undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
The Hunting Party
 
Agrandissez cette image
 

The Hunting Party

16 juin 2014 | Format : MP3

EUR 11,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:38
30
2
3:33
30
3
5:55
30
4
1:00
30
5
2:11
30
6
3:15
30
7
3:53
30
8
3:44
30
9
5:05
30
10
2:46
30
11
3:37
30
12
6:35
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Hellblazer TOP 500 COMMENTATEURS le 18 juin 2014
Format: CD Achat vérifié
PUT... QUELLE CLAQUE ! Ca y est, il leur a repoussé des génitoires, qu'on se le dise ! Après quelques errements qui auront le mérite de montrer qu'un groupe peut étirer son spectre musical de manière très large (avec plus ou moins de succès), LP nous balance une nouvelle facette de son talent, éructant avec une énergie folle les digestions assumées de son passé protéiforme. Rien à voir avec Hybrid Theory & Meteora, rien à voir avec leurs successeurs non plus. Mike Shinoda a présenté The Hunting Party comme un prequel à Hybrid Theory... Et vu le coté percutant de l'objet sonore, j'estime cela être une excellente définition. Tout le monde a poussé les potards à bloc et envoie du pâté GRAVE, comme disent les djeuns. Brad Delson a ressorti les grattes du placard et se venge des années poussiéreuses en envoyant des riffs monstrueux, des rythmiques diaboliques... Bref, il se lâche totalement. Et il n'est pas le seul : Rob Bourdon est également à la fête derrière ses fûts, martelant l'enfer sur terre dés les 1ères mesures d'un Keys to the Kingdom limite punk qui nous prend à la gorge ! Benington et Shinoda assurent les lyrics sur une vaste palette (rapisante juste ce qu'il faut), quant aux beats electro et autres spécificités de Mike S, là encore elles sont bien dosées.

La suite est du même tonneau, truffée en outre de savantes harmoniques guitares / piano, breaks et accélérations... RHHAAA, c'est jouissif ! On retrouve certes la marque de fabrique du groupe, mais les pistes sont totalement brouillées.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 10 sur 10 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Assez perplexe sur le niveau d'aggressivité de cet album.
On a bien compris, que l'heure était grave au niveau des comptes, et qu'il fallait se recentrer sur son coeur de cible si on ne voulait pas que le marché lucratif du teenager en colère ne s'échappe au profit des petits nouveaux qui frappent à la porte .

Bon moi j'appelle ca de la rage de salon. Ou de la rage marketing.

Les paroles sont assez ....light, on échappe au "what doesn't kill you..." (ah non c'était dans le single d'avant).
Alors oui c'est toujours sexy au niveau des mélodies et les invités forment un beau macaron sur la pochette. (Le plus étonnant étant Page Hamilton...mais qu'est ce qu'il vient f....là ! et Morello....bon là c'est une blague quand même non ?)

Quitte à tendre le baton, j'aimais beaucoup la période électro....au moins les mecs se faisaient plaisir. Quitte à s'aliener leur clientèle de base. Peut être qu'ils seront un jour réabilités ces albums maudits.

Là j'ai un gros doute. Tout cela sonne très fabriqué et très peu spontanné à mes oreilles. Agréable ....mais fabriqué.

"Greedy for the fame, TV or a name
Media, the game, to me your all the same
You're guilty"

Tout est dit.
Remarque sur ce commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Antho le 16 juin 2014
Format: CD
linkin park est de retour et ça fait du bien ! cette album marque encore un tournant dans leur évolution ! il est plus hard que les précédents je trouve ! on est quand loin des hybrid theory et meteora mais ça reste un très bon album ! mes titres préférés sont until its gone, all for nothing, wasteland ,mark the graves, final masquade et a line in the sand.
Remarque sur ce commentaire 7 sur 8 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Un album EXCEPTIONNEL !
Très fidèle à l’univers habituel du groupe avec des morceaux mêlants métal, rap et hip hop, l'album se différencie aussi par de nouveaux sons plus radicalement "métal" apportés par le guitariste de System Of A Down et celui de Rage Against The Machine ainsi que quelques influences (volontaires ou non ?) de Muse. A retenir le sublime instrumental "Drawbar", et les tubes en puissance : "Guilty all the same", #"Wastelands", "Until it's gone", "Final Masquerade".
L'album est à écouter de toute urgence.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
J'avais déjà écris un premier commentaire, long et assez complet, mais à chaud. Grave erreur. Je me lance donc pour une seconde tentative.

Premièrement, les notes:

1 - Keys to the Kingdom: 9,5 / 10

-- En voilà une belle entrée en matière ! L'une des toutes meilleures chansons de l'album. Les cris de Chester (bien qu'ils puissent à première écoute effrayer les curieux qui auraient décidé de jeter une oreille par là) sont plus que jouissifs. Ce morceau dégage une grande énergie et remet les pendules à l'heure. Après une première partie déchaînée, le pont arrive à point nommé, laissant peu à peu place à un solo, pas forcément très élaboré mais qui s'intègre parfaitement et relance la machine pour un dernier tour de manège qui s'achève sur un feu d'artifice. Une bouffée d'air frais.
Mon ton est peut-être déraisonnablement élogieux mais il me semble vraiment que le groupe nous propose là l'un des meilleurs éléments de sa discographie. --

À noter le "I'm not allowed to say certain things" entre les deux morceaux (je ne suis pas autorisé à dire certaines choses) qui introduit le morceau suivant et fait pour moi partie des éléments clé pour intégrer et digérer cet album.

2 - All For Nothing (feat. Page Hamilton): 7 / 10

-- Comme le désirait Mike Shinoda, cette chanson semble tout droit sortie des années 1990.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique