undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
 

Testament


Top albums (Voir les 33)


Voir les 33 albums de Testament

Testament : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 232
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Testament
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

testament

@testament live photos at @heavymtl 2015 (8/8) by Jean-Frederic Vachon for @MtlRampage: http://t.co/tKGHiYaxC6


Biographie

Le guitariste Eric Peterson forme Testament à San Francisco (Californie) en 1983. Il est vite rejoint par Alex Skolnick, autre guitariste avec qui il forme l'épine dorsale du groupe. Le chanteur Chuck Billy arrive lui en 1986. Alors en concurrence avec Metallica pour recueillir les suffrages des fans de hard en Californie, Testament sort The Legacy en 1987.
Avec The New Order en 1988, Testament assoit sa réputation de spécialiste d'un trash metal baigné au speed metal, se plaisant à développer des thèmes d'un ésotérisme noir, confinant au satanisme. Le Malin n'apprécie pas leurs thèses à leur ... Lire la suite

Le guitariste Eric Peterson forme Testament à San Francisco (Californie) en 1983. Il est vite rejoint par Alex Skolnick, autre guitariste avec qui il forme l'épine dorsale du groupe. Le chanteur Chuck Billy arrive lui en 1986. Alors en concurrence avec Metallica pour recueillir les suffrages des fans de hard en Californie, Testament sort The Legacy en 1987.
Avec The New Order en 1988, Testament assoit sa réputation de spécialiste d'un trash metal baigné au speed metal, se plaisant à développer des thèmes d'un ésotérisme noir, confinant au satanisme. Le Malin n'apprécie pas leurs thèses à leur juste valeur, les albums de Testament ne génèrent que des ventes somme toutes décevantes.Practice What You Preach (1989), Souls of Black (1990) et l'excellent The Ritual en 1992, n'arrivent pas à inverser la funeste tendance. Commence alors la litanie prévisible des va-et-vient de personnel, et surtout d'une avancée vers le death metal de plus en plus prononcée. Low (1994), Demonic (1997) et le chef d'oeuvre The Gathering (1999) témoignent amplement de cette nouvelle inclinaison. A trop chatouiller La Bête, le chanteur Chuck Billy se voit diagnostiquer un cancer en 2001. Testament se trouve alors dans une impasse et consacre les premières années du XXIème siècle à ouvrir ses fonds de tiroir. Il en sort tout de même un honnête Live in London (2005) et un Greatest Hits (2007) en forme de bilan.Chuck Billy retrouvé, Testament revient complètement régénéré et The Formation of Damnation en 2008, devient leur album le plus populaire. Il se classe en particulier n° 15 en Allemagne. Testament a su rester vivant, malgré un manque de reconnaissance en forme de déni de justice et continue à faire sonner les trompettes de l'Apocalypse à qui aime les entendre. Pour Dark Roots of Earth en 2012, le batteur Paul Bostaph est remplacé (temporairement ?) par Gene Hoglan déjà croisé sur Demonic en 1997. Cette variation de personnel n'empêche pas Testament d'afficher une forme insolente sur ce dixième album. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Le guitariste Eric Peterson forme Testament à San Francisco (Californie) en 1983. Il est vite rejoint par Alex Skolnick, autre guitariste avec qui il forme l'épine dorsale du groupe. Le chanteur Chuck Billy arrive lui en 1986. Alors en concurrence avec Metallica pour recueillir les suffrages des fans de hard en Californie, Testament sort The Legacy en 1987.
Avec The New Order en 1988, Testament assoit sa réputation de spécialiste d'un trash metal baigné au speed metal, se plaisant à développer des thèmes d'un ésotérisme noir, confinant au satanisme. Le Malin n'apprécie pas leurs thèses à leur juste valeur, les albums de Testament ne génèrent que des ventes somme toutes décevantes.Practice What You Preach (1989), Souls of Black (1990) et l'excellent The Ritual en 1992, n'arrivent pas à inverser la funeste tendance. Commence alors la litanie prévisible des va-et-vient de personnel, et surtout d'une avancée vers le death metal de plus en plus prononcée. Low (1994), Demonic (1997) et le chef d'oeuvre The Gathering (1999) témoignent amplement de cette nouvelle inclinaison. A trop chatouiller La Bête, le chanteur Chuck Billy se voit diagnostiquer un cancer en 2001. Testament se trouve alors dans une impasse et consacre les premières années du XXIème siècle à ouvrir ses fonds de tiroir. Il en sort tout de même un honnête Live in London (2005) et un Greatest Hits (2007) en forme de bilan.Chuck Billy retrouvé, Testament revient complètement régénéré et The Formation of Damnation en 2008, devient leur album le plus populaire. Il se classe en particulier n° 15 en Allemagne. Testament a su rester vivant, malgré un manque de reconnaissance en forme de déni de justice et continue à faire sonner les trompettes de l'Apocalypse à qui aime les entendre. Pour Dark Roots of Earth en 2012, le batteur Paul Bostaph est remplacé (temporairement ?) par Gene Hoglan déjà croisé sur Demonic en 1997. Cette variation de personnel n'empêche pas Testament d'afficher une forme insolente sur ce dixième album. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Le guitariste Eric Peterson forme Testament à San Francisco (Californie) en 1983. Il est vite rejoint par Alex Skolnick, autre guitariste avec qui il forme l'épine dorsale du groupe. Le chanteur Chuck Billy arrive lui en 1986. Alors en concurrence avec Metallica pour recueillir les suffrages des fans de hard en Californie, Testament sort The Legacy en 1987.
Avec The New Order en 1988, Testament assoit sa réputation de spécialiste d'un trash metal baigné au speed metal, se plaisant à développer des thèmes d'un ésotérisme noir, confinant au satanisme. Le Malin n'apprécie pas leurs thèses à leur juste valeur, les albums de Testament ne génèrent que des ventes somme toutes décevantes.Practice What You Preach (1989), Souls of Black (1990) et l'excellent The Ritual en 1992, n'arrivent pas à inverser la funeste tendance. Commence alors la litanie prévisible des va-et-vient de personnel, et surtout d'une avancée vers le death metal de plus en plus prononcée. Low (1994), Demonic (1997) et le chef d'oeuvre The Gathering (1999) témoignent amplement de cette nouvelle inclinaison. A trop chatouiller La Bête, le chanteur Chuck Billy se voit diagnostiquer un cancer en 2001. Testament se trouve alors dans une impasse et consacre les premières années du XXIème siècle à ouvrir ses fonds de tiroir. Il en sort tout de même un honnête Live in London (2005) et un Greatest Hits (2007) en forme de bilan.Chuck Billy retrouvé, Testament revient complètement régénéré et The Formation of Damnation en 2008, devient leur album le plus populaire. Il se classe en particulier n° 15 en Allemagne. Testament a su rester vivant, malgré un manque de reconnaissance en forme de déni de justice et continue à faire sonner les trompettes de l'Apocalypse à qui aime les entendre. Pour Dark Roots of Earth en 2012, le batteur Paul Bostaph est remplacé (temporairement ?) par Gene Hoglan déjà croisé sur Demonic en 1997. Cette variation de personnel n'empêche pas Testament d'afficher une forme insolente sur ce dixième album. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.