The Brian Jonestown Massacre

Top albums (Voir les 26)


CD: €13.00
CD: €13.00  |  MP3: €8.99
CD: €13.00  |  MP3: €8.99
CD: €13.00  |  MP3: €8.99
CD: €13.00  |  MP3: €8.99
CD: €13.00  |  MP3: €8.99
CD: €13.00  |  MP3: €8.99
CD: €16.00  |  MP3: €17.98
CD: €17.00  |  MP3: €8.99
Voir les 26 albums de The Brian Jonestown Massacre

The Brian Jonestown Massacre : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 342
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de The Brian Jonestown Massacre

Biographie

 The Brian Jonestown Massacre se forme à San Francisco (Californie). Le groupe aime le pastiche et un certain décalage, son nom est une étrange rencontre entre une vraie admiration pour Brian Jones et une fascination morbide pour le massacre de Jonestown en Guyana.

Le groupe voit passer plus de quarante musiciens, Anton Newcombe (chant, guitare), Matt Hollywood (guitare, chant), Ricky Maymi (batterie, guitare) en sont les figures centrales. The Brian Jonestown Massacre joue un brillant rock garage psychédélique, effectivement inspiré par le travail de Brian Jones avec The Rolling Stones.

... Lire la suite

 The Brian Jonestown Massacre se forme à San Francisco (Californie). Le groupe aime le pastiche et un certain décalage, son nom est une étrange rencontre entre une vraie admiration pour Brian Jones et une fascination morbide pour le massacre de Jonestown en Guyana.

Le groupe voit passer plus de quarante musiciens, Anton Newcombe (chant, guitare), Matt Hollywood (guitare, chant), Ricky Maymi (batterie, guitare) en sont les figures centrales. The Brian Jonestown Massacre joue un brillant rock garage psychédélique, effectivement inspiré par le travail de Brian Jones avec The Rolling Stones.

Leur premier album Methodrone sort en 1995. Si aucun de leurs neufs albums ne chamboule les charts, la profonde originalité du groupe, son mélange d'apports orientaux dans un psychédélisme bel et bien dérivé des arrangements de Brian Jones pour The Rolling Stones, constitue un cas véritablement à part dans le paysage musical.

Parmi leurs réussites figurent Take It from the Man! (1996) et Strung Out in Heaven (1998). Une énorme surprise se produit avec la présence incongrue de leur mini-album Smoking Acid EP, parmi les meilleures ventes de simples en France en 2009. Smoking Acid EP se classe no 67 en juin 2009. Who Killed Sgt. Pepper ? en 2010 ne permet bien sûr pas de répondre à la question existentielle posée dans le titre. L'album permet par contre le retour à plein temps de Matt Hollywood dans le groupe, et voit la participation de Will Carruthers (basse) à un album inventif en diable.

Will Carruthers est toujours du voyage en 2012 pour Aufheben. Sorti en mai, Aufheben permet à The Brian Jonestown Massacre d'entreprendre une tournée européenne d'envergure qui visite abondamment la France et ses renommés festivals d'été. L'Australie et les Etats-Unis sont également touchés par ce périple scénique. Centré sur le duo Anton Newcombe/Ricky Maymi et avec l'apport de musiciens suédois, The Brian Jonestown Massacre livre en 2014 un Revelation plus accessible que ses prédécesseurs. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

 The Brian Jonestown Massacre se forme à San Francisco (Californie). Le groupe aime le pastiche et un certain décalage, son nom est une étrange rencontre entre une vraie admiration pour Brian Jones et une fascination morbide pour le massacre de Jonestown en Guyana.

Le groupe voit passer plus de quarante musiciens, Anton Newcombe (chant, guitare), Matt Hollywood (guitare, chant), Ricky Maymi (batterie, guitare) en sont les figures centrales. The Brian Jonestown Massacre joue un brillant rock garage psychédélique, effectivement inspiré par le travail de Brian Jones avec The Rolling Stones.

Leur premier album Methodrone sort en 1995. Si aucun de leurs neufs albums ne chamboule les charts, la profonde originalité du groupe, son mélange d'apports orientaux dans un psychédélisme bel et bien dérivé des arrangements de Brian Jones pour The Rolling Stones, constitue un cas véritablement à part dans le paysage musical.

Parmi leurs réussites figurent Take It from the Man! (1996) et Strung Out in Heaven (1998). Une énorme surprise se produit avec la présence incongrue de leur mini-album Smoking Acid EP, parmi les meilleures ventes de simples en France en 2009. Smoking Acid EP se classe no 67 en juin 2009. Who Killed Sgt. Pepper ? en 2010 ne permet bien sûr pas de répondre à la question existentielle posée dans le titre. L'album permet par contre le retour à plein temps de Matt Hollywood dans le groupe, et voit la participation de Will Carruthers (basse) à un album inventif en diable.

Will Carruthers est toujours du voyage en 2012 pour Aufheben. Sorti en mai, Aufheben permet à The Brian Jonestown Massacre d'entreprendre une tournée européenne d'envergure qui visite abondamment la France et ses renommés festivals d'été. L'Australie et les Etats-Unis sont également touchés par ce périple scénique. Centré sur le duo Anton Newcombe/Ricky Maymi et avec l'apport de musiciens suédois, The Brian Jonestown Massacre livre en 2014 un Revelation plus accessible que ses prédécesseurs. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

 The Brian Jonestown Massacre se forme à San Francisco (Californie). Le groupe aime le pastiche et un certain décalage, son nom est une étrange rencontre entre une vraie admiration pour Brian Jones et une fascination morbide pour le massacre de Jonestown en Guyana.

Le groupe voit passer plus de quarante musiciens, Anton Newcombe (chant, guitare), Matt Hollywood (guitare, chant), Ricky Maymi (batterie, guitare) en sont les figures centrales. The Brian Jonestown Massacre joue un brillant rock garage psychédélique, effectivement inspiré par le travail de Brian Jones avec The Rolling Stones.

Leur premier album Methodrone sort en 1995. Si aucun de leurs neufs albums ne chamboule les charts, la profonde originalité du groupe, son mélange d'apports orientaux dans un psychédélisme bel et bien dérivé des arrangements de Brian Jones pour The Rolling Stones, constitue un cas véritablement à part dans le paysage musical.

Parmi leurs réussites figurent Take It from the Man! (1996) et Strung Out in Heaven (1998). Une énorme surprise se produit avec la présence incongrue de leur mini-album Smoking Acid EP, parmi les meilleures ventes de simples en France en 2009. Smoking Acid EP se classe no 67 en juin 2009. Who Killed Sgt. Pepper ? en 2010 ne permet bien sûr pas de répondre à la question existentielle posée dans le titre. L'album permet par contre le retour à plein temps de Matt Hollywood dans le groupe, et voit la participation de Will Carruthers (basse) à un album inventif en diable.

Will Carruthers est toujours du voyage en 2012 pour Aufheben. Sorti en mai, Aufheben permet à The Brian Jonestown Massacre d'entreprendre une tournée européenne d'envergure qui visite abondamment la France et ses renommés festivals d'été. L'Australie et les Etats-Unis sont également touchés par ce périple scénique. Centré sur le duo Anton Newcombe/Ricky Maymi et avec l'apport de musiciens suédois, The Brian Jonestown Massacre livre en 2014 un Revelation plus accessible que ses prédécesseurs. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page