Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
The Devil Put Dinosaurs Here
 
Agrandissez cette image
 

The Devil Put Dinosaurs Here

27 mai 2013 | Format : MP3

EUR 8,49 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 20,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
5:41
30
2
4:35
30
3
4:22
30
4
5:42
30
5
6:38
30
6
5:58
30
7
5:14
30
8
5:19
30
9
5:21
30
10
7:07
30
11
5:32
30
12
5:43

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 24 mai 2013
  • Date de sortie: 24 mai 2013
  • Label: Capitol Records
  • Copyright: (C) 2013 Capitol Records, LLC
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:07:12
  • Genres:
  • ASIN: B00CWM301U
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (13 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 13.263 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

3.9 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par L. yvan sur 27 juin 2013
Format: CD Achat vérifié
Après l'album de la renaissance d'AIC "Black Gives Way To Blue", plutôt réussi, je m'attendais à mieux. Et mieux ça serait moins de Jerry Cantrell solo et plus du GROUPE Alice In Chains. En effet, si la voix de Cantrell soutenait à merveille celle de Layne Staley, sutout sur les derniers enregistrements avec Layne, Jerry semble être devenu le "lead singer" avec DuVall en soutiens, alors que ce dernier a un potentiel énorme comme il le prouvait sur "A Looking In View" sur l'album précédent où il chantait enfin en solo.
Non sans rappeler MJ Keenan il se révelait vraiment excellent, bien meilleur que Cantrell, et annonçait un nouveau style pour AIC.
Hélas, j'ai toujours ici , et encore même plus que pour le précédent, l'impression d'écouter un nouvel opus solo de Cantrell, avec DuVall en pièce rapportée....
Certes, les averses de riffs plombés sont bien là, les mélodies uniques d'Alice aussi, mais rien de la trempe d'un "Grind" ou d'un "Rooster" ici.... Bref, ceux qui pourraient encore découvrir le groupe avec cet album devraient aimer, les autres attendront le suivant en réécoutant leurs vieux albums...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
19 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile  Par crew.koos COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS sur 27 mai 2013
Format: Téléchargement MP3
En 2009, avec Black Gives Way to Blue, Alice in Chains signait un retour aussi inattendu que convaincant et la prestation de William Duvall au chant n'y était certainement pas pour rien. 4 ans plus tard, AiC sort son second album sous cette formation et c'est peu de dire que le bougre était attendu. Si Black Gives Way to Blue se situait dans une relative suite logique de la carrière du groupe et de celle, solo, de son désormais unique leader Jerry Cantrell, The Devil Put Dinosaurs Here, sans rien lâcher de la profonde et nostalgique mélancolie propre au groupe, permet d'entrevoir, entre les riffs lourds et lancinants immédiatement identifiables, quelques nuances de lumière.

Comme on l'avait écrit à l'époque de Black Gives Way to Blue, la voix de Duvall, proche de celle de Layne Staley a aussi un petit quelque chose de Maynard Keenan qui permet quelques remontées en surface aériennes. Mike Inez à la basse et Sean Kinney à la batterie, indéboulonnables, donnent toujours, tout au long des 67 minutes de l'album (comme à la grande époque le disque est pratiquement plein), un groove difficilement définissable.

Tous ceux qui ne considérent pas uniquement AiC comme un groupe de grunge/metal mais savent aussi qu'au détour d'un Sap/Jar of Flies ce dernier s'était aussi révélé grandiose en acoustique, devraient être conquis par Voices, Low Celling ou encore Choke.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Glassteat sur 5 juin 2013
Format: CD
Quatre ans après BLACK GIVES WAY TO BLUE, Cantrell et cie sont de retour avec ce THE DEVIL PUT DINOSAURS HERE tant attendu. Et quel plaisir! Fort d'un line up désormais bien rôdé (et notamment sur scène) et d'une (al)chimie parfaitement maitrisée, AIC nous propose un nouvel opus dont il a le secret, foutrement lourd, sombre ("Hollow" ou le génial "Phantom Limb")et mélancolique ("Choke" et toutes ces harmonies vocales qui font la richesse du groupe). Le talent de Cantrell, l'âme du groupe, n'est plus à démontrer, et comme sur le précédent album, il s'impose comme le lead singer sur presque tous les titres (Duvall reste néanmoins un formidable sidekick!). On pourra sans doute reprocher la longueur de la galette (presque 70mn), deux,trois morceaux un peu faciles, mais THE DEVIL PUT DINOSAURS HERE est un très bon album qui est loin de faire tâche dans la maigre discographie de ce géant du rock.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Manteus sur 13 avril 2014
Format: CD Achat vérifié
J'admets préféréer le Alice in Chains de cet album que les vieux album. Me demandez pas pourquoi. Je trouve les morceaux plus approchables, plus finis, le nouveau chanteur n'est peut être pas Layne Staley, mais il est extrèmement brillant. Frabnchement un album qui tourne très fréquemment dans ma platine, avec en plus des textes très engagés.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par HERBIN sur 4 mars 2014
Format: Album vinyle Achat vérifié
très bel objet, un super album, des vinyles magnifiques, avec un effet 3D qui ajoute un certain charme à l'objet
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par sprigoo sur 11 novembre 2013
Format: CD
Fan de la première heure du groupe, j'avoue être fort déçu de cet album qui ressemble plus à un projet solo de M. Cantrell qu'à du Alice In Chains.
Là où certains fans dénigrent tout nouvel effort sous l'excuse de n'avoir fait le deuil de l'illustre Layne Staley, j'ai suivi la progression de son guitariste fondateur et de ses projets solo (Boggy Depot, Degradation Trip Volumes 1 and 2)ainsi que la reformation de son groupe avec le timide William Duvall. Je dis timide car depuis Black Gives Way To Blue, son intervention en tant que nouveau chanteur n'est pas clairement établi. Si dans le précédent opus on pouvait découvrir le potentiel du nouveau chanteur sur Last of my Kind désormais son intervention ne se limite qu'à des cœurs avec le guitariste. Les riffs sont là, l'ambiance grunge sale et dérangée aussi mais Alice in Chains n'est plus (pour le moment). Ne reste qu'un énième projet de M. Cantrell qui monopolise le chant sur l'album dont seul, lui semble être le capitaine. En tant qu'album de Jerry Cantrell je lui mettrais 4 étoiles mais en tant qu'Alice in Chains la note est beaucoup moins clémente.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique