Ajoutez à votre liste d'envies
The English Riviera (bonus track)
 
Agrandissez cette image
 

The English Riviera (bonus track)

11 avril 2011 | Format : MP3

EUR 6,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD
Titre
Durée
Popularité  
1
0:37
2
4:05
3
3:30
4
4:37
5
3:51
6
4:46
7
4:50
8
3:31
9
3:16
10
6:03
11
5:58
12
5:17

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 11 avril 2011
  • Label: Because Music
  • Copyright: 2011 Because Music
  • Durée totale: 50:21
  • Genres:
  • ASIN: B004S586FO
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (20 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 4.261 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.2 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pokespagne on 10 juin 2011
Format: CD Achat vérifié
Il y a des disques qui, dès la première écoute, diffusent un sentiment irrépressible de force et de beauté réunies, des disques qui vous rappellent pourquoi la musique est importante, qui vous font vous sentir vivants et qui font que vous vous souviendrez toujours des circonstances dans lesquelles vous les avez entendus pour la première fois. Après - parmi quelques autres, et dans des genres parfois très différents - "Violent Femmes", "Ok Computer" ou "Funeral", "the English Riviera" m'a fait cet effet-là, ni plus ni moins, cette impression de pénétrer par surprise dans un univers nouveau, différent, surprenant certes, mais dont on aurait déjà les clés. Le sentiment d'avoir rencontré une nouvelle musique qui nous sera chère, essentielle peut-être même si tout se passe bien... Et cette fois, on parle d'une musique suave, à la beauté timide mais pourtant indubitable, d'une construction complexe mais toujours lumineuse, avec cette capacité exceptionnelle de créer des univers nouveaux (comme cette "riviera" anglaise virtuelle, qui quelque part existait déjà dans nos coeurs avant que Metronomy ne lui donne formes et couleurs) et de porter nos rêves. C'est du prog-rock low fi, de l'ambient-pop, mais aucune étiquette, aussi maligne soit-elle, ne colle vraiment à un disque aussi déroutant que précis. Disque de l'année ?
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par P. Verrier on 13 avril 2011
Format: CD Achat vérifié
Personnellement j'avais zappé "Nights Out et Pip Paine",l'actualité discographique etant assez chargée ,il faut savoir faire des choix.Et puis il a quelques mois,déboule une espèce de "tube" a la fois inquiétant,dérangé ,dansant et sutout entetant ,le bien nommé "She Wants" et sa vidéo chargée des memes qualificatifs.Ma curiosité me pousse a y voir un peu plus clair sur le devenir de cet "English Riviera"prometteur..Et finalement ,je tombe sur "The Look" et sur "The Bay" plus polissés que "She Wants" mais tout aussi prenants.Le reste de l'album est du meme calibre,on y retrouve une pop a vocation dansante et non le contraire,ce qui signifie une évolution et une mutation dans la jeune carrière du groupe qui ,au travers de cet album ,devrait réconcillier les Popistes purs et durs et les amateurs des dancefloors,un peu comme l'avaient compris New Order ,quelques années auparavant."We broke free,Loving Arm,et Corinne" viennent se joindre a la "Perfect list" de cet album taillé pour durer.Un peu comme "The great escape" de Blur,on sent bien que "The English Riviera" est le sésame d'entrée dans la cour des grands de la PoP.Merci pour la fraicheur,le tonus,gardez le cap,et régalez-nous encore de vos pépites....A noter dans la voix de Joseph Mount un certain manierisme déjà entendu dans la voix de Win Butler d'Arcade Fire qui fait illusion sur le dernier morceau de l'album "Love Underlined".Visa pour un podium 2011 (On parie!!!Chiche!!!)
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par zybine, amateur éclairé TOP 100 COMMENTATEURS on 3 mai 2011
Format: CD Achat vérifié
Le précédent opus de Metronomy, le groupe de Joseph Mount, Nights Out, était une oeuvre difficile et peu engageante, surfant sur la vague electro-minimaliste. Changement complet d'ambiance ici : les rideaux ont été tirés, le soleil est entré et Metronomy nous délivre un trésor d'album, de l'électro-pop jouissive, subtile et élégante comme on n'en a plus entendu depuis New Order - ou Hot Chip, parfois.
Difficile de résister à des pépites comme 'Everything goes my way' ou 'The look' : comme ces merveilles de simplicité, ces petites ritournelles toutes bêtes parviennent-elles à toucher les tympans les plus blasés et à renouveler le genre le plus éculé? C'est l'éternel mystère de la pop music, ici brillamment approfondi et préservé.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par grootch on 3 février 2012
Format: CD
J'avoue être un peu passé à côté de l'objet à sa sortie, accaparé par des choses plus urgentes et moins, comment dire... consensuelles !
Et puis, au moment de faire mon bilan 2011, je me suis dit que tout cela valait bien une oreille attentive, on a tous découvert un jour ou l'autre au détour d'un album a priori dispensable une merveille dont on se demande depuis comment on pourrait s'en passer.
A l'arrivée, le sentiment est mitigé. Pendant une petite moitié d'album (disons... jusqu'à "She wants"), on croit vraiment tenir quelque chose : il y a une atmosphère, une cohérence, des mélodies qui s'infiltrent dans le cortex, il y a même une grande chanson.
Et puis, imperceptiblement, une espèce d'ennui diffus s'installe : les mélodies sont moins entétantes, les morceaux d'étirent inutilement (jusqu'aux deux très longs et très chiants derniers morceaux, pas assez riches musicalement pour que cela justifie de les étirer sur 6 minutes chacun...).
Il y a un talent et de l'intelligence, c'est indiscutable, mais cet album manque de ce dont manquent trop d'albums : des chansons !
C'est incroyable à quel point ces anglais me font penser à Flash & the Pan (groupe synthétique australien de la fin des années 70) : même approche stylistique, même usage des synthés, mais les chansons en moins.
Dommage...
Ah oui : la grande chanson, c'est "Everything goes my way" !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique