The Rack [Explicit]
 
Agrandissez cette image
 

The Rack [Explicit]

4 mars 1991

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
  Titre
Durée
Popularité  
1
The Quest Of Absurdity [Explicit]
1:20
2
Vermin [Explicit]
4:02
3
Diabolic Existence [Explicit]
3:55
4
Evocation (live) [Explicit]
5:31
5
Wasteland Of Terror (live) [Explicit]
2:16
6
The Sickening Dwell [Explicit]
4:15
7
Ode To A Nameless Grave [Explicit]
2:55
8
Pages In Blood [Explicit]
4:08
9
The Rack [Explicit]
9:05

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 1 mars 1991
  • Date de sortie: 1 mars 1991
  • Label: Century Media Records Ltd
  • Copyright: (C) 1991 Century Media Records Ltd. All rights reserved.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 37:27
  • Genres:
  • Format: paroles explicites
  • ASIN: B0034V0I9K
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)

Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 old school, quand tu nous tiens! 5 décembre 2012
Par Vincent VZT VOIX VINE
Format:CD|Achat authentifié par Amazon
je tiens d'emblée à préciser que je n'ai pas grandi avec cet album, je l'ai découvert rétrospectivement seulement après avoir acquis (et énormément apprécié death the brutal way, deathhammer, ainsi que le double live death doom, tous trois excellents). ceci pour dire que the rack n'est pas à la hauteur de ces trois dernieres oeuvres.
alors, bien sûr, the rack est plus ancien, et fait partie des albums qui ont permis de jeter les bases du death metal, au même titre que les premiers albums d'obituary, death et consorts. mais pour moi, qui suis passé à côté à l'époque et qui rattrappe le temps perdu, the rack sonne terriblement daté.
en effet, la production est maigrelette, les compos sont pas mal, mais l'interprétation des morceaux est plutôt moyenne (le groupe n'est pas encore très affûté), mais le style d'asphyx est déjà là, ainsi que le chant possédé (qui rappelle beaucoup les premières oeuvres de chuck schuldiner).
quant aux dix titres live placés en bonus, mieux vaut ne pas se procurer ce disques pour cela parceque le son est celui d'un mauvais bootleg en son mono! le live death doom lui est donc plus que très largement supérieur!
à mon avis, cet album est à réservé à ceux qui s'intéressent aux débuts du death metal.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5.0 étoiles sur 5 "Mephitic Cadavers are rotting away" 24 avril 2013
Par Emmanuel Gautier TOP 500 COMMENTATEURS
Format:CD
Asphyx naît en 1987 de l'association de Bob Bagchus et Tony Brookhuis. Eric Daniels les rejoint en 1989.
L'arrivée de Theo Loomans en tant que chanteur/bassiste permet l'enregistrement de la démo "Crush the Cenotaph".
Après le départ de Brookhuis, le trio restant rentre en studio pour enregistrer leur premier album, "Embrace the Death", qui restera à l'état de tape jusqu'à son exhumation en 1996 en raison de déboires avec le label censé le commercialiser.

Mais Bagchus et Daniels ne se laissent pas abattre et recrutent Martin Van Drunen après le départ de Loomans, connu pour sa prestation exceptionnelle sur les premiers albums de Pestilence.
Fort de ce line-up devenu légendaire depuis, Asphyx décroche un contrat avec Century Media et enregistre "The Rack", cette fois-ci mixé, masterisé et commercialisé en avril 1991.

Fortement inspirée de Celtic Frost, la formation hollandaise parvient cependant à transcender ses influences avec brio en jetant les bases d'un death/doom poisseux, rampant et pernicieux, sublimé par la voix hargneuse de Van Drunen, les riffs corrosifs de Daniels et les rythmiques pesantes de Bagchus.
Les classiques "The sickening Dwell", "Wasteland of Terror", "Pages in Blood" et le mythique "The Rack" portent ce premier monument de brutalité lancinante et malsaine.
Si la production va faire un bon en avant à partir du deuxième "Last one on Earth", "The Rack" reste un album unique par son ambiance terriblement prenante et oppressante, à un niveau rarement égalé depuis.

"The Rack" s'impose comme le premier classique d'un groupe culte, encore debout malgré de nombreuses séparations.

La qualité du concert en bonus laisse franchement à désirer, mais ça a le mérite d'être authentique.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Rechercher des articles similaires par rubrique

ARRAY(0xa5b8ccd8)