Quantité :1
Tell Tale Signs: The Boot... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par TUNESUS
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: Vendeur américain. CD, DVD, jeux vidéo, disques vinyles et plus! Livraison rapide! Tous les articles garantis!
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 28,56
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
Vendu par : Fulfillment Express
Ajouter au panier
EUR 35,08
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
Vendu par : Skyvo Direct
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Tell Tale Signs: The Bootleg Séries /Vol.8 (2 CD)
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Tell Tale Signs: The Bootleg Séries /Vol.8 (2 CD) Import


Prix : EUR 28,82 LIVRAISON GRATUITE Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
30 neufs à partir de EUR 11,78 8 d'occasion à partir de EUR 9,94

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.
EUR 28,82 LIVRAISON GRATUITE Détails Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Bob Dylan

Discographie

Image de l'album de Bob Dylan

Photos

Image de Bob Dylan

Biographie

Bob Dylan, de son vrai nom Robert Allen Zimmerman, est né le 24 mai 1941 à Duluth (Minnesota). Adolescent, il trompe son ennui par l'initiation au piano et à l'harmonica, et dans la découverte des chanteurs de blues et de country, notamment Hank Williams. Il devient fan d'Elvis Presley et joue dans les Jokers, puis les Golden Chords, et s'approprie ... Plus de détails sur la Page Artiste Bob Dylan

Visitez la Page Artiste Bob Dylan
429 albums, 24 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Tell Tale Signs: The Bootleg Séries /Vol.8 (2 CD) + The Witmark Demos : 1962 - 1964 - The Bootleg Series /Vol.9 + Bootleg Series Vol. 7: No Direction Home
Prix pour les trois: EUR 52,88

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (6 octobre 2008)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : Import
  • Label: Columbia
  • ASIN : B001D06SEI
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 80.152 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Disque : 1
1. Disque 1 piste 1
2. Disque 1 piste 2
3. Disque 1 piste 3
4. Disque 1 piste 4
5. Disque 1 piste 5
6. Disque 1 piste 6
7. Disque 1 piste 7
8. Disque 1 piste 8
9. Disque 1 piste 9
10. Disque 1 piste 10
Voir les 26 titres de ce disque
Disque : 2
1. Disque 2 piste 1
2. Disque 2 piste 2
3. Disque 2 piste 3
4. Disque 2 piste 4
5. Disque 2 piste 5
6. Disque 2 piste 6
7. Disque 2 piste 7
8. Disque 2 piste 8
9. Disque 2 piste 9
10. Disque 2 piste 10
Voir les 28 titres de ce disque

Descriptions du produit

Description du produit

"Grabaciones inéditas de estudio que abarcan un periodo comprendido entre 1989 y 2006 y que fueron recuperadas de las sesiones de algunos de los álbumes más populares de Dylan: ""Time out of mind"", ""Oh mercy"" y ""Modern times"". El doble disco también incluye maquetas, tomas alternativas, temas en directo y canciones peculiares de bandas sonoras."

Critique

La publication de l’édition officielle – et répertoriée - des chansons inédites, versions alternatives ou mélodies rares consignées dans quelques bandes originales de films et autres prestations publiques du plus important chanteur du XXème siècle se poursuit par l’une des périodes assurément les plus ésotériques, voire désabusées, de Dylan.

Quinze années où, non seulement l’Américain comprend de moins en moins le monde dans lequel il évolue, mais dont il finit par se soucier comme d’une guigne, et au cours desquelles il enregistre, avec des succès et réussites divers, quatre albums : Oh Mercy (produit en 1989 par Daniel Lanois et représenté ici par sept chansons, comme de subtiles révélations), World Gone Wrong (un Grammy Award en 1993 et un « 32-20 Blues » en cadeau inédit ici), Time Out of Mind (album du come-back en 1997, ici à l’honneur avec six mélodies), et Modern Times (2006, album de la réconciliation définitive avec fans et critiques, simplement représenté par deux versions alternatives).

Les vingt-sept chansons de ce double album, où prédomine une instrumentation acoustique riche en dobro, mandoline, harmonica et autre pedal-steel guitar, inverse magistralement la course du temps pour un artiste qu’on pensait ranger dans les poubelles de l’histoire, et confirme que le nouveau millénaire s’est traduit pour lui par un indubitable regain de forme. Certes, la voix (particulièrement pour les prises de concert) dénote quelques faiblesses parfaitement compréhensibles. Mais l'homme est roué et sait distiller les émotions (de la raillerie la plus acerbe à un romantisme attendri, insoupçonné chez lui) avec une magnitude qui se rie des déficiences ténues de la technicité.

La période de Time Out of Mind, en particulier, démontre que Dylan a, sans conteste, recouvré les sommets de l’inspiration. Au chapitre des raretés pointent une version live datant de 1982 de « The Girl on the Greenbriar Shore », un duo avec Ralph Stanley, légendaire chanteur de bluegrass (« The Lonesome River »), une version en concert de « Ring Them Bells » captée au Supper Club de Manhattan en 1993, et les plus de huit minutes de « ‘Cross the Green Mountain », extraites de la bande originale du film Gods and Generals, avec Robert Duvall, se déroulant à la veille de la Guerre de Sécession (en pleine americana, donc, concept, attribué à une partie de la culture américaine, qu’on croirait inventé pour Dylan).

Ayant décidé d’être immortel après son accident de motocyclette, Dylan choisit désormais d’apprivoiser le temps, évoquant aujourd’hui sur des musiques d’hier. Vingt ans des coulisses d’une carrière foisonnante, autant d’éternité.

Christian Larrède - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Benjamin Lab TOP 1000 COMMENTATEURSVOIX VINE le 16 décembre 2008
Format: CD
Contrairement à certains artistes de son âge, et même si Bob a la plus belle partie de sa carrière derrière lui (de fait...), Dylan a encore bien des choses à nous raconter. Si l'on a tendance à penser que le tournant des années 80 a été le début du déclin pour l'artiste, on oublie un peu rapidement son regain d'activité et de créativité à l'orée du nouveau millénaire. Une dynamique qui s'était déjà enclenchée à la fin des années 90. C'est tout cela que ce huitième volume des bootlegs nous apporte comme témoignage. On sait bien qu'il ne s'agit pas ici de trouver la pépite échappée de la riche discographique de l'artiste ou encore le rare moment perdu d'un concert en état de grâce. Pour autant, ce qui fait la richesse de ces nombreux bootlegs, c'est bien qu'ils nous en disent autant (si ce n'est plus) sur Dylan que ses disques originaux. Bien loin des collections au rabais pour fans prêt à aligner les billets, ce huitième bootleg est l'un des plus riches de tous et vaut largement le détour pour tous les fans (et même les autres) de Bob.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
32 internautes sur 37 ont trouvé ce commentaire utile  Par D. Maselli le 7 octobre 2008
Format: CD
Quand Bob Dylan chantait qu'il ne fesait pas encore noir, mais que ça n'allait pas tarder, ça sonnais assez lugubre, un peu comme si il était sur le point de casser sa pipe. Ce qui failli arriver, d'ailleurs, juste avant la sortie de Time Out Of Mind, l'album qui contenait Not Dark Yet et un paquet d'autres chansons tout autant amères et poignantes. Sur le moment, on pouvait vraiment se demander si Dylan, après avoir réussi un album excellent comme Oh Mercy suivi d'un Under the Red Sky assez moyen et de deux disques de reprises folks fort agréables mais masquant un manque d'inspiration inquiétant, ne disais pas adieu. Sauf que non, il a survecu. Et, comme il l'a déjà chanté plusieures fois, celui qui n'est pas occupé à naitre est occupé à mourir. Ayant réussi à éviter la deuxième option, on dirais qu'il se régale désormais à renaitre de manière inésperée : Time Out Of Mind a été suivi de Love And Thief et Modern Times, deux albums qui creusent encore plus profond ou, plus précisément, plus loin dans le temps. On dirais que Dylan vit désormais dans un espace-temps non délimité, où Alicia Keys ou Neil Young sont cité dans des chansons qu'on jurerais enrigistrées dans les années trente. Un peu comme le Billy the Kid joué par Richard Gere dans I'm Not There. Et alors qu'à vingt-cinq ans son expression semblait temoigner d'une vie d'experiences, le sexagenaire d'aujourd'hui a conservé l'air malicieux d'un gamin. C'est clair : Bob Dylan n'avait pas eu autant de classe depuis 1966.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Eminian TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 5 novembre 2008
Format: CD
Je ne manque pas d'air, osez écrire une critique d'un disque de Dylan. Qui suis-je pour me le permettre, un dylanologue reconnu, un fan éperdu, un spécialiste quelconque ? Rien de tout cela, juste un amateur de musique. Bob Dylan vient de faire paraître le huitième volume des « Bootleg Series » qui regroupent les inédits, les versions brutes ou des titres rares du musicien. Ce qui laisse pantois l'auditeur c'est de constater que ces chutes abandonnées dans une malle feraient un coffre au trésor pour d'autres. L'album titré Tell Tale Signs couvre la période récente de 1989 à 2006, on y aborde donc les albums Oh ! Mercy (1989) Time Out Of Mind (1997) Love and Theft (2001) Modern Times (2005) sous un angle inédit avec des versions de morceaux connus mais produits ou enregistrés autrement et c'est franchement emballant car souvent plus dépouillés. Guitares, harmonica et dobro, sur lesquels la voix de Dylan fait des merveilles non pas techniquement, mais pour son timbre et l'émotion qui s'en dégage. Sur les versions live, si sa voix peut dérailler, sa marque de fabrique, elle sait aussi meugler comme sur High Water avec sa grosse basse limite boogie. On se régale aussi d'inédits comme le magnifique Red River Shore ou de versions alternatives comme l'intense Dignity accompagné de son seul piano. Le CD est double car le bougre se débarrasse à la pelle de ces « petites choses » qui pour nous sont autant de cadeaux de Noël avant l'heure.Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par daniel le 20 mars 2011
Format: CD
Attention il y a deux versions de l'album Tell Tale Signs: une version qui comprend seulement le disque 1 (Disc 1, 13 titres), et une version double qui comprend les deux disques (Disc 1 + Disc 2, 27 titres). Cependant il semble impossible d'acheter le deuxieme disque separement. La confusion est augmentee par la similitude des pochettes qui sont exterieurement identiques.
Je conseille donc de se procurer LA VERSION 2 DISQUES - et d'eviter celle qui n'en comprend qu'un!
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?