undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

79
4,1 sur 5 étoiles
Terminus Elicius
Format: PocheModifier
Prix:6,80 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

19 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Depuis que j'ai découvert Karine Giegel, j'ai continué à lire tous ses romans, dans le désordre de leur parution, mais qu'importe ! Depuis des mois je commençais à m'ennuyer sérieusement dans des lectures de polars de derrière les fagots, complètement ratés et frapadingues ! Avec Karine, on ne regrette rien, nous avons en effet affaire à une "littéraire" qui est capable d'user de tous les registres pour donner à ses romans la plus grande envergure, avec un suspense continu qui nous fait avaler les pages comme si nous étions affamés ! Et c'est toujours avec regret que l'on arrive au dernier feuillet.

Avec Terminus Elicius, on est plongé de nouveau à la fois dans l'angoisse et la curiosité, face à cette jeune fille un peu réservée qui se réjouit d'avoir trouvé l'amour, en la personne d'un voyageur anonyme, qui lui laisse des lettres intimes puis enflammées au fil des jours, toutes cachées dans un fauteuil du train qu'elle prend chaque jour pour aller travailler dans son commissariat. Parallèlement à cette petite amourette qui prend de plus en plus d'ampleur au fil des voyages, des meurtres atroces de femmes sont commis régulièrement, et l'inspecteur de service a bien du fil à retordre pour trouver l'assassin.

Il serait idiot d'entrer dans les détails pour raconter l'histoire, il vous faudra acheter ce petit polar pour tout connaître et être certains de passer un excellent moment, en vous prenant de sympathie, comme toujours, pour les personnages, toujours dans le doute, la peur, toujours à la recherche de l'amour également, et de la compréhension et de la confiance. Un bien étrange polar, qui fait toujours éprouver de la pitié même pour les plus tristes individus, victimes de leur pulsions et de leurs malheurs.

Il est quasiment impossible de trouver l'énigme de cette histoire qui se passe à Marseille, tant les rebondissemnts et les pistes sont inattendus et bien menés. Je ne me lasse pas de lire Karine Giebel, à croire que le Midi de la France inspire notre auteur.

En conclusion un premier roman, plutôt court, mais dense, précis, fouillé. Un style d'écriture épatant (et pourtant j'aime Flaubert et les grands "classiques",) mais j'aime cette façon de dire et de faire ressentir. Beaucoup essaient de copier Giebel, mais tous échouent. Alors c'est pour cette raison qu'elle demeure pour moi l'un des meilleurs auteurs de polars de notre génération actuelle, et qui sait, peut-être la meilleure !

Tous à vos nouveaux achats !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 février 2013
J'ai adoré!! Comme tous les autres romans de Madame Karine Giebel, il y a beaucoup d'émotions dans ce livre. Thriller, suspens et un peu de romantisme. Les personnages sont attachants.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 juin 2013
On se laisse prendre par l'histoire, un tres bon polar! Le plus: l'épaisseur des personnages campés en peu de mots mais avec relief. Au delà d'un bon polar la découverte pour moi d'un grand écrivain,( je lis tous ses livres en ce moment) qui ne cède jamais à la facilité. K. G explore des personnalités et des situations inhabituelles, inquiétantes, sans jamais tomber dans le voyeurisme (comme B. Aubert par exemple), ni dans le manichéisme. On finirait par s'attacher aux pires meurtriers.. Ce qui déroute.
Un écrivain à connaître, que l'on soit ou pas, fan de polars!
Ne pas rater un autre de ses livres, chef d'œuvre selon moi : "meurtres pour redemption"!
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 novembre 2012
J'ai connu Karine Giebel cet été avec "Juste une ombre". J'ai tout de suite adoré son style, son originalité et surtout... les rebondissements à chaque page. Inutile de spéculer sur la fin de l'histoire, elle sera de tout façon tout autre ! En 3 mois, j'ai lu l'ensemble de ses livres. "Terminus Elixius" est à mon sens à lire en premier.
Bonne lecture,
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 juillet 2012
j'ai adoré cette histoire, dévorée en quelques heures, je recommande vivement, de plus très facile à lire. je recommande vivement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 janvier 2012
L'auteur nous offre avec Terminus Elicius un polar psychologique passionnant avec une intrigue originale et une héroïne particulièrement attachante. Jeanne, jeune femme névrosée qui s'est construit son propre monde pour tenter d'échapper à la sombre réalité, se retrouve confrontée à un dilemme qui va l'emmener aux portes de la folie.
Une écriture belle, parfois poétique, une intrigue efficace. Tous les ingrédients sont là pour faire de ce roman un excellent polar.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 septembre 2013
C'est le premier livre que je lis de cet auteur.
Rien à redire si ce n'est que j'ai adoré ce livre. A lire sans hésiter!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 août 2014
C'est le livre de karine Giebel que j'ai le moins aimé. Par contre plein d'autres de cet auteur que j'ai vraiment adoré:
#1: Purgatoire des innocents
#2: Meurtre pour redemption
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 novembre 2014
Bravo Karine, encore une fois ! Une histoire terrible, un dénouement génial, un soupçon de romance, du thriller assez noir, des personnages attachants... = un livre qui se dévore, et dont on ne ressort pas indemne. Dommage qu'il soit plus bref que d'habitude car on voudrait que ça dure plus longtemps
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 10 juillet 2015
J'avais commencé la découverte de l'auteure avec "Juste une ombre" qui a été, à ce jour, une de mes plus grosses claques littéraire, un coup de coeur qui m'avait complètement retourné. Longtemps après, j'y pense encore, c'est dire :-) puis quelques temps après, j'ai lu "Morsures de l'ombre" (2nd roman de l'auteure) que j'avais bien aimé et qui m'avait plongé dans un angoissant huit-clos glauquissime à souhait.

Ici, j'ai souhaité lire son tout 1er roman "Terminus Elicius".

Malheureusement, ça ne l'a pas fait avec moi.

J'ai même du mal à poser mon avis tellement ce livre m'a laissé dans le flou.

Tout d'abord, je n'ai pas du tout accroché à l'héroïne Jeanne ... du début à la fin, je n'ai pas réussi à l'apprécier, à la comprendre. J'avais énormément de mal à la "cerner", je la trouvais "bizarre" (et même si d'habitude, j'adore les héro(ine)s "différent(e)s", là, ça n'était pas dans le bon sens -selon moi biensûr- ) et même si elle a des circonstances atténuantes, j'ai eu énormément de mal à compatir avec son attitude, ses "toc" (vérifier sans cesse que son sac est bien fermé), ses angoisses, ses plaintes (entre autre que personne ne la remarque).

D'ailleurs, à propos de son sac, je n'ai toujours pas compris pourquoi elle vérifie sans cesse pourquoi son sac est bien fermé :-/

On ne sait pas trop si elle va mal dans le sens mal-être ou dans le sens psychologique (folie, démence ...). Peut-être un peu des deux.

J'avoue m'être un tantinet ennuyée avec cette héroine qui n'avait rien pour "m'accrocher". L'auteure l'a dépeint avec une vie assez triste, morne : une mère castratrice qui passe son temps devant la télé, inquiète pour un rien, le fameux Michel (je n'en dirai pas plus pour ne pas vous spoiler), un caractère éteint, une personnalité que personne ne remarque (et dès que quelqu'un s'interresse un tantinet à elle, dans son cerveau celà signifie en gros "il se moque de moi", "il s'en fout de moi" ... j'avais parfois envie de la secouer :-/ ).
Evidemment, seul Elicius ne trouve grâce à ses yeux :-/ (un type qui lui avoue franco dans ses écrits qu'il tue sans concessions :-/ Autant dire qu'un mec comme ça, j'aurai flippé comme une malade !)

Les aller-retour en train Istres-Marseille / Marseille-Istres présent tout du long du roman et la correspondance (à sens unique) avec Elicius ne m'ont pas emportés. Je suis resté assez extérieure à cela (et les aller-retour en train étaient un peu à l'image de la vie de Jeanne : tristounet).

Par contre, je dois bien avouer que j'ai A-DO-RE le capitaine Esposito ;-)
Je sais que certains l'ont trouvé cliché (le flic qui se tue à la tâche, qui fume clope sur clope, qui dort peu, divorcé avec un enfant qu'il voit peu, pas mal physiquement ...) mais perso, j'ai adoré (bon, j'ai encore plus A-DO-RE Alexandre Gomez dans "Juste une ombre" du même auteur :-P ).
J'ai adoré les passages où il était là, ses passages avec sa vie dans le commissariat, chez lui, en train de mener l'enquête etc. On sentait dans ses passages le côté prometteur de Karine Giebel :-)
Ce sont d'ailleurs ces passages là qui m'ont fait tenir et lire le roman jusqu'au bout ;-)

Par contre, ce qui m'a laissé totalement perplexe : c'est l'épilogue. Je ne l'ai absolument pas compris pourtant, je l'ai relu 3 fois mais je ne l'ai pas compris.

En bref, c'est un roman qui m'a laissée perplexe par moment mais qui est à lire si, comme moi, vous aimez l'auteure et avez envie de lire toute son oeuvre. Cependant, c'est loin d'être le meilleur (mais c'est un 1er roman donc compréhensible ;-) surtout que l'auteure a LAAARGEMENT montré son talent par la suite ^_^ ).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Meurtres pour rédemption
Meurtres pour rédemption de Karine GIEBEL (Poche - 8 mars 2012)
EUR 9,10

Jusqu'à ce que la mort nous unisse
Jusqu'à ce que la mort nous unisse de Karine GIEBEL (Poche - 8 septembre 2011)
EUR 7,70

Maîtres du jeu
Maîtres du jeu de Karine GIEBEL (Poche - 12 septembre 2013)
EUR 2,90