The National

Top albums (Voir les 12)


CD: €14.82  |  MP3: €9.89
CD: €13.80  |  MP3: €8.29
CD: €10.44  |  MP3: €6.19
CD: €18.33  |  MP3: €9.89
CD: €14.00  |  MP3: €8.29
CD: €19.36  |  MP3: €9.89
CD: €15.00  |  MP3: €9.89
CD: €21.87  |  MP3: €9.89
Voir les 12 albums de The National

The National : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 146
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de The National
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

The_National

Boston! Aaron is performing with @LisaHannigan at the ICA on August 14th. Get tickets here: http://t.co/B61emmQ9yn


Biographie

Originaires de Cincinnati dans l'état d'Ohio (Etats-Unis), les membres de The National mettent leur groupe sur pied à New York (Brooklyn) en 1999. Le groupe se forme autour du chanteur et songwriter Matt Berninger, des frères Scott (guitare) et Bryan Vevendorf (batterie), des deux autres frères Aaron (basse, piano) et Bryce Dessner (guitare) et de Padma Newsome (cordes, claviers et arrangements divers).

The National, très influencé parle rock alternatif américain, la pop anglaise et même la country-rock, sort son premier album sur, Brassland Records, le label des frères Dessner. Sans titre, ... Lire la suite

Originaires de Cincinnati dans l'état d'Ohio (Etats-Unis), les membres de The National mettent leur groupe sur pied à New York (Brooklyn) en 1999. Le groupe se forme autour du chanteur et songwriter Matt Berninger, des frères Scott (guitare) et Bryan Vevendorf (batterie), des deux autres frères Aaron (basse, piano) et Bryce Dessner (guitare) et de Padma Newsome (cordes, claviers et arrangements divers).

The National, très influencé parle rock alternatif américain, la pop anglaise et même la country-rock, sort son premier album sur, Brassland Records, le label des frères Dessner. Sans titre, ce premier disque reçoit des critiques élogieuses de la part de la presse rock, qui voit dans le travail du groupe un compromis intelligent entre rock indépendant et country-pop. La voix, grave, sombre de Matt Berninger, les compositions léchées, cérébrales du groupe séduisent d'emblée la critique et le public, qui voient en The National des alter ego de Wilco, Leonard Cohen ou même Joy Division.

Après la sortie de ce disque, The National écume les salles de concerts durant sa tournée, acquérant sa notoriété durant des prestations scéniques très remarquées grâce à l'atmosphère baroque qu'elles dégagent...

The National : une consécration internationale

Sad Songs for Dirty Lovers, le deuxième album de The National, sort en 2003. Produit par Peter Katis, qui a notamment travaillé avec les new-yorkais de Interpol, ce disque est salué par la critique, mais le succès public acquis depuis 2001 demeure relativement confidentiel.

En 2004, The National sort un maxi intitulé Cherry Tree et il faudra attendre 2005 et la sortie du troisième album, Alligator. Sorti sur le label Beggars Banquet, le disque bénéficie d'un réel engouement public, notamment grâce aux titres « Karen », « Secret Meeting » ou « Baby, We'll Be Fine ».

Le groupe de Brooklyn revient en 2007 avec son quatrième album, baptisé Boxer, qui une fois de plus met la critique et le public d'accord, tant aux Etats-Unis qu'en Europe. Sur ce disque, The National a invité le songwriter Sufjan Stevens au piano.

En 2009, The National précise via la presse qu'un nouvel album est en cours d'enregistrement. En attendant, les fans peuvent patienter avec The Virginia EP, un maxi de douze titres, considéré par The National comme un mini album, paru en 2008.

Le cinquième album de The National, High Violet, est enregistrédans les studios du groupe à Brooklyn (New York) et dans celui de Peter Katis (producteur des albums Alligator et Boxer et d'Interpol) dans le Connecticut. Un premier single extrait intitulé « Terrible Love » anticipe la sortie de l'album en mai 2010. The National se produit au Zénith de Paris le 7 mai en première partie de Pavement nouvellement reformé. En 2013, c'est le titre « Demons » qui précède le sixième album du groupe, Trouble Will Find Me, qui sort au mois de mai, avec les renforts de Sufjan Stevens et de Sharon Van Etten. Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt

Originaires de Cincinnati dans l'état d'Ohio (Etats-Unis), les membres de The National mettent leur groupe sur pied à New York (Brooklyn) en 1999. Le groupe se forme autour du chanteur et songwriter Matt Berninger, des frères Scott (guitare) et Bryan Vevendorf (batterie), des deux autres frères Aaron (basse, piano) et Bryce Dessner (guitare) et de Padma Newsome (cordes, claviers et arrangements divers).

The National, très influencé parle rock alternatif américain, la pop anglaise et même la country-rock, sort son premier album sur, Brassland Records, le label des frères Dessner. Sans titre, ce premier disque reçoit des critiques élogieuses de la part de la presse rock, qui voit dans le travail du groupe un compromis intelligent entre rock indépendant et country-pop. La voix, grave, sombre de Matt Berninger, les compositions léchées, cérébrales du groupe séduisent d'emblée la critique et le public, qui voient en The National des alter ego de Wilco, Leonard Cohen ou même Joy Division.

Après la sortie de ce disque, The National écume les salles de concerts durant sa tournée, acquérant sa notoriété durant des prestations scéniques très remarquées grâce à l'atmosphère baroque qu'elles dégagent...

The National : une consécration internationale

Sad Songs for Dirty Lovers, le deuxième album de The National, sort en 2003. Produit par Peter Katis, qui a notamment travaillé avec les new-yorkais de Interpol, ce disque est salué par la critique, mais le succès public acquis depuis 2001 demeure relativement confidentiel.

En 2004, The National sort un maxi intitulé Cherry Tree et il faudra attendre 2005 et la sortie du troisième album, Alligator. Sorti sur le label Beggars Banquet, le disque bénéficie d'un réel engouement public, notamment grâce aux titres « Karen », « Secret Meeting » ou « Baby, We'll Be Fine ».

Le groupe de Brooklyn revient en 2007 avec son quatrième album, baptisé Boxer, qui une fois de plus met la critique et le public d'accord, tant aux Etats-Unis qu'en Europe. Sur ce disque, The National a invité le songwriter Sufjan Stevens au piano.

En 2009, The National précise via la presse qu'un nouvel album est en cours d'enregistrement. En attendant, les fans peuvent patienter avec The Virginia EP, un maxi de douze titres, considéré par The National comme un mini album, paru en 2008.

Le cinquième album de The National, High Violet, est enregistrédans les studios du groupe à Brooklyn (New York) et dans celui de Peter Katis (producteur des albums Alligator et Boxer et d'Interpol) dans le Connecticut. Un premier single extrait intitulé « Terrible Love » anticipe la sortie de l'album en mai 2010. The National se produit au Zénith de Paris le 7 mai en première partie de Pavement nouvellement reformé. En 2013, c'est le titre « Demons » qui précède le sixième album du groupe, Trouble Will Find Me, qui sort au mois de mai, avec les renforts de Sufjan Stevens et de Sharon Van Etten. Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt

Originaires de Cincinnati dans l'état d'Ohio (Etats-Unis), les membres de The National mettent leur groupe sur pied à New York (Brooklyn) en 1999. Le groupe se forme autour du chanteur et songwriter Matt Berninger, des frères Scott (guitare) et Bryan Vevendorf (batterie), des deux autres frères Aaron (basse, piano) et Bryce Dessner (guitare) et de Padma Newsome (cordes, claviers et arrangements divers).

The National, très influencé parle rock alternatif américain, la pop anglaise et même la country-rock, sort son premier album sur, Brassland Records, le label des frères Dessner. Sans titre, ce premier disque reçoit des critiques élogieuses de la part de la presse rock, qui voit dans le travail du groupe un compromis intelligent entre rock indépendant et country-pop. La voix, grave, sombre de Matt Berninger, les compositions léchées, cérébrales du groupe séduisent d'emblée la critique et le public, qui voient en The National des alter ego de Wilco, Leonard Cohen ou même Joy Division.

Après la sortie de ce disque, The National écume les salles de concerts durant sa tournée, acquérant sa notoriété durant des prestations scéniques très remarquées grâce à l'atmosphère baroque qu'elles dégagent...

The National : une consécration internationale

Sad Songs for Dirty Lovers, le deuxième album de The National, sort en 2003. Produit par Peter Katis, qui a notamment travaillé avec les new-yorkais de Interpol, ce disque est salué par la critique, mais le succès public acquis depuis 2001 demeure relativement confidentiel.

En 2004, The National sort un maxi intitulé Cherry Tree et il faudra attendre 2005 et la sortie du troisième album, Alligator. Sorti sur le label Beggars Banquet, le disque bénéficie d'un réel engouement public, notamment grâce aux titres « Karen », « Secret Meeting » ou « Baby, We'll Be Fine ».

Le groupe de Brooklyn revient en 2007 avec son quatrième album, baptisé Boxer, qui une fois de plus met la critique et le public d'accord, tant aux Etats-Unis qu'en Europe. Sur ce disque, The National a invité le songwriter Sufjan Stevens au piano.

En 2009, The National précise via la presse qu'un nouvel album est en cours d'enregistrement. En attendant, les fans peuvent patienter avec The Virginia EP, un maxi de douze titres, considéré par The National comme un mini album, paru en 2008.

Le cinquième album de The National, High Violet, est enregistrédans les studios du groupe à Brooklyn (New York) et dans celui de Peter Katis (producteur des albums Alligator et Boxer et d'Interpol) dans le Connecticut. Un premier single extrait intitulé « Terrible Love » anticipe la sortie de l'album en mai 2010. The National se produit au Zénith de Paris le 7 mai en première partie de Pavement nouvellement reformé. En 2013, c'est le titre « Demons » qui précède le sixième album du groupe, Trouble Will Find Me, qui sort au mois de mai, avec les renforts de Sufjan Stevens et de Sharon Van Etten. Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page