The Mission

Top albums (Voir les 61)


Voir les 61 albums de The Mission

The Mission : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 353
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de The Mission
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

the_mission_uk

You & me, we are BLOOD BROTHERS - you'll only see the Blood Brothers for a LIMITED # of show this year dates: https://t.co/1LQOa1yzVw PLS RT


Biographie

Wayne Hussey (chant, guitare) et Craig Adams (basse), quittent Sisters of Mercy en 1985 et forment The Mission dans la foulée. Ils sont rejoints par Mick Brown (batterie) et Simon Hinkler (guitare). D'abord dénommé The Sisterhood, le groupe tourne avec un répertoire principalement constitué de titres de Wayne Hussey refusés par Sisters of Mercy.

Le premier album de The Mission, God's Own Medecine (1986) est largement acclamé et Phonogram est persuadé de tenir là le futur U2 du rock gothique. La sortie de la compilation de simples, The First Chapter (1987) fait encore monter l'aura entourant ... Lire la suite

Wayne Hussey (chant, guitare) et Craig Adams (basse), quittent Sisters of Mercy en 1985 et forment The Mission dans la foulée. Ils sont rejoints par Mick Brown (batterie) et Simon Hinkler (guitare). D'abord dénommé The Sisterhood, le groupe tourne avec un répertoire principalement constitué de titres de Wayne Hussey refusés par Sisters of Mercy.

Le premier album de The Mission, God's Own Medecine (1986) est largement acclamé et Phonogram est persuadé de tenir là le futur U2 du rock gothique. La sortie de la compilation de simples, The First Chapter (1987) fait encore monter l'aura entourant The Mission. Children en 1988 est produit par le légendaire John Paul Jones, l'album culmine à la seconde place des ventes anglaises.

Le destin de The Mission semble alors tracé, d'autant que Carved in Sand en 1990 est de nouveau une franche réussite. A tel point que même les titres non retenus dans un premier temps sont utilisées fin 1990, sous forme de l'album Grains of Sand. Cependant le succès de The Mission reste essentiellement anglais, les Etats-Unis et le reste de l'Europe ne craquent pas vraiment pour ce mélange de hard rock et de new wave.

Des dissensions commencent à apparaître au sein du groupe et Masque sort en 1991. Prévu d'abord comme un album solo de Wayne Hussey, Masque est pourvu d'une production ronflante, le gros son étant censé séduire ces récalcitrants d'américains. Echec artistique et commercial, Masque signe le début du déclin de The Mission. Neverland en 1995 et Blue en 1996 font plus que confirmer cette tendance.

The Mission se sépare alors, avant de vite renaître en 1998. Il faut alors attendre trois ans pour voir sortir Aura, qui marque un regain artistique trop tardif, The Mission ayant perdu ses attraits aux yeux du public. Neuf ans plus tard, et après la sortie d'une série d'albums live datant de la période faste du groupe; The Mission revient à nouveau pour un Dum-Dum Bullets qui constitue une suite plutôt convaincante de l'avorté God Is a Bullet de 2007. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Wayne Hussey (chant, guitare) et Craig Adams (basse), quittent Sisters of Mercy en 1985 et forment The Mission dans la foulée. Ils sont rejoints par Mick Brown (batterie) et Simon Hinkler (guitare). D'abord dénommé The Sisterhood, le groupe tourne avec un répertoire principalement constitué de titres de Wayne Hussey refusés par Sisters of Mercy.

Le premier album de The Mission, God's Own Medecine (1986) est largement acclamé et Phonogram est persuadé de tenir là le futur U2 du rock gothique. La sortie de la compilation de simples, The First Chapter (1987) fait encore monter l'aura entourant The Mission. Children en 1988 est produit par le légendaire John Paul Jones, l'album culmine à la seconde place des ventes anglaises.

Le destin de The Mission semble alors tracé, d'autant que Carved in Sand en 1990 est de nouveau une franche réussite. A tel point que même les titres non retenus dans un premier temps sont utilisées fin 1990, sous forme de l'album Grains of Sand. Cependant le succès de The Mission reste essentiellement anglais, les Etats-Unis et le reste de l'Europe ne craquent pas vraiment pour ce mélange de hard rock et de new wave.

Des dissensions commencent à apparaître au sein du groupe et Masque sort en 1991. Prévu d'abord comme un album solo de Wayne Hussey, Masque est pourvu d'une production ronflante, le gros son étant censé séduire ces récalcitrants d'américains. Echec artistique et commercial, Masque signe le début du déclin de The Mission. Neverland en 1995 et Blue en 1996 font plus que confirmer cette tendance.

The Mission se sépare alors, avant de vite renaître en 1998. Il faut alors attendre trois ans pour voir sortir Aura, qui marque un regain artistique trop tardif, The Mission ayant perdu ses attraits aux yeux du public. Neuf ans plus tard, et après la sortie d'une série d'albums live datant de la période faste du groupe; The Mission revient à nouveau pour un Dum-Dum Bullets qui constitue une suite plutôt convaincante de l'avorté God Is a Bullet de 2007. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Wayne Hussey (chant, guitare) et Craig Adams (basse), quittent Sisters of Mercy en 1985 et forment The Mission dans la foulée. Ils sont rejoints par Mick Brown (batterie) et Simon Hinkler (guitare). D'abord dénommé The Sisterhood, le groupe tourne avec un répertoire principalement constitué de titres de Wayne Hussey refusés par Sisters of Mercy.

Le premier album de The Mission, God's Own Medecine (1986) est largement acclamé et Phonogram est persuadé de tenir là le futur U2 du rock gothique. La sortie de la compilation de simples, The First Chapter (1987) fait encore monter l'aura entourant The Mission. Children en 1988 est produit par le légendaire John Paul Jones, l'album culmine à la seconde place des ventes anglaises.

Le destin de The Mission semble alors tracé, d'autant que Carved in Sand en 1990 est de nouveau une franche réussite. A tel point que même les titres non retenus dans un premier temps sont utilisées fin 1990, sous forme de l'album Grains of Sand. Cependant le succès de The Mission reste essentiellement anglais, les Etats-Unis et le reste de l'Europe ne craquent pas vraiment pour ce mélange de hard rock et de new wave.

Des dissensions commencent à apparaître au sein du groupe et Masque sort en 1991. Prévu d'abord comme un album solo de Wayne Hussey, Masque est pourvu d'une production ronflante, le gros son étant censé séduire ces récalcitrants d'américains. Echec artistique et commercial, Masque signe le début du déclin de The Mission. Neverland en 1995 et Blue en 1996 font plus que confirmer cette tendance.

The Mission se sépare alors, avant de vite renaître en 1998. Il faut alors attendre trois ans pour voir sortir Aura, qui marque un regain artistique trop tardif, The Mission ayant perdu ses attraits aux yeux du public. Neuf ans plus tard, et après la sortie d'une série d'albums live datant de la période faste du groupe; The Mission revient à nouveau pour un Dum-Dum Bullets qui constitue une suite plutôt convaincante de l'avorté God Is a Bullet de 2007. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page