undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Quantité :1
Tchaikovsky : Symphonies ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Tchaikovsky : Symphonies n° 4,  n° 5 et n °6 "Pathétique"
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Tchaikovsky : Symphonies n° 4, n° 5 et n °6 "Pathétique"


Prix : EUR 14,42 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
CD, 16 septembre 2006
"Veuillez réessayer"
EUR 14,42
EUR 7,18 EUR 5,87
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
27 neufs à partir de EUR 7,18 12 d'occasion à partir de EUR 5,87

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Leningrad Philharmonic Orchestra

Visitez la Page Artiste Leningrad Philharmonic Orchestra
pour toute la musique, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Tchaikovsky : Symphonies n° 4,  n° 5 et n °6 "Pathétique" + Tchaikovsky : Concerto pour piano n° 1 + Tchaïkovski : Concerto pour violon Op. 35
Prix pour les trois: EUR 41,37

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Chef d'orchestre: Evguéni Mravinski
  • Compositeur: Pyotr Il'yich Tchaikovsky
  • CD (16 septembre 2006)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Deutsche Grammophon
  • ASIN : B000E0W24S
  • Autres éditions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (15 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 21.668 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Disque : 1
1. Symphonie n°4 op.36 en fa mineur - andante sostenuto - Evgeny Mravinsky
2. Symphonie n°4 op.36 en fa mineur - andantino in modo di canzone - Evgeny Mravinsky
3. Symphonie n°4 op.36 en fa mineur - scherzo - Evgeny Mravinsky
4. Symphonie n°4 op.36 en fa mineur - finale - Evgeny Mravinsky
5. Symphonie n°5 op.64 en mi mineur - andante - Evgeny Mravinsky
6. Symphonie n°5 op.64 en mi mineur - andante cantabile - Evgeny Mravinsky
Disque : 2
1. Symphonie n°5 op.64 en mi mineur - valse - Jewgenij Mrawinskij
2. Symphonie n°5 op.64 en mi mineur - finale - Evgeny Mravinsky
3. Symphonie n°6 pathétique op.74 en si mineur - adagio allegro non troppo - Jewgenij Mrawinskij
4. Symphonie n°6 pathétique op.74 en si mineur - allegro con grazia - Jewgenij Mrawinskij
5. Symphonie n°6 pathétique op.74 en si mineur - allegro molto vivace - Jewgenij Mrawinskij
6. Symphonie n°6 pathétique op.74 en si mineur - finale adagio lamentoso - Jewgenij Mrawinskij

Descriptions du produit

2CD Leningrad P.O./Evgeny Mravinsky

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
14
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 15 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Philippe JEAN le 8 février 2015
Format: CD
Bon, c'est vrai qu'on peut en écouter d'autres après Mrawinsky, mais, c'est difficile ...
Il y a quelques temps france musique diffusait chaque dimanche vers 14h une tribune de critiques de disques, intitulé "'le jardin des musiciens" et dirigé par un prétentieux dont j'ai oublié le nom. La Tribune des critiques de disque se justifiait dans les années 1960 lorsque les grandes oeuvres comptaient moins d'une dizaine d'exemplaire. Aujourd'hui on trouve des centaines d'interprétations, il y a déjà un choix préalable déjà contestable car il faut choisir 6 version parmi des dizaines voire plus.
Bref, ce dimanche là, le maître du "jardin" avait choisi 6 versions de la 5ème symphonie de Tchaïkovsky dans lesquels on trouvait qq versions plus ou moins anciennes et la version nouvelle qui motivait cette tribune. En constatant que la version de Mravinsky n'avait pas été retenu dans la confrontation, je m'en étonnais dans le forum de l'émission. Je reçus alors une réponse cinglante du maître du jeu :" Mrawinsky ?, il est mort" . Réponse d'autant plus stupide que ce jour là, la Tribune eut du mal à départager 2 versions; l'une récente que j'ai oubliée, l'autre , un peu moins puisque dirigée par Pierre Monteux, éminent chef d'orchestre français, créateur du Sacre du printemps de Stravinsky en 1913, mais qui, compte tenu de ses dates aurait pu être le père de Mrawinsky et qui, si je puis dire, était encore plus mort que lui !
Le jardin des critiques n'existe plus et je ne saurais m'en plaindre !
Les trois dernières symphonies de Tchaïkowsky, sont toujours là aussi indispensables qu'au moment de leur parution il y a près de 50 ans !!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
21 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 10 octobre 2006
Format: CD
Les revoici en boîtier plat et à prix doux, ces enregistrements, légendaires s'il en est, réalisés à l'automne 1960 au Wembley Town Hall et au Musikverein de Vienne à l'occasion de tournées occidentales de l'Orchestre philharmonique de Léningrad et de son chef de plus de vingt ans déjà, le terrible Evguéni Mravinski. Interprétativement, c'est Furtwängler dans Beethoven, Reiner dans Strauss (et la fougue de l'un plus le perfectionnisme de l'autre), une intimité avec un répertoire qu'aucun arrangement avec la lettre de la partition ne saurait compromettre, un engagement viscéral et spirituel dévastateur, bref une rare impression de "real McCoy". Mais ces disques, ce sont aussi un style de direction et une identité sonore dont on a peu de témoignages de cette qualité technique, au moins de cette époque. Pour des raisons économiques et géopolitiques bien contingentes, le disque ne nous aura pas laissé de trace aussi vivace de cette culture musicale que de celle de Chicago, Berlin ou Vienne. L'association entre Mravinski et le Philharmonique de Léningrad fut une osmose comme il en a existé peu d'autres au vingtième siècle : Reiner et le Chicago Symphony Orchestra, Szell et le Cleveland Orchestra, Ormandy et le Philadelphia Orchestra, Karajan et le Philharmonique de Berlin, Celibidache et celui de Munich - la liste s'arrête peut-être là. Ce serait déjà une raison suffisante de chérir ces disques, au volume assourdissant donc à la dynamique limitée (mais donc aussi au confort d'écoute certain dans des conditions d'écoute moyennes) mais où l'équilibre entre pupitres, la spatialisation et le rendu du grain des timbres est excellent.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gerard Müller TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 15 décembre 2014
Format: CD
Tchaïkovski Piotr Illytch (1840-1893) Symphonies N°4/5/6/ Léningrad Philharmonic Orchestra/Evgeny Mravinsky
Cet enregistrement des trois dernières symphonies de Tchaïkovski passe pour être le meilleur entre tous.
Mravinsky et son orchestre de Léningrad (à l’époque de l’enregistrement -1960-aujourd’hui Saint Pétersbourg) sont inégalable et jamais égalés.
L’essence même de la quatrième symphonie opus 36 est le « fatum » c’est à dire le destin funeste, une sorte de force fatale qui empêche de parvenir au bonheur. Dès le premier mouvement, on ressent la menace qui plane et qui s’affirme avec la sonnerie solennelle des cuivres. Puis vient le second mouvement andantino, une sorte de plainte mélancolique exhalée par le hautbois repris par l’orchestre comme un refrain triste et profond. Après un scherzo en pizzicati, vient le finale qui emporte tout avec des percussions omniprésentes et des violons déchainés.
Une symphonie inoubliable, d’une richesse inouïe.
La cinquième symphonie opus 64 reprend un peu le thème du destin fatal, faisant entendre une procession morbide dès l’andante initial. Une sorte d’angoisse plane avec les vents. L’andante du second mouvement est d’une teinte sinistre avant que la valse du troisième mouvement n’apporte un peu de bonheur. Le finale est sublime et pathétique, grandiose et angoissé. La sixième n’est pas loin…
On dit souvent que la sixième symphonie opus 74 est le requiem composé par Tchaïkovski pour lui-même. On lui a donné le nom de « Pathétique » ce qui donne le ton.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?