The Gossip

Les clients ont également acheté des articles de

Pink
Radiohead
Daft Punk
Muse
Adele
Michael Jackson
Prince and The New Power Generation
Maroon 5

Top albums (Voir les 25)


Voir les 25 albums de The Gossip

Gossip : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 244
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de The Gossip


Biographie

En 1999, le groupe signe avec le label indépendant K Records qui produit leur premier enregistrement, le EP The Gossip, et le single Red Hott l'année suivante. En 2001, sort le premier album That's Not What I Heard, pour le label  américain Kill Rock Stars, rattachant The Gossip à la scène « riot grrrl ». Il est suivi en 2002 par le EP Arkansas Heat, en mai 2003 par le second album Movement, et quelques mois plus tard par le live Undead in NYC (le dernier avec Kathy Mendonça).

Ces disques permettent à The Gossip de se faire une réputation au sein de l'underground américain, mais également ... Lire la suite

En 1999, le groupe signe avec le label indépendant K Records qui produit leur premier enregistrement, le EP The Gossip, et le single Red Hott l'année suivante. En 2001, sort le premier album That's Not What I Heard, pour le label  américain Kill Rock Stars, rattachant The Gossip à la scène « riot grrrl ». Il est suivi en 2002 par le EP Arkansas Heat, en mai 2003 par le second album Movement, et quelques mois plus tard par le live Undead in NYC (le dernier avec Kathy Mendonça).

Ces disques permettent à The Gossip de se faire une réputation au sein de l'underground américain, mais également  de faire les premières parties de célèbres groupes comme The White Stripes, Sonic Youth, Yeah Yeah Yeahs, ou encore The Kills.

C'est cependant Standing In The Way Of Control, paru début 2006, qui apporte au groupe de la charismatique chanteuse une notoriété internationale et la reconnaissance d'un public plus large, grâce au relais européen fourni par le label Back Yard Recordings. Relocalisé à Portland, dans l'Oregon, The Gossip s'acoquine avec la scène locale des Sleater-Kinney et Le Tigre, partageant quelques dates avec Scissor Sisters.

Au printemps 2007, lors de sa participation au festival écossais T In The Park, The Gossip partage la reprise de « Sweet Dreams (Are Made Of This) » (Eurythmics) avec Mika. Le 24 juin, il est à l'affiche du Glastonbury Festival. L'été est consacré aux festivals américains et canadiens, pendant que la rumeur enfle du côté européen. Le dernier album en date, Live In Liverpool (décembre 2007), limité à 4.000 exemplaires, est distribué uniquement en Australie.

Selon son porte-parole Beth Ditto, The Gossip est influencé par « l'art, le crime, la politique, la nourriture, le changement, le métro, la danse, le substance, le goût, le désespoir, le désir, les individus, et les mouvements subversifs ». Tout un programme que la dame à forte corpulence se fait un devoir de vivre sur scène et à la ville, quand elle prend position pour la cause féminine et lesbienne de préférence. Dénuée de tout complexe, Beth Ditto assume totalement son physique hors-norme : elle n'hésite pas à poser nue en couverture du New Musical Express (2/6/2007) comme pour Les Inrockuptibles - le slogan « Kiss My Ass » aux fesses - alors qu'elle est loin des canons de beauté filiformes actuels. Le célèbre hebdomadaire anglais lui a aussi décerné le titre de « personne la plus cool de l'univers rock » et de « personnalité sexy de l'année » aux NME Awards, ce qui n'est pas rien et augure du meilleur à venir pour la chanteuse et sa formation détonnante.

Sur sa lancée, Gossip (qui a enlevé le The) repart à l'attaque : Music for Men produit par Rick Rucin et sorti juin 2009 ne fait qu'étendre sa popularité des deux côtés de l'Atlantique grâce à un rock urgent et entraînant symbolisé par le simple « Heavy Cross » (suivi de « Love Long Distance »). Après l'escapade solo electro de sa chanteuse en 2010, le trio revient au printemps 2012 avec A Joyful Noise produit par Brian Higgins (Xenomania). Ce cinquième album porté par le simple « Perfect World » montre que Gossip n'a rien perdu de sa fraîcheur et sait toujours administrer des refrains addictifs. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid

En 1999, le groupe signe avec le label indépendant K Records qui produit leur premier enregistrement, le EP The Gossip, et le single Red Hott l'année suivante. En 2001, sort le premier album That's Not What I Heard, pour le label  américain Kill Rock Stars, rattachant The Gossip à la scène « riot grrrl ». Il est suivi en 2002 par le EP Arkansas Heat, en mai 2003 par le second album Movement, et quelques mois plus tard par le live Undead in NYC (le dernier avec Kathy Mendonça).

Ces disques permettent à The Gossip de se faire une réputation au sein de l'underground américain, mais également  de faire les premières parties de célèbres groupes comme The White Stripes, Sonic Youth, Yeah Yeah Yeahs, ou encore The Kills.

C'est cependant Standing In The Way Of Control, paru début 2006, qui apporte au groupe de la charismatique chanteuse une notoriété internationale et la reconnaissance d'un public plus large, grâce au relais européen fourni par le label Back Yard Recordings. Relocalisé à Portland, dans l'Oregon, The Gossip s'acoquine avec la scène locale des Sleater-Kinney et Le Tigre, partageant quelques dates avec Scissor Sisters.

Au printemps 2007, lors de sa participation au festival écossais T In The Park, The Gossip partage la reprise de « Sweet Dreams (Are Made Of This) » (Eurythmics) avec Mika. Le 24 juin, il est à l'affiche du Glastonbury Festival. L'été est consacré aux festivals américains et canadiens, pendant que la rumeur enfle du côté européen. Le dernier album en date, Live In Liverpool (décembre 2007), limité à 4.000 exemplaires, est distribué uniquement en Australie.

Selon son porte-parole Beth Ditto, The Gossip est influencé par « l'art, le crime, la politique, la nourriture, le changement, le métro, la danse, le substance, le goût, le désespoir, le désir, les individus, et les mouvements subversifs ». Tout un programme que la dame à forte corpulence se fait un devoir de vivre sur scène et à la ville, quand elle prend position pour la cause féminine et lesbienne de préférence. Dénuée de tout complexe, Beth Ditto assume totalement son physique hors-norme : elle n'hésite pas à poser nue en couverture du New Musical Express (2/6/2007) comme pour Les Inrockuptibles - le slogan « Kiss My Ass » aux fesses - alors qu'elle est loin des canons de beauté filiformes actuels. Le célèbre hebdomadaire anglais lui a aussi décerné le titre de « personne la plus cool de l'univers rock » et de « personnalité sexy de l'année » aux NME Awards, ce qui n'est pas rien et augure du meilleur à venir pour la chanteuse et sa formation détonnante.

Sur sa lancée, Gossip (qui a enlevé le The) repart à l'attaque : Music for Men produit par Rick Rucin et sorti juin 2009 ne fait qu'étendre sa popularité des deux côtés de l'Atlantique grâce à un rock urgent et entraînant symbolisé par le simple « Heavy Cross » (suivi de « Love Long Distance »). Après l'escapade solo electro de sa chanteuse en 2010, le trio revient au printemps 2012 avec A Joyful Noise produit par Brian Higgins (Xenomania). Ce cinquième album porté par le simple « Perfect World » montre que Gossip n'a rien perdu de sa fraîcheur et sait toujours administrer des refrains addictifs. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid

En 1999, le groupe signe avec le label indépendant K Records qui produit leur premier enregistrement, le EP The Gossip, et le single Red Hott l'année suivante. En 2001, sort le premier album That's Not What I Heard, pour le label  américain Kill Rock Stars, rattachant The Gossip à la scène « riot grrrl ». Il est suivi en 2002 par le EP Arkansas Heat, en mai 2003 par le second album Movement, et quelques mois plus tard par le live Undead in NYC (le dernier avec Kathy Mendonça).

Ces disques permettent à The Gossip de se faire une réputation au sein de l'underground américain, mais également  de faire les premières parties de célèbres groupes comme The White Stripes, Sonic Youth, Yeah Yeah Yeahs, ou encore The Kills.

C'est cependant Standing In The Way Of Control, paru début 2006, qui apporte au groupe de la charismatique chanteuse une notoriété internationale et la reconnaissance d'un public plus large, grâce au relais européen fourni par le label Back Yard Recordings. Relocalisé à Portland, dans l'Oregon, The Gossip s'acoquine avec la scène locale des Sleater-Kinney et Le Tigre, partageant quelques dates avec Scissor Sisters.

Au printemps 2007, lors de sa participation au festival écossais T In The Park, The Gossip partage la reprise de « Sweet Dreams (Are Made Of This) » (Eurythmics) avec Mika. Le 24 juin, il est à l'affiche du Glastonbury Festival. L'été est consacré aux festivals américains et canadiens, pendant que la rumeur enfle du côté européen. Le dernier album en date, Live In Liverpool (décembre 2007), limité à 4.000 exemplaires, est distribué uniquement en Australie.

Selon son porte-parole Beth Ditto, The Gossip est influencé par « l'art, le crime, la politique, la nourriture, le changement, le métro, la danse, le substance, le goût, le désespoir, le désir, les individus, et les mouvements subversifs ». Tout un programme que la dame à forte corpulence se fait un devoir de vivre sur scène et à la ville, quand elle prend position pour la cause féminine et lesbienne de préférence. Dénuée de tout complexe, Beth Ditto assume totalement son physique hors-norme : elle n'hésite pas à poser nue en couverture du New Musical Express (2/6/2007) comme pour Les Inrockuptibles - le slogan « Kiss My Ass » aux fesses - alors qu'elle est loin des canons de beauté filiformes actuels. Le célèbre hebdomadaire anglais lui a aussi décerné le titre de « personne la plus cool de l'univers rock » et de « personnalité sexy de l'année » aux NME Awards, ce qui n'est pas rien et augure du meilleur à venir pour la chanteuse et sa formation détonnante.

Sur sa lancée, Gossip (qui a enlevé le The) repart à l'attaque : Music for Men produit par Rick Rucin et sorti juin 2009 ne fait qu'étendre sa popularité des deux côtés de l'Atlantique grâce à un rock urgent et entraînant symbolisé par le simple « Heavy Cross » (suivi de « Love Long Distance »). Après l'escapade solo electro de sa chanteuse en 2010, le trio revient au printemps 2012 avec A Joyful Noise produit par Brian Higgins (Xenomania). Ce cinquième album porté par le simple « Perfect World » montre que Gossip n'a rien perdu de sa fraîcheur et sait toujours administrer des refrains addictifs. Copyright 2014 Music Story Jamila Wahid


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page