undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 novembre 2010
Ce livre est d'une grande qualité notamment par sa très grande clarté (qui ne néglige pas la précision) et par le choix des textes d'auteurs (les extraits suffisamment larges permettent une réelle compréhension de la pensée des auteurs cités). Il tient compte des recherches les plus récentes dans le domaine. Je vous conseille cet achat.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2012
La principale problématique sur la logique en philo était notamment de savoir si les mathématiques ne sont qu'un outil indépendant du réel et donc qu'une commodité pour notre esprit ou s'ils représentent qque chose d'effectif avec une valeur en soi. Moi je dirais qu'il y a un lien entre ce qu'un mathématicien écrit sur papier et la logique universelle, donc non les maths ne sont pas qu'un outil. Quand on écrit un équation cela a un sens, un sens assez simple psychologiquement puisque une équation n'est qu'une relation d'ordre numérique entre des variables. Mais toutes les créations ou astuces des mathématiciens et qui font cette science que sont les mathématiques n'ont rien de factices puisqu'elles suivent le fil de la nature. Alors bien sûr les concepts de la logique semblent plus abstraits qu'en physique ou en chimie puisqu'on n'observe pas leur action dans le réel, néanmoins le chercheur créé des situations, et donc des concepts où peuvent s'exprimer ces lois de la logique et qui sont au final tout aussi réelles que les lois de la matière.

Je crois que la logique qui repose sur les nombres vient du fait que la Vie est qualitative, or toute dimension ou réalité qualitative peut et doit être quantifiée, ainsi apparaissent les chiffres et donc la logique des choses. La logique, tant celle qui est inscrite dans l'univers pas ses lois que celle qui vient à notre esprit est la même. Je dirais que c'est le socle pour l'Etre, le socle pour Etre et donc le cadre nécessaire à toute existence. L'on peut faire de plus une différence entre les lois d'ordre logique que l'on découvre par les mathématiques et les lois régissant la matière et qu'étudient la physique, la chimie et la biologie. En effet ces dernières sont plus "normales" que "logiques" en ce sens que contrairement à la logique qui sert vraiment de pilier à tout (toute la création) et semble nécessaire et unique sinon on tombe dans l'irrationnel, les lois relatives à la matière (masse des particules et relations(équation) entre les masses par la force de gravité, etc, etc) me semblent juste normales car moins strictes et nécessaires, donc plus arbitraires.

Enfin même si cela parait moins académique je crois qu'on ne peut parler de logique ou de nature sans parler de l'origine de la logique et de la nature, et donc sans parler de Dieu. Je pense vraiment que rien n'est naturel, logique ou légitime en soi à partir de rien du tout (celui des athées). Très simplement, le néant n'a pas plus de nature que d'existence dont on aurait pu héritée. L'on constate sur terre que ce qui est naturel est sain, que la nature en elle-même est bonne et que tout ce qui s'en éloigne pour tomber alors sur le "contre nature" instinctivement et immédiatement nous choque (à moins de se la jouer trouculturel&intellectuel^^). Je ne pense pas seulement à l'homosexualité ni même à un corps amputé qui nous choque, idem pour un visage défiguré, mais principalement à la méchanceté cad à ce qui est réelle noirceur, et au final "mal" au sens de ce qui s'oppose à la Vie (et c'est là la déf de la perversion), à l'énergie de Vie de notre créateur, source de toute Vie comme il est dit, car nous sommes avant tout des êtres de Vie.
Tout cela pour dire que notre nature et même la nature de l'univers, la nature universelle est celle du Seigneur, libre à l'homme de s'en écarter ou pas. Quant à ce qui dépasse la nature de notre univers, celle que l'on côtoie tous les jours il s'agit simplement du SURnaturel. Là aussi cela fait déjà moins sérieux et académique mais je pense que la logique de notre monde n'est qu'une petite partie de celle de Dieu. La logique s'élargit quand on monte vers le haut et telles des pyramides elles s'emboîtent, se prolongent mais ne se renient pas. Ainsi la logique et la nature de notre cosmos n'est vraiment qu'une partie restreinte de la logique et du potentiel de Vie du divin. De là, si le SURnaturel existe, l'irrationnel lui n'existe pas. Et ce que l'on constate notamment face à la réalité des miracles, messages ou manifestations d'outre tombe, etc. et même des singularités (BigBang, trous noirs,...) qui nous semblent non compréhensibles, s'explique simplement en comprenant que la logique que nous côtoyons n'est qu'une partie restreinte d'un tout.

Enfin, à quoi sert la logique, la nature au final? La réponse est qu'il ne s'agit que d'un cadre (sain) pour Vivre, car l'essentiel dans tout ça est bien la Vie. Et l'on s'aperçoit en s'élevant que le cadre est souple et n'est en définitive que lié à nos capacités psychiques mais que pour jouer au jeu de la Vie les règles deviennent aussi subtiles et larges que la Vie est grande et potentiellement sans limites à l'image de son Origine.
33 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)