Commencez à lire Thérèse Desqueyroux (Les Cahiers Rouges t. 176) sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible
 

Thérèse Desqueyroux (Les Cahiers Rouges t. 176) [Format Kindle]

François Mauriac
4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (33 commentaires client)

Prix Kindle : EUR 5,49 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet

App de lecture Kindle gratuite Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 5,49  
Relié --  
Broché EUR 20,20  
Poche EUR 5,10  
Broché --  
CD --  

Offre Éclair Kindle Abonnez-vous à la Newsletter Offre Éclair Kindle et recevez un ebook gratuit.

Assurez-vous d'avoir bien coché la case Offre Éclair Kindle, puis cliquez sur "Abonnez-vous" pour vous inscrire. Vous recevrez par email votre code promotionnel permettant d'obtenir votre ebook gratuit.

Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !






Descriptions du produit

Amazon.fr

La justice, c'est une chose ; la vengeance, c'en est une autre. Thérèse a voulu empoisonner son mari, elle a échoué, et le scandale a été étouffé : on ne joue pas avec l'honneur d'une famille si respectable. Mais ce qui se passe après, c'est bien pire que toutes les condamnations. Son mari se fait son juge, son bourreau, et décide de la séquestrer purement et simplement. Il ne peut pas la supprimer, il ne peut pas non plus la souffrir. Il peut en revanche l'enfermer. Ce sera l'occasion pour Thérèse de penser à son geste, puisque de toute façon elle n'a plus que ça à faire...

Celui que l'on désigne souvent comme le chef de file des écrivains catholiques a bien des comptes à régler avec la foi et la morale : chacun de ses romans repose la question du bien et du mal, dans une société de plus en plus torturée et de plus en plus noire, à l'image du coeur des hommes. Thérèse Desqueyroux n'échappe pas à la règle, et l'enfermement de l'héroïne donne lieu à certaines des plus belles pages de François Mauriac. --Karla Manuele

Revue de presse

Jenkins (the editor) has made judicious use of the considerable amount of critical material to have appeared on the novel during the last two decades. (Modern Languages Review)

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 239 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 187 pages
  • Editeur : Grasset (14 avril 1993)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B005OPAPM4
  • Word Wise: Non activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (33 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°10.577 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles
13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Rêve, révolte, réalité 4 décembre 2011
Par Romur TOP 500 COMMENTATEURS
Format:Poche
Encore un ouvrage qui paraîtra incompréhensible à celui qui a oublié ou n'a pas appris ce qu'était la société jusqu'aux trois quarts du XXème siècle, et plus encore ce qu'était la société de province avec ses convenances et ses qu'en dira-t-on étouffants.

Thérèse a tenté d'empoisonner son mari (elle aurait aussi bien pu se tuer elle-même...) : la famille la disculpera pour éviter le scandale judiciaire mais la condamnera à l'incarcération dans la maison de famille, avant que son mari ne décide, vu son obstination, de la mettre en liberté (ou de l'abandonner ? Dans tous les cas, elle a plus de chance que Camille Claudel !). Mais quel monstre est donc cette femme qui se désintéresse de son enfant ?

Parfois dans la tête de Thérèse, parfois de l'extérieur, Mauriac nous fait suivre dans une langue simple et claire le parcours psychologique de ce désespoir et de cet étouffement dans les convenances conjugales de la bourgeoisie de province. Des grands pins des Landes aux grands boulevards parisiens, les mécanismes de la pensée sont subtilement compris et analysés même si Mauriac dans sa préface avoue avoir du mal à comprendre et maîtriser le destin de son héroïne.
Un roman qui brille par sa brièveté et sa complexité
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
Par Jean for Joel TOP 500 COMMENTATEURS
Format:Poche
ayant vu l'admirable film de Georges Franju (1962) avec des interprètes rares -Emmanuelle Riva et Philippe Noiret- j'ai eu envie de relire ce texte et comme il ouvre le tome II de la Pléiade, je continue ainsi ma relecture de cet auteur majeur du XXe siècle ; c'est un roman court qui nous projette dans la bourgeoisie riche de province où tout le monde doit se conformer à un moule défini, la famille avant tout, la préservation du nom, le mépris de l'étranger et du juif en particulier, la perpétuation de la race, la fierté de posséder des milliers de pins... Thérèse sort de ce monde-là, elle est terrienne et elle vit de ses pins, elle est jolie sans être belle et très charmante, elle décide donc d'elle-même d'épouser le fils Desqueyroux qui en vaut en autre, même qui lui paraît un peu moins buté que les autres, afin de marier leurs patrimoines Mais très vite elle se sent oppressée par la lourdeur de son milieu qui la tétanise, elle est intelligente et libre d'esprit, elle ne peut se conformer au moule, son Bernard lui devient rapidement odieux, tellement attendu et grossier, sa petite fille la dégoute pour ce qu'elle représente, leur propriété d'Argelouse l'enferme comme une prison... elle voudra anéantir tout cela par l'empoisonnement de son mari, sans préméditation, ainsi, par un hasard Mais lorsqu'elle aura commencé rien ne pourra plus l'arrêter... Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Itinéraire d'une femme libre. 1 décembre 2012
Par Gerard Müller TOP 100 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Poche
Thérèse Desqueyroux/François Mauriac
Relisez ce grand classique du roman : vous y trouverez une source inépuisable de réflexion. C’est un roman noir et sinistre qui se vit au cœur de la forêt landaise dans une ambiance délétère. Paru en 1927, il fut et reste considéré comme un des chefs d’œuvre de la littérature. Inspiré d’un fait divers, il fut sous-titré : « Itinéraire d’une femme libre ».
Tandis qu’elle revient du tribunal, libre, Thérèse se rémémore…
Elle n’a jamais connu sa mère. Son père misogyne notoire fut absent. Il se plaisait à dire : « Toutes des hystériques quand elles ne sont pas des idiotes », en parlant des femmes.
Deux personnages s’affrontent dans un terrible silence seulement troublé par le vent dans la cime des pins du hameau d’Argelouse. Thérèse Larroque et Bernard Desqueyroux , attachés viscéralement à la terre, se sont unis pour une mésalliance sous la pression familiale.
« Le silence d’Argelouse ! Les gens qui ne connaissent pas cette lande perdue ne savent pas ce qu’est le silence : il cerne la maison, comme solidifié dans cette masse épaisse de forêt où rien ne vit, hors parfois une chouette hululante… »
« La propriété est l’unique bien de ce monde et rien ne vaut de vivre que de posséder la terre. » Telle est la devise de ces êtres qui ne connaissent pas d’autre amour que celui de la terre. D’ailleurs Thérèse s’adressant à Bernard ne disait-elle pas : « Bernard, avec ta peur de la mort ! N’éprouves-tu jamais, comme moi, le sentiment profond de ton inutilité ? Non ?
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Mauriac ! 7 juillet 2011
Par sulpicia
Format:Poche
Mauriac, une espèce de Paul Valéry qui ferait des romans, est saisissant de puissance narrative et poétique. Un style barbelé, sublimé d'un grand vinaigre. Son adjectif, isolé, banal, indispensable, est des plus grands. Mauriac est de ceux dont on lit la ligne avec hâte et regret de cette hâte. Il est de ceux qui, aussitôt lue la page, la font relire comme on le ferait d'un poème dont chaque mot est au cœur son exacte clé; fût-elle tranchante d'être mal ébarbée.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
5.0 étoiles sur 5 Un des meilleurs
Très bon livre, excellemment écrit. Brodant à partir d'un fait divers réel, le thème de la condition féminine est abordé avec un... Lire la suite
Publié il y a 1 jour par FX de Vasselot
3.0 étoiles sur 5 Three Stars
bon produit RAS
Publié il y a 2 mois par flovie geraldine
5.0 étoiles sur 5 Five Stars
Livre scolaire bien livrer
Publié il y a 3 mois par Russo Séverine
3.0 étoiles sur 5 Classique
Ouvrage classique adapté à notre jeune lectorat. Ce type de volume est souvent demandé en classe de français en vue d'analyse des textes et des pensées... Lire la suite
Publié il y a 4 mois par Mr. Sausset C
5.0 étoiles sur 5 Simple et profond, noir et lumineux
Le style lumineux de l'auteur est une délectation en soi. Ainsi portés par celui-ci, les ressorts du drame qui nous est compté paraissent limpides... Lire la suite
Publié il y a 5 mois par Berlue
5.0 étoiles sur 5 Un grand roman sur la complexité humaine
Oui Thérèse est complexe mais Mauriac a l'art de nous guider dans les labyrinthes de sa pensée (où elle-même se perd parfois). Lire la suite
Publié il y a 6 mois par Doudou
5.0 étoiles sur 5 sous les pins
Un roman-phare, une héroïne tourmentée, faussement féministe, que d’aucuns reconnaîtront sous les traits devenus célèbres d’Emmanuelle Riva (le... Lire la suite
Publié il y a 9 mois par Jean Francois Ponge
5.0 étoiles sur 5 sans commentaires
Ce livre fait partie des classiques, il a été acheté dans le cadre scolaire, classe de Première, cours de français.
Publié il y a 14 mois par A06
5.0 étoiles sur 5 superbe
Thérèse, un personnage magnifique que l'on a du mal à quitter, il faut poursuivre avec " la fin de la nuit" absolument! Lire la suite
Publié il y a 15 mois par drallieva
3.0 étoiles sur 5 Lu par obligation
J'ai lu ce livre pour faire un travail à l'école.
Je n'ai pas compris l'histoire qui est trop complexe à mon gout.
Publié il y a 16 mois par Laurent Beraud
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique