The Allman Brothers Band


The Allman Brothers Band : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 634
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de The Allman Brothers Band

Biographie

Après avoir accompagné un temps Aretha Franklin et Wilson Pickett, Duane, talentueux guitariste, retrouve son frère Gregg pour former The Allman Brothers Band et produire un rock  ancré dans ses racines blues sudistes. Les voix, l'orgue, les percussions ou l'harmonica laissent toujours la vedette à une forêt d'accords électriques que seules les cordes savent pénétrer, pour les soutenir presque laconiquement dans un blues confortable. Surtout Duane allman n'a pas son pareil dans le maniement du bottleneck, cette habileté donne un tranchant et une rapidité uniques à son jeu de guitare.Avec ... Lire la suite

Après avoir accompagné un temps Aretha Franklin et Wilson Pickett, Duane, talentueux guitariste, retrouve son frère Gregg pour former The Allman Brothers Band et produire un rock  ancré dans ses racines blues sudistes. Les voix, l'orgue, les percussions ou l'harmonica laissent toujours la vedette à une forêt d'accords électriques que seules les cordes savent pénétrer, pour les soutenir presque laconiquement dans un blues confortable. Surtout Duane allman n'a pas son pareil dans le maniement du bottleneck, cette habileté donne un tranchant et une rapidité uniques à son jeu de guitare.Avec leurs dégaines (cheveux longs, moustaches tombantes et vestes à franges en cuir), les musiciens s'affirment de la famille des « bikers » (motards), qui arpentent l'Amérique en Harley. Le succès du groupe est instantané : deux premiers albums, The Allman Brothers Band (1969) et Idlewild South (1970), en deux ans, et déjà une notoriété à travers les États-Unis pour leur capacité d'improvisation en concert. La troisième année se voit couronnée d'un double album mythique, At Fillmore East, qui contient le fameux « Whipping Post », une pièce culte de l'histoire du blues-rock, improvisée pendant 22 minutes lors du concert. Des mauvaises langues chuchotent alors que ces petits génies se droguent pour réaliser de telles performances.Mais c'est en moto que Duane Allman se tue en 1971, juste après avoir enregistré Layla avec Derek And The Dominos. Duane Allman a réalisé une carrière fulgurante, il laisse des solos de guitare parmi les plus mélodieux de l'histoire du rock. Sa capacité à passer de titres lents où il décompose chaque note, à des accélérations au bottleneck qui voient les notes se succéder à une allure vertigineuse; est proprement prodigieuse.

Le groupe va continuer sous la direction de Gregg Allman et Dicky Betts, sortant 4 albums entre 1973 et 1981, suivis, dix ans plus tard, de Shades On Two Worlds. Même avec une magie moindre, en étant plus sages et moins brillants musicalement, The Allman Brothers Band continuent à régaler les fans d'un blues rock d'exception. Chez ces Sudistes là, on ne sait pas faire de musique médiocre. Copyright 2014 Music Story Music Story

Après avoir accompagné un temps Aretha Franklin et Wilson Pickett, Duane, talentueux guitariste, retrouve son frère Gregg pour former The Allman Brothers Band et produire un rock  ancré dans ses racines blues sudistes. Les voix, l'orgue, les percussions ou l'harmonica laissent toujours la vedette à une forêt d'accords électriques que seules les cordes savent pénétrer, pour les soutenir presque laconiquement dans un blues confortable. Surtout Duane allman n'a pas son pareil dans le maniement du bottleneck, cette habileté donne un tranchant et une rapidité uniques à son jeu de guitare.Avec leurs dégaines (cheveux longs, moustaches tombantes et vestes à franges en cuir), les musiciens s'affirment de la famille des « bikers » (motards), qui arpentent l'Amérique en Harley. Le succès du groupe est instantané : deux premiers albums, The Allman Brothers Band (1969) et Idlewild South (1970), en deux ans, et déjà une notoriété à travers les États-Unis pour leur capacité d'improvisation en concert. La troisième année se voit couronnée d'un double album mythique, At Fillmore East, qui contient le fameux « Whipping Post », une pièce culte de l'histoire du blues-rock, improvisée pendant 22 minutes lors du concert. Des mauvaises langues chuchotent alors que ces petits génies se droguent pour réaliser de telles performances.Mais c'est en moto que Duane Allman se tue en 1971, juste après avoir enregistré Layla avec Derek And The Dominos. Duane Allman a réalisé une carrière fulgurante, il laisse des solos de guitare parmi les plus mélodieux de l'histoire du rock. Sa capacité à passer de titres lents où il décompose chaque note, à des accélérations au bottleneck qui voient les notes se succéder à une allure vertigineuse; est proprement prodigieuse.

Le groupe va continuer sous la direction de Gregg Allman et Dicky Betts, sortant 4 albums entre 1973 et 1981, suivis, dix ans plus tard, de Shades On Two Worlds. Même avec une magie moindre, en étant plus sages et moins brillants musicalement, The Allman Brothers Band continuent à régaler les fans d'un blues rock d'exception. Chez ces Sudistes là, on ne sait pas faire de musique médiocre. Copyright 2014 Music Story Music Story

Après avoir accompagné un temps Aretha Franklin et Wilson Pickett, Duane, talentueux guitariste, retrouve son frère Gregg pour former The Allman Brothers Band et produire un rock  ancré dans ses racines blues sudistes. Les voix, l'orgue, les percussions ou l'harmonica laissent toujours la vedette à une forêt d'accords électriques que seules les cordes savent pénétrer, pour les soutenir presque laconiquement dans un blues confortable. Surtout Duane allman n'a pas son pareil dans le maniement du bottleneck, cette habileté donne un tranchant et une rapidité uniques à son jeu de guitare.Avec leurs dégaines (cheveux longs, moustaches tombantes et vestes à franges en cuir), les musiciens s'affirment de la famille des « bikers » (motards), qui arpentent l'Amérique en Harley. Le succès du groupe est instantané : deux premiers albums, The Allman Brothers Band (1969) et Idlewild South (1970), en deux ans, et déjà une notoriété à travers les États-Unis pour leur capacité d'improvisation en concert. La troisième année se voit couronnée d'un double album mythique, At Fillmore East, qui contient le fameux « Whipping Post », une pièce culte de l'histoire du blues-rock, improvisée pendant 22 minutes lors du concert. Des mauvaises langues chuchotent alors que ces petits génies se droguent pour réaliser de telles performances.Mais c'est en moto que Duane Allman se tue en 1971, juste après avoir enregistré Layla avec Derek And The Dominos. Duane Allman a réalisé une carrière fulgurante, il laisse des solos de guitare parmi les plus mélodieux de l'histoire du rock. Sa capacité à passer de titres lents où il décompose chaque note, à des accélérations au bottleneck qui voient les notes se succéder à une allure vertigineuse; est proprement prodigieuse.

Le groupe va continuer sous la direction de Gregg Allman et Dicky Betts, sortant 4 albums entre 1973 et 1981, suivis, dix ans plus tard, de Shades On Two Worlds. Même avec une magie moindre, en étant plus sages et moins brillants musicalement, The Allman Brothers Band continuent à régaler les fans d'un blues rock d'exception. Chez ces Sudistes là, on ne sait pas faire de musique médiocre. Copyright 2014 Music Story Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page