Appli Amazon

Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
Quantité :1
The Next Day a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 6,44
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Side Two
Ajouter au panier
EUR 8,31
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : TwoRedSevens
Ajouter au panier
EUR 10,10
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : mrtopseller
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • The Next Day
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

The Next Day

CD inclus dans notre promotion 5 CD =30€ ou 2CD=12€* ainsi que Petits prix dès 6.99€*


Prix conseillé : EUR 16,04
Prix : EUR 6,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Économisez : EUR 9,05 (56%)
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
55 neufs à partir de EUR 3,32 14 d'occasion à partir de EUR 2,17 1 de collection à partir de EUR 14,00
5 CD /DVD = 30€ idées cadeaux Musique


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste David Bowie

Discographie

Image de l'album de David Bowie

Photos

Image de David Bowie

Biographie

David Bowie, de son vrai nom David Robert Jones, est né le 8 janvier 1947 à Brixton, dans la banlieue de Londres. Il découvre le jazz et les poètes de la Beat generation avec son frère Terry, avant de succomber au charme du rock'n'roll.

En 1962, il joue du saxophone au sein des Kon-Rads, et reçoit un mauvais coup qui lui laisse une ... Plus de détails sur la Page Artiste David Bowie

Visitez la Page Artiste David Bowie
373 albums, 16 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

The Next Day + Outside - Réédition + Reality
Prix pour les trois: EUR 20,98

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (11 mars 2013)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Columbia
  • ASIN : B00AYHK7RU
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (99 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 11.726 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3


Descriptions du produit

Descriptions du produit

DAVID BOWIE The Next Day (2013 UK 14-track CD album featuring his first new recordings in ten years includes the singles Where We Now? The Stars [Are Out Tonight] The Next Day Valentines Day and Love Is Lost. Housed in a hype stickered fold-out digipak picture sleeve with colour fold-out lyric insert)

Critique

Dans le titre d'ouverture homonyme de The Next Day, l'auteur du plus incroyable des retours clame non sans malice au coin des lèvres, « Here I am, not quite dying ». Et reviennent dans le même couplet  les intonations d'un chant qu'on ne pensait plus réentendre un jour. Le chant et le texte portent le titre qui, à défaut d'être révolutionnaire, binairement rock, n'en dégage pas moins un certain charme. Ce n'est certes pas le plus bel effort d'un album en quatorze étapes, dix-sept pour l'édition deluxe et une de plus pour le marché japonais (« God Bless the Girl ») qui sont autant de raisons pour considérer le miracle avec bienveillance.

Que pouvait offrir à 66 ans l'artiste qui a tant catalysé avec splendeur les mues d'un rock qu'il revisite en vétéran et commandeur ? L'album qui du temps de Tin Machine aurait sauvé le naufrage des années quatre-vingt plutôt que de l'enfoncer, son meilleur album non expérimental depuis Ziggy Stardust et sans doute le plus humain et vulnérable de sa carrière, fragile jusque dans la voix. David Bowie le magnifique de son temps est finalement devenu le princpal atout d'une oeuvre qui ne réinvente rien mais joue l'exercice avec dignité.

Par ses chansons adroites, avec ce qu'il faut d'assurance et d'ingéniosité, The Next Day montre l'homme en pleine possession de ses facultés dans une déflagration concertante avec sax baryton (« Dirty Boys ») ou orgue (« Love Is Lost »), une montée de schizophrénie post-moderne (« The Stars Are Out Tonight »), une tranche de nostalgie berlinoise (« Where Are We Now? », délicieusement lyrique) et autres sustentations électriques de « Valentine's Day », « If You Can See Me » ou « Heat » qui, si l'on fait exception des « Sha la la » et d'une verrue (« (You Will) Set the World on Fire ») démontrant que personne n'est parfait, constituent un excellent remède à l'arthrose et un parfait viatique contre la vieillsse.

Au milieu d'un disque aux tonalités homogènes réhaussées de quelques pointes (un peu de soul dans « You Feel So Lonely You Could Die ») et d'infinis détails (la coda de « If You Can See Me »), tout en ruptures rythmiques et cadences martiales, l'imperator excelle à jouer avec les symboles de son passé (des « blue shoes » glam rock à « I'd rather be dead » de la dernière tournée). En grand narrateur, Bowie le mythe profite de l'héritage considérable qu'est son corpus pour tirer les cartes de ses métamorphoses, semer les indices et brouiller les pistes. Grand album d'auteur qui en constitue le concept majeur du retour sur soi, The Next Day est assuré d'être le meilleur album rock de l'année par l'onde de choc qu'a créé son annonce et l'excellent bulletin de santé qui l'accompagne.

Loïc Picaud - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

42 internautes sur 45 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jérôme le 16 mars 2013
Format: CD
J'ai lu tous les commentaires avec attention. Fan de Bowie, je restais sur Outside, chef d'oeuvre, pour moi, à l'égal de Scary Monsters, Aladdin Sane, Station to Station, Low, Hunky Dory, Ziggy Stardust.

Lu les commentaires de certains, très tristes, dépités, déçus.Je ne leur jette pas la pierre. Je les invite à réécouter le disque dans quelques jours ; ils savent que Bowie est un malin, qu'il ne se laisse pas aborder facilement et surtout qu'il a vieilli. C'est un homme vieux qui chante, cela s'entend, il n'est plus capable des performances du passé, c'est clair : qui allait penser que Bowie était éternel ?
Personne.
La prod, c'est du Visconti. On connaît tous. Y'a un peu (un peu, hein ...) de Scary qui se balade, des chansons pop que Bowie magnifie avec ce qu'il lui reste de voix (Valentine's day, I'd rather be high, Set the world, Ill take you...The Next) des balades à la Outside (en pop) (Where are we now, So she), moins pop (If you can see me, Heat, Plan, un instrumental coupé, c'est dommage) des vagabondages (The Stars...) des perles tout court (Dancing, You feel so) le très Talking Heads "How does...".
Des moments, je ressens des influences de REM, de Badalamenti...
On peut être déçu si on espérait le Bowie d'il y a 35 ans, sûr. Mais ceux qui aiment Bowie savent qu'il change, comme nous tous, nous ne sommes plus les mêmes... Le suivons-nous comme nous le suivions quand il sortait Outside ? C'est à chacun de voir...
17 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
50 internautes sur 55 ont trouvé ce commentaire utile  Par Charlus le 11 mars 2013
Format: CD
Le pire étant de mettre une note à David Bowie.et de juger cet album après une seule écoute...parce qu'il est puissant et dense.
Les melodies sont Soignées et signées, pures et dures et l'album est très "écrit".Textes et Musiques et Arrangements.
Ouverture.
-The next Day...qui serait une réponse à Repetition de Lodger.On retrouve l'incroyable phrasé et la voix de Bowie dépourvue d'artifices.Simple Brute Incroyable.
Il chante Magnifiquement bien.
-Dirty Boys avec le riff de fame...réinventé.
-Love is lost...Sublime...L'album commence si bien...et ça continue...
Un voyage qui demande une attention particulière...et du temps...
Les deux guitaristes sont extraordinaires et La bassiste Gail Ann Dorsey est tout simplement magnifique.
Le bemol est à mon sens dans le mixage ou le parti pris des Batteries très devant sur certains titres est un peu extrême et pas nécessaire.
L'album se termine en beauté avec un "heat" qui ne repose que sur la voix ,le texte et un arrangement qui est celui que je préfère.Pour le coup là,le mixage est etonnant et improbable...
Le morceau est magique...
Bonne écoute.
Ce n'est pas juste un album de plus...c'est un bel album...
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par rory richards le 27 mars 2013
Format: CD Achat vérifié
n'étant ni spécialiste,ni fan absolu ,il m'est difficile de critiquer! seulement amateur depuis 10 ans, je trouve que cette album termine une deuxième trilogie avec "heathen" & "reality". il y eu la trilogie berlinoise, et maintenant la trilogie new yorkaise... rien à jeter dans cet album. l'énergie et la rage sont au rendez vous et la musique envahit notre espace. quel titre ce dégage de l'album? tous! dés le premier morceau "the next day" , c'est un tourbillon de rock qui vous pénètre et qui s’achève (pour ceux qui l'édition limitée) par un "i'll take you there" d'enfer. voila ce que j'avais a dire , mais les mots sont insuffisants et le mieux est de l'écouter... au moins ,bowie est toujours vivant et a la "gnaque", ce n'est pas comme ses condisciples "les stones" (oui,oui, les papys du rocks qui n'usurpent pas leur surnom , vu leurs dernières œuvres complétement ratées)
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
25 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile  Par elvisisalive TOP 1000 COMMENTATEURS le 11 mars 2013
Format: CD
Waouh... quelle claque ! On le disait quasiment mort, gaga, bon pour l'hospice... Faut croire que le Duke n'a pas dit son dernier mot car cet album est très bon, l'un des meilleurs des 30 dernières années.

C'est pop, c'est rock, mélodique, enlevé, inspiré, ça sent les vrais instruments, les vrais musiciens, la production du binôme Bowie/Visconti est aux petits oignons... Brefs mis à part quelques rares titres un peu plus faibles que les autres, on a du mal à trouver des défauts à ce nouveau Bowie.

Les moments forts du disque ? The Next Day bien sûr qui ouvre le bal et qui rassure le fan sur les intentions de Bowie. The Stars (Are Out Tonight) est pour moi la meilleure chanson de l'album, son rythme enlevé, sa mélodie imparable, ses guitares sexy, ses cordes enivrantes... Vous avez raison Monsieur Bowie, les Stars sont de sortie cette nuit... Where Are We Now est l'une des deux ballades de l'album. Pas la meilleure mais digne d'intérêt ne serait-ce que pour la voix de Bowie, particulièrement émouvante. Valentine's Day est une chanson pop parfaite, très brit pop. Je suis moins emballé par If You Can See et son rythme de batterie quasi drum & bass qui me rappelle les albums électro des années 90 et notamment Earthling. I'de Rather Be High est rafraîchissante et tient une mélodie pop imparable. L'intro de batterie de Dancing Out In Space rappelle furieusement celle de Modern Love en 1983. (You Will) Set The World On Fire démarre sur un riff de guitare quasi hard rock et devient un peu plus légère sur le refrain.
Lire la suite ›
4 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
new 0 21 janv. 13
Voir toutes les discussions...  
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?