Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

The Blue Notebooks [Import]

Max Richter CD
4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)

Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.


Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Max Richter

Discographie

Image de l'album de Max Richter

Photos

Image de Max Richter

Biographie

Max Richter naît à Berlin en 1966. Musicien précoce, l'élève boursier suit des études de composition et de piano à l'Unversité d'Edimbourg (Ecosse) puis à la Royal Academy of Music à Londres.?

Muni de ses diplômes, il accède ensuite aux grâces du compositeur contemporain Luciano Berio qui ... Plus de détails sur la Page Artiste Max Richter

Visitez la Page Artiste Max Richter
15 albums, 6 photos, discussions, et plus.

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (19 janvier 2009)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: 130701
  • ASIN : B001PQRKKQ
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.109.257 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Descriptions du produit

Description du produit

S'ouvrant avec un texte de Franz Kafka sur une mélodie de piano éparse, l'album évolue des magnifiques cordes arrache-coeur de ''On The Nature Of Daylight'' aux pièces de piano, rares mais lyriques. Des atmosphères brumeuses et tourbillonnantes, une avalanche d'impulsions et des mélodies en partie occultées peuvent évoquer le Ambient Work d'Aphex Twin. Max Richter utilise pianos, violons, violoncelles aux côtés de beats electro vintage, de passages de spoken word, d'enregistrements, de vieilles pédales de guitare et de vocoder. Il en tire une série d'articulations aigres-douces qui semblent suspendues quelque part entre un sens rêveur de l'émerveillement et une lourde mélancolie. Délicate et imaginative, nostalgique et méditative, la musique de Max Richter s'étend sur un long spectre émotionnel faisant de The Blue Notebooks un classique universel.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.8 étoiles sur 5
4.8 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
23 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un chef d'oeuvre post classique 19 mars 2004
Format:CD|Achat vérifié
Ce disque forme un ensemble délicat où piano et violons se répondent secrètement. Le tout est magistralement construit en nuances et rappelle les travaux sensibles de Philip Glass (compositions pour piano), de Michael Nyman ou d'Arvo Pärt en ce qui concerne les références classiques. Des nappes ambiantes à la manière des Selected Ambient Works vol. 2 d'Aphex Twin s'immiscent parfois entre (voire dans) les dix morceaux d'un album où l'âme de l'artiste laisse échapper une indicible mélancolie. Sorti sur le label Fat Cat qui avait déjà publié le magnifique album de Sylvain Chauveau "Un autre décembre", ce disque sublime, émouvant et sensible est absolument indispensable.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Proche de la perfection 22 octobre 2008
Format:CD|Achat vérifié
Il y a dans l'existence des joies musicales comparables à celle du coup de foudre amoureux.
Au détour des allées encombrées de votre disquaire habituel, quelques notes s'envolent, arrêtent net votre élan, et vous vous trouvez saisi par cette brusque trouée de lumière, ayant perdu conscience du temps et de l'espace, réduit à l'attente éperdue de la note suivante.

Le dernier morceau qui m'ait ainsi ébloui s'appelle - ce n'est pas un hasard - "On The Nature of Daylight" et c'est le second, peut-être le plus beau, du nouvel album signé par Max Richter.
Élégie combustible introduite lento par les violoncelles, puis complètement dégagée de toute pesanteur par un duo de violons tournoyant en une parade amoureuse désespérée, le morceau s'impose avec force.
Il s'en faut de peu pour que tout le disque, nourri au meilleur de la musique sérielle et ambient des trente dernières années (Reich, Glass, Eno, Pärt), se maintienne à cette hauteur d'inspiration.
Entre minimalisme et expérimentation électronique, Richter a ainsi des trouvailles particulièrement fécondes : le mélange de percussions sourdes et de séquences mélodiques, l'échappée libre du violon dans "Shadow Journal", l'orgue répétitif et les choeurs de "Iconography", les délicats entrelacs de l'électronique et de l'acoustique sur "Arboretum".
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Emouvant 19 janvier 2006
Par ben
Format:CD
Une musique doté d'une mélancolie extrème et pourtant douce comme le velours. "The Blue Notebooks" est mon premier disque de Max Richter, et je n'en suis pas déçu. Le style est finalement très classique, tout en étant proche de celui de Philipp Glass mais avec des sonorités électroniques. D'un point de vue sonore, cet album est extraordinaire. D'un point de vue de la composition, je regrète quelques longeurs. Ceux qui aiment le style 'ambient' de la 'Drone Zone' de somafm seront comblés.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Néo pas idiot 13 juin 2011
Par Stefan TOP 50 COMMENTATEURS
Format:CD
D'ascendance Allemande mais né et de nationalité Britannique, Max Richter fait partie de la nouvelle génération de la musique contemporaine ou néo-classique. Il est de ceux qui n'ont pas peur de tremper leur pinceau dans la musique électronique pour enrichir leurs textures.

The Blue Notebooks, son second album, voit cet ex-partenaire des émérites ambianceurs britons de Future Sound of London offrir au Monde ébahi une page majeure de sa musique où les thèmes, cousins d'un Philip Glass, et le lyrisme, voisin de celui d'Arvo Part, enrichissent des mélodies graves et belles.

Ainsi, the Blue Notebooks accompagnera-t-il parfaitement vos spleens et vos rêves leur donnant juste un peu plus de substance et un vrai supplément d'âme.

Recommandé ? Bien plus que ça !!!

Line-up:
Max Richter: piano, electronics
Tilda Swindon: narrator
Chris Worsey, Philip Sheppard: cello
John Metcalfe: viola
Louisa Fuller, Natalia Bonner: violin
Produced by Max Richter
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 Super,Extra 18 mars 2014
Format:CD|Achat vérifié
La commande est arrivée avant le 20 mars et bien conditionnée; La musique de max Richter est à découvrir et très agréable. Un compositeur que je conseille d'écouter.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?