Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
The Great Southern Trendkill [Explicit]
 
Agrandissez cette image
 

The Great Southern Trendkill [Explicit]

3 mai 1996 | Format : MP3

EUR 8,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 5,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:47
30
2
4:53
30
3
4:55
30
4
4:49
30
5
3:37
30
6
4:44
30
7
4:19
30
8
4:50
30
9
6:59
30
10
4:33
30
11
5:39

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 3 mai 1996
  • Date de sortie: 3 mai 1996
  • Label: Rhino/Elektra
  • Copyright: 1996 Atlantic Recording Corporation for the United States and WEA International Inc. for the world outside of the United States.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 53:05
  • Genres:
  • Format: paroles explicites
  • ASIN: B0023RVZD4
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (13 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 27.447 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barclau TOP 1000 COMMENTATEURS on 4 décembre 2009
Format: CD
Le meilleur album album que j'ai. Il a déterminé tous mes goûts futurs, tant c'est un patchwork lui-même nourri de centaines d'influences. Y'a du blues, du power, du heavy/stoner, des mélodies magnifiques que Jimmy Page doit leur envier, et bien sûr l'ombre de Black Sabbath. Les membres, tous champions de leur catégorie ne se résument pas aux superlatifs qu'on peut utiliser pour les décrire. Ils ont une rage énorme, une folie et une virtuosité décoiffante. Du jamais entendu avant ni après, pour un album qui commence dans la violence et passe par différents stades. Il y a de tout mais surtout une cohérence. Le seul reproche que je lui ferais aujourd'hui c'est au niveau du son de guitare, et encore. Le côté tout numérique me gêne un peu maintenant mais bon. Floods est peut être le meilleur morceau que j'ai entendu, avec ce côté un peu Alice In Chains dans les riffs, malsain, lugubre et si beau. Pareil pour Ten's, avec des solos maginifiques et judicieux, loin de la démonstration (alors que Dimebag avait largement le niveau pour envoyer un Malmsteen sur les roses, surtout question créativité). Chaque morceau est très différent, et vous aurez même droit à un solo de violon country dans "The Underground in America". Un album de cowboy c'est sûr, de dingue aussi, mais surtout de grands musiciens très inspirés.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par King V on 20 mai 2004
Format: CD
Que dire de cet album si ce n'est qu'il fait certainement partie des meilleurs du genre. Je pense personnellement que le probléme de Pantera est en général le manque d'homogénéité, qualitativement parlant, sur ses albums. Ici seul 13 Steps to Nowhere est en dessous, le reste fait mouche. Trenkill annonce tout de suite la couleur, War Nerve et Drag the Water enfoncent le cloup et que dire du magistral Floods? Suicide note I et II continue de brutaliser l'auditeur, aprés tout il l'a voulu et Sandbalsted Skin achévent les plus résistants. Anselmo est au top de sa forme, les rythmiques sont implacables et la section basse-batterie Rex/Vinnie est tout simplement une des meilleurs du genre. La production est également à la hauteur et booste les compos. Si vous aimez Pantera vous ne pouvez pas passer à côté de ce Southern Trendkill, si vous découvrez Pantera c'est ici qu'il faut commencer mais attention ça arrache: ne venez pas vous plaindre on vous aura prévenu!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par flo on 18 mars 2014
Format: CD Achat vérifié
Brilliant Album, of course! I mean A CLASSIC but do not let you tempted by the so called CD Australian Tour. It's not a live album recorded in Australia. It's only the set list they played. It's more less a compilation.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par B. gilles on 2 avril 2013
Format: CD Achat vérifié
C'est simplement le meilleur album de Pantera , power mais néanmoins mélodique, super son, supers solos de gratte, variété des compos, que du bon.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vincent VZT VOIX VINE on 10 juin 2011
Format: CD
the great southern trendkill est le quatrième album de pantera, sorti en 1996, à une époque où le heavy metal était au creux de la vague. le neo metal pointait le bout de son nez, et pour être hype, il fallait être alternatif.
pantera, qui symbolise le renouveau du metal qui décoiffe, et ce depuis le début des 90's, publie des albums de plus en plus extrêmes et violents à mesure que les grands groupes phares aseptisent leurs propos.
jusque-là, pantera s'en était plutôt très bien sorti, en évoluant sur une pente ascendante tant commerciale qu'artistique, mais the great southern trendkill m'a paru être le disque qui voyait le groupe dérailler et sortir de la route qu'il s'était tracée.
les texans avaient su rester mélodiques et avaient conservé une grande musicalité malgré la puissance développée, que certains préfèrent appeler brutalité ou violence, mais là, cet équilibre vole en éclat. je ne trouve au final que deux ou trois titres qui soient vraiment excellents.
à mon avis, pantera a alors cessé d'être le porte-étendard de toute une génération qui retrouvait en ce groupe les valeur du thrash, du power metal, enfin du metal burné mais fédérateur.
bon, ok, le live qui a suivi a bien marché, mais après, plus rien n'a été pareil. the great southern trendkill, le début de la fin...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Emmanuel Gautier TOP 500 COMMENTATEURS on 5 juin 2011
Format: CD
Tous les métalleux connaissent ce début mythique de l'album le plus violent de Pantera, j'ai nommé "The great southern Trendkill", sorti en 1996 juste après "Far beyond driven", considéré par beaucoup comme leur meilleur album -il était resté une semaine n°1 au Billboard, pour mémoire.

J'ai découvert Pantera avec ce disque, ce qui lui donne une valeur sentimentale à mes yeux.

Mais parlons plutôt de faits.
A première vue, rien ne le distinguerait d'un autre disque de Pantera: même line-up, même label, même producteur -sauf la voix d'Anselmo enregistrée chez Trent Reznor.
On est cependant immédiatement frappé à l'examen du feuillet: sombre, avec des photos plutôt glauques, un cliché des membres du groupe sans fard et affichant un air grave dans la pénombre.
La première écoute ne trompe pas, il s'agit bien de ce qu'ils ont fait de plus violent.
Plusieurs éléments laissent penser que Phil Anselmo a joué un rôle prépondérant dans la réalisation de ce disque:
-l'année précédente, 1995, sortait le premier album de Down "NOLA", un des albums phare du sludge
-Anselmo produisait "Broken Glass", d'un autre pilier du sludge nommé Crowbar
-le même Anselmo traversait une période difficile de sa vie au cours de laquelle il tentait de se défaire d'une sale habitude d'avoir recours à certains stimulants illicits ; les paroles de "10s" et "Suicide Note" sont vraisemblablement le reflet de cet âpre combat.
"TGST" est de ce fait l'album le plus sludge de Pantera, en témoignent des titres comme "Floods" ou "10s".
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher

Rechercher des articles similaires par rubrique