ARRAY(0xac5a3bb8)
 

The Black Angels

 

Top albums


CD: €14.48  |  MP3: €8.99
CD: €13.00  |  MP3: €8.99
CD: €11.60  |  MP3: €8.99
CD: €15.99  |  MP3: €8.99

The Black Angels : top des titres MP3

 
Tous les titres
1 - 10 titres sur 146 titres
Trier par
Titre Album Durée Prix
Écouter1. Young Men DeadPassover 5:32EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter2. You're MineIndigo Meadow 3:40EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter3. TelephonePhosphene Dream [Exclusive Version] 1:59EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter4. Yellow Elevator #2Phosphene Dream [Exclusive Version] 4:56EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter5. Bad VibrationsPhosphene Dream [Exclusive Version] 4:27EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter6. Bloodhounds On My TrailPassover 3:58EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter7. Black GreasePassover 4:32EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter8. Entrance SongPhosphene Dream [Exclusive Version] 3:38EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter9. You On The RunDirections To See A Ghost 4:55EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter10. Don't Play With GunsDon't Play With Guns 3:42EUR 0,99  Acheter le titre 
1 - 10 titres sur 146 titres
« Précédent| Page: 12345...|Suivant »
Vendu par Amazon Media EU S.à r.l. En passant une commande, vous acceptez nos conditions d'utilisation.



Image de The Black Angels
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Les « Anges Noirs » sont la rencontre au Texas de deux lycéens au tout début des années 90, Christian Bland (guitare, boîte à effets) et Alex Maas (chant, sitar). Chemin de vie faisant, ils se retrouvent en 2002 après le retour de l'université de Christian Bland et commencent alors à composer ensemble de la musique.

Comité d'indépendants

Après de nombreuses collaborations et essais de groupes, ils font la rencontre en 2004 de Stephanie Bailey (batterie, percussion) et commencent alors à fonder The Black Angels. Au fil des rencontres et des concerts sont venus se joindre au groupe Jennifer ... Lire la suite

Les « Anges Noirs » sont la rencontre au Texas de deux lycéens au tout début des années 90, Christian Bland (guitare, boîte à effets) et Alex Maas (chant, sitar). Chemin de vie faisant, ils se retrouvent en 2002 après le retour de l'université de Christian Bland et commencent alors à composer ensemble de la musique.

Comité d'indépendants

Après de nombreuses collaborations et essais de groupes, ils font la rencontre en 2004 de Stephanie Bailey (batterie, percussion) et commencent alors à fonder The Black Angels. Au fil des rencontres et des concerts sont venus se joindre au groupe Jennifer Raines (boîte à effets), Kyle Hunt (claviers, percussion) et Nate Ryan (basse, guitare). Tous multi instrumentistes, ils évoluent parmi la scène rock indépendante d'Austin, se ralliant même à Anton Newcombe (Brian Jonestown Massacre) et à son label Kommittee To Keep Music Evil.C'est dans ce contexte underground, bercé par de nombreuses influences psychédéliques des années 1960, que The Black Angels définit et construit sa musique et son nom.

Déesse de glace et rock 'n' roll

Bien des origines ont été attribuées au nom du groupe, mais l'hypothèse la plus sérieuse demeure sa référence au titre du Velvet Underground « The Black Angel's Death Song », extrait du premier album The Velvet Underground & Nico (1967). Cet attrait se retrouve également dans le logo du groupe, cliché stylisé de Nico.Cette simple référence est évocatrice de l'âme qui anime The Black Angels, tourné vers le futur mais pourtant si proche et si respectueuse de l'héritage musical passé, dans lequel s'entrechoque des références pour les Doors, Syd Barrett, The 13th Floor Elevators, Joy Division, apportées par chaque membres du groupe.

Deux ans après leur formation sort leur premier album, Passover (2006), témoignage brûlant de leurs influences et de l'intensité de leur musique. Ce premier disque reçoit un accueil chaleureux de la critique et du public. Mais déjà The Black Angels est reparti en tournée, notamment en tant que première partie pour The Black Keys, comme lors de leur passage à la Cigale à Paris le 1er mars 2007.

Entre les tournées The Black Angels trouve le temps d'enregistrer les titres qui formeront leur second album, jouant déjà certaines compositions sur scène. C'est ainsi que sort en mai 2008 Directions to See a Ghost, au ton psychédélique durci mais toujours autant apprécié et salué unanimement. En 2010, le troisième opus des Texans psychédéliques, Phosphene Dream, révèle un groupe plus halluciné que jamais, et dont le compteur semble s'être arrêté en 1967, pour le plus grand bonheur des nostalgiques et des revivalistes. 

The Black Angels voit son succès perdurer aux Etats-Unis et en France avec Indigo Meadow en avril 2013. Cette fois, les Texans ajoutent des refrains pop à leur potion psychédélique de base. Copyright 2014 Music Story Clément Descubes

Les « Anges Noirs » sont la rencontre au Texas de deux lycéens au tout début des années 90, Christian Bland (guitare, boîte à effets) et Alex Maas (chant, sitar). Chemin de vie faisant, ils se retrouvent en 2002 après le retour de l'université de Christian Bland et commencent alors à composer ensemble de la musique.

Comité d'indépendants

Après de nombreuses collaborations et essais de groupes, ils font la rencontre en 2004 de Stephanie Bailey (batterie, percussion) et commencent alors à fonder The Black Angels. Au fil des rencontres et des concerts sont venus se joindre au groupe Jennifer Raines (boîte à effets), Kyle Hunt (claviers, percussion) et Nate Ryan (basse, guitare). Tous multi instrumentistes, ils évoluent parmi la scène rock indépendante d'Austin, se ralliant même à Anton Newcombe (Brian Jonestown Massacre) et à son label Kommittee To Keep Music Evil.C'est dans ce contexte underground, bercé par de nombreuses influences psychédéliques des années 1960, que The Black Angels définit et construit sa musique et son nom.

Déesse de glace et rock 'n' roll

Bien des origines ont été attribuées au nom du groupe, mais l'hypothèse la plus sérieuse demeure sa référence au titre du Velvet Underground « The Black Angel's Death Song », extrait du premier album The Velvet Underground & Nico (1967). Cet attrait se retrouve également dans le logo du groupe, cliché stylisé de Nico.Cette simple référence est évocatrice de l'âme qui anime The Black Angels, tourné vers le futur mais pourtant si proche et si respectueuse de l'héritage musical passé, dans lequel s'entrechoque des références pour les Doors, Syd Barrett, The 13th Floor Elevators, Joy Division, apportées par chaque membres du groupe.

Deux ans après leur formation sort leur premier album, Passover (2006), témoignage brûlant de leurs influences et de l'intensité de leur musique. Ce premier disque reçoit un accueil chaleureux de la critique et du public. Mais déjà The Black Angels est reparti en tournée, notamment en tant que première partie pour The Black Keys, comme lors de leur passage à la Cigale à Paris le 1er mars 2007.

Entre les tournées The Black Angels trouve le temps d'enregistrer les titres qui formeront leur second album, jouant déjà certaines compositions sur scène. C'est ainsi que sort en mai 2008 Directions to See a Ghost, au ton psychédélique durci mais toujours autant apprécié et salué unanimement. En 2010, le troisième opus des Texans psychédéliques, Phosphene Dream, révèle un groupe plus halluciné que jamais, et dont le compteur semble s'être arrêté en 1967, pour le plus grand bonheur des nostalgiques et des revivalistes. 

The Black Angels voit son succès perdurer aux Etats-Unis et en France avec Indigo Meadow en avril 2013. Cette fois, les Texans ajoutent des refrains pop à leur potion psychédélique de base. Copyright 2014 Music Story Clément Descubes

Les « Anges Noirs » sont la rencontre au Texas de deux lycéens au tout début des années 90, Christian Bland (guitare, boîte à effets) et Alex Maas (chant, sitar). Chemin de vie faisant, ils se retrouvent en 2002 après le retour de l'université de Christian Bland et commencent alors à composer ensemble de la musique.

Comité d'indépendants

Après de nombreuses collaborations et essais de groupes, ils font la rencontre en 2004 de Stephanie Bailey (batterie, percussion) et commencent alors à fonder The Black Angels. Au fil des rencontres et des concerts sont venus se joindre au groupe Jennifer Raines (boîte à effets), Kyle Hunt (claviers, percussion) et Nate Ryan (basse, guitare). Tous multi instrumentistes, ils évoluent parmi la scène rock indépendante d'Austin, se ralliant même à Anton Newcombe (Brian Jonestown Massacre) et à son label Kommittee To Keep Music Evil.C'est dans ce contexte underground, bercé par de nombreuses influences psychédéliques des années 1960, que The Black Angels définit et construit sa musique et son nom.

Déesse de glace et rock 'n' roll

Bien des origines ont été attribuées au nom du groupe, mais l'hypothèse la plus sérieuse demeure sa référence au titre du Velvet Underground « The Black Angel's Death Song », extrait du premier album The Velvet Underground & Nico (1967). Cet attrait se retrouve également dans le logo du groupe, cliché stylisé de Nico.Cette simple référence est évocatrice de l'âme qui anime The Black Angels, tourné vers le futur mais pourtant si proche et si respectueuse de l'héritage musical passé, dans lequel s'entrechoque des références pour les Doors, Syd Barrett, The 13th Floor Elevators, Joy Division, apportées par chaque membres du groupe.

Deux ans après leur formation sort leur premier album, Passover (2006), témoignage brûlant de leurs influences et de l'intensité de leur musique. Ce premier disque reçoit un accueil chaleureux de la critique et du public. Mais déjà The Black Angels est reparti en tournée, notamment en tant que première partie pour The Black Keys, comme lors de leur passage à la Cigale à Paris le 1er mars 2007.

Entre les tournées The Black Angels trouve le temps d'enregistrer les titres qui formeront leur second album, jouant déjà certaines compositions sur scène. C'est ainsi que sort en mai 2008 Directions to See a Ghost, au ton psychédélique durci mais toujours autant apprécié et salué unanimement. En 2010, le troisième opus des Texans psychédéliques, Phosphene Dream, révèle un groupe plus halluciné que jamais, et dont le compteur semble s'être arrêté en 1967, pour le plus grand bonheur des nostalgiques et des revivalistes. 

The Black Angels voit son succès perdurer aux Etats-Unis et en France avec Indigo Meadow en avril 2013. Cette fois, les Texans ajoutent des refrains pop à leur potion psychédélique de base. Copyright 2014 Music Story Clément Descubes


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page