (Rotten n'a jamais su faire un barré sur une gratte!!), l'affaire a été entendue pour un certains nombre de journalistes dont M larrede semble encore malheureusement faire partie....
Lire la suite ›
8 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par C. Laurent le 7 décembre 2013
Format: CD Achat vérifié
J'ai toujours le double vinyle... à l'époque où il est sorti, j'ai mis 1 an pour en apprécier chaque face, les premières écoutes étant un peu difficiles. Aujourd'hui c'est que du bonheur, j'en connais chaque note et phrasé musical.
Certains pensent qu'il faut avoir une Rollex à 50 ans pour avoir réussi sa vie, moi j'ai eu Yes quand j'étais Ado.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par prince saphir TOP 1000 COMMENTATEURS le 6 décembre 2010
Format: CD
L'une des cinquante plus belles pochettes de disque de tous les temps selon le magazine Rolling Stone (et l'intérieur est magnifique également : outre les textes ésotériques, basés sur la spiritualité du Yoga, il y a ces très belles photos qui ressortent sur un fond noir comprenant les paroles des chansons, fenêtres ovales ouvertes sur des ciels et des couchers de soleil, des étendues océaniques et des rivages planants, des roches et fossiles marins et des mers de nuages...). Et même si c'est un album particulièrement controversé, c'est sans l'ombre d'un doute celui de Yes le plus ambitieux, le plus fastueux, et aussi le plus long : ça, personne ne peut le nier ! De plus, les titres (et sous-titres) sont superbes et évocateurs à souhaît...
1 - (éveil, exploration, connaissance) The Revealing Science Of God / Dance Of The Dawn : le titre le plus majestueux, au commencement incroyable (ces voix comme une invocation, une prière, allant crescendo...)... jusqu'à l'irruption de la rythmique, puis la partie chantée, assez enlevée, avant un passage planant au mellotron avec solo de guitare lumineux par-dessus... Reprise du thème vocal et fin dans la forme de l'incantation du début... Un choc quand j'ai entendu ça la première fois... Il existe un autre début (pour la version "paper-sleeve"), où la voix de Jon Anderson est précédée d'un prélude instrumental atmosphérique, mais l'effet (même si ça surprends quand on le découvre comme moi environ trente ans après l'écoute originelle) est beaucoup moins fort, beaucoup moins surprenant que la version la plus connue.
Lire la suite ›
7 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par B. lionel le 13 octobre 2013
Format: Téléchargement MP3 Achat vérifié
Que dire ?...c'est l'équivalent de la trilogie de Wagner, de la 9ème de Beethoven, des cantates de Bach, en rock dit "progressif", qu'on a appelé comme ça je crois que parce que les morceaux ne faisaient plus couplet-refrain et moins de 4 mn, et étaient arrangés avec une sophistication égale aux maîtres du classique, ce qui demandait des instrumentistes virtuoses. YES est le plus grand groupe du genre de l'Histoire, Rick Wakeman au niveau de Pierre Cochereau, Steve Howe égale Narcisso Yepes, Ion Anderson sera reconnu plus tard comme une des plus belles voix du 33T, et le groupe entier a une place au Panthéon du Rock.
"Tales from topographic Oceans" est après "Relayer" et "Close to the edge" L'opus qu'il faut avoir, écouter et réécouter, pour tout: magie des compos, virtuosité des pré-cités, beauté de l'ensemble, richesse musicale, envolées lyriques rock...une merveille, en bref.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par rory richards le 17 décembre 2011
Format: CD
4 morceaux par 5 musiciens.....pas besoin de mots pour expliquer , si ce n'est qu'un: à ECOUTER! en 1973 , quand ce disque est sorti, les fans ont été surpris par la forme de ce disque: 4 morceaux ! 1 par face! oui, mais quels morceaux! et puis un morceau dont le refrain est en français.... de plus, tout comme quadrophenia des who, ce disque était sorti en avant première en France ! la première écoute fut diffusée sur RTL dansl'émission "poste restante" de jean bernard hebey (que je salue au passage) depuis, c'est devenu un classique du rock dit "progressif"...et même si certains journaleux font leur choux gras avec les têtes de steve howe et cris squire , ces derniers n'en restent pas moins de fantastiques musiciens!38 ans aprés sa sortie , ce disque n'a pris une ride!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?