Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 14,78
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Fulfillment Express
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 4,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

The House Of Blue Light Compilation, Import


Prix : EUR 8,00 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
32 neufs à partir de EUR 2,58 4 d'occasion à partir de EUR 5,00

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Deep Purple

Discographie

Image de l'album de Deep Purple

Photos

Image de Deep Purple

Biographie

C'est en 1968 à Hertford que l'histoire commence. L'Angleterre en a alors terminé avec le British Blues Boom et s'essaie au psychédélisme ; Clapton sanctifie le rôle du guitar-hero en fondant Cream et Jimmy Page ne va pas tarder à l'imiter avec Led Zeppelin.

Ritchie Blackmore est déjà un guitariste de studio ... Plus de détails sur la Page Artiste Deep Purple

Visitez la Page Artiste Deep Purple
459 albums, 32 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

The House Of Blue Light + Perfect Strangers
Prix pour les deux : EUR 15,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (19 août 2002)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Compilation, Import
  • Label: Polydor
  • ASIN : B00000JBFX
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 43.986 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. Bad Attitude 4:46EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  2. The Unwritten Law 4:37EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  3. Call Of The Wild 4:53EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  4. Mad Dog 4:34EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  5. Black & White 3:42EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  6. Hard Lovin' Woman 3:25EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  7. The Spanish Archer 4:59EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  8. Strangeways 5:58EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  9. Mitzi Dupree 5:05EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter10. Dead Or Alive 4:42EUR 1,29  Acheter le titre 

Descriptions du produit

THE HOUSE OF BLUE LIGHT

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.1 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par anton14 TOP 1000 COMMENTATEURS sur 20 juillet 2009
Format: CD
Oui étonnant car je ne parle pas ici du contenu musical en lui-même, les commentateurs précédents l'ont très bien fait, mais plutôt de cette édition d'House of Blue Light. En effet, j'aimerai bien dire deux mots associés à cinq doigts à l'ingénieur son qui a remasterisé les bandes d'origines afin qu'il m'explique pourquoi de nombreux titres se trouvent amputés de plusieurs secondes voire minutes en ce qui concerne Strangeways. C'est une hérésie ! Ok je suppose que les ventes du fond de catalogue post Mark IV doivent être minces mais de là à faire des coupes et du fade-out... Et ce n'est pas une compil' non plus. Il en existe d'incompréhensibles squeezant allègrement le solo de Blackmore dans Child in Time, d'autres réduisant Purple Rain à une version de moins de trois minutes ou encore Tonight, Tonight, Tonight de Genesis sabréé au trois/quart... Bref, bonne idée que d'avoir conserver ma première édition cd qui si elle n'est pas parfaite niveau son à au moins l'avantage d'être entière, elle !
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Laurent Jacquot TOP 1000 COMMENTATEURS sur 8 avril 2013
Format: CD
"House of blue light", deuxième album de la reformation de Deep Purple, contient des titres allant dans plusieurs directions.
C'est peut-être ce qui a pu décontenancé certains auditeurs à l'époque.
En effet on y trouve du hard classique ("Bad attitude" ou "Dead or alive" et son solo de claviers typique), du blues ("Mitzie Dupree"), du hard pop FM avec le premier single ("Call of the wild"), mais aussi de l'inclassable ("Strangeways") et ses sonorités bizarres.
Néanmoins l'ensemble y est inspiré et toujours mélodique, sans il est vrai atteindre des sommets dans les compositions mais ces dernières suffisent amplement à faire de cet album une oeuvre réussie.
Par contre, aucun solo inoubliable comme c'était le cas à l'époque de Rainbow ou plus récemment sur "Perfect strangers" avec le magistral "A gypsy's kiss".
"House of blue light" ne possède pas de titres aussi forts que "Perfect strangers" ou "Knocking at your back door" mais reste par ailleurs moins inégal et par conséquent plus homogène, aucun titre n'étant réellement faible.
Un album honnête avec des sonorités certes plus pop qu'à l'habitude mais en aucun cas raté et ennuyeux comme peut l'être "The battle rages on" sur la plupart des titres.

Mes titres préférés : "Bad attitude", "Hard lovin' woman", "Strangeways", "The unwritten law".

Note : 14/20 (3,5/5)
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
16 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ramone the Snake COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR sur 18 septembre 2004
Format: CD Achat vérifié
Deux ans après PERFECT STRANGERS qui marquait le retour du Deep Purple dans sa formation la plus connue , voici "House of the Blue light". C'est un très bel (et dernier) album avec R. Blackmore, avant que le groupe n'implose une fois de plus , victime de ses éternels problèmes d'"égo exacerbé" (Bercy 87). La production est beaucoup plus "hard métal" que celle de son prédecesseur, les compositions sont toutes excellentes, il y a même un blues, exercice de style qui réussit parfaitement au groupe. La voix de Gillian est au mieux, la guitare de l'homme en noire pas trop envahissante, les claviers plutôt discrets (c'est le cépuscule du Lord), mais c'est surtout la rythmique qui dynamise l'album, en lui imposant une cadence d'enfer, mais jamais inaudible. Du très grand hard rock, SUPERBE, et qui s'écoute encore volontiers sans rides.
6 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par CAROSSI sur 19 décembre 2013
Format: CD
Sorti en 1987 après le très bon "Perfect stranger" qui marquait la reformation du groupe après 9 ans d'abscence, "House of the blue light" n'est pas du même niveau, faute à certains titres peu inspirés.
Si les 2 premiers morceaux ("Bad attitude" et "The unwritten law") sont excellents dans le style hard-FM de l'album précédent, le 3ème titre ("Call of the wild") est déjà nettement en-dessous, dans un style plus pop-rock (genre Toto). Les pêchus "Mad dog" et "Black and white" (dans un style plus blues celui-là) redressent un peu la barre: sympathiques mais pas inoubliables. J'ai du mal avec "Hard lovin' woman", que je trouve peu inspirée. Heureusement, le 7ème morceau "The spanish archer" est très bon (çà rappelle un peu Rainbow). Le mi-tempo "Strangeways" est pas mal, le bluesy (et réussi) "Mitzi Dupree" pourra rappeler certains morceaux des 70's. Le dernier titre, le speedé "Dead or alive" me fait encore penser à du Rainbow, période "Straight between the eyes": il se laisse écouter.
Au final, "House of a blue light" n'est pas si mauvais que çà, il y a même de très bons morceaux. Malheureusement, tout l'album n'est pas du même acabit.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Miedj TOP 1000 COMMENTATEURS sur 5 mai 2008
Format: CD
Le problème avec ce type d'album est de savoir où l'on se positionne. Si on fait référence avec le passé glorieux du groupe et si l'on garde en mémoire la sonorité des albums cultes que sont "Burn"n In rock" ou "Machine Head" on ne peut être que déçu. Si l'on considère que cet album s'inscrit dans le cadre d'une évolution vers un son plus heavy plus en phase avec son époque, pourquoi pas. Néanmoins ce qui faisait une des forces du groupe, l'équilibre entre la rythmique et les claviers semble rompue. Les claviers de Lord sont trop discrets et l'on retrouve un peu de magie du temps passé dans le dernier morceau "Dead Or Alive". La voix de Gilian qui a perdue en puissance semble fatiguée. La guitare de Blackmore est bien présente, heureusement. Aucune mélodie n'accroche, on ne retient pas grand chose. Il faut mieux écouter "Rapture of the Deep" qui renoue avec une certaine tradition.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?