Plus d'options
The Suburbs
 
Agrandissez cette image
 

The Suburbs

7 février 2014 | Format : MP3

EUR 5,29 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD
Titre
Durée
Popularité  
30
1
5:15
30
2
4:15
30
3
4:39
30
4
3:56
30
5
2:51
30
6
3:11
30
7
4:13
30
8
4:27
30
9
4:41
30
10
3:50
30
11
3:20
30
12
4:28
30
13
5:01
30
14
2:54
30
15
5:18
30
16
1:27

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 2 août 2010
  • Date de sortie: 2 août 2010
  • Label: Universal Music Division Barclay
  • Copyright: (C) 2010 Arcade Fire Music, LLC
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:03:46
  • Genres:
  • ASIN: B003X5CRJQ
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (31 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 3.075 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

48 internautes sur 50 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pol Macqueron TOP 500 COMMENTATEURS sur 2 août 2010
Format: CD Achat vérifié
Si vous avez aimé Funeral et Neon Bible, les deux premiers albums d'Arcade Fire, avec leurs chansons à tiroir, les hymnes à faire frémir, les grands élans, vous n'aimerez peut-être pas The Suburbs. Ou peut-être que si... Car le groupe a décidé de ne pas faire du sur-place. Alors qu'un grand nombre de groupes à guitares s'est lancé dans l'électro-rock, Arcade Fire choisit, quant à lui, le chemin du rock.
Plus de guitare, plus de batterie, moins d'arrangements ciselés, moins de concession, le nouvel Arcade Fire ne va pas plaire à tous les fans de la première heure. Seulement, les déçus auront tort de bouder, car cette évolution apporte un véritable souffle au groupe, alors que le risque de s'enliser aurait pu être grand.
Les premiers albums avaient déjà une touche de glam-rock, ici, c'est encore assez évident, avec une touche de Springsteen (globalement ça sent pas mal la fin des années 70), sauf sur Sprawl II et Half Light II, plus électropop (et assez excellents). Le tout est d'une efficacité hors paire, d'autant que l'album demeure du pur Arcade Fire: il faut envoyer du lourd. Et ça le groupe sait le faire, et plutôt très bien, même avec une guitare sèche, le groupe est plus renversant que nombre de groupes pompiers (pompeux?).
Le premier morceau donne la tonalité: l'album sera mélodique, puissant et beau.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par TantZor sur 27 septembre 2013
Format: CD
En 2004, Arcade Fire sortait Funeral, un album vite salué par la critique (9,7/10 par le très reconnu Pitchfork Media) et par le public. S’ensuivit alors Neon Bible, enregistré dans une église, album non moins bon maus plus spécial. On attendait donc de voir ce que nous réservaient les sept membres d’Arcade Fire.

Et bien, on retrouve dans The Suburbs la voix à la fois douce e revendicatrice de Win Butler, toujours accompagné d’une pléiade d’instruments composant un son parfois sombre, parfois aérien et toujours mélodieux. Rapidement, certains titres se détachent, plus entraînants, tels que Ready To Start, We Used to Wait et Sprawl II qui nous permet de retrouver la voix cristalline de Régine Chassagne.

Et comme un certain groupe marginal nomme RadioHEad à qui on les compare parfois, certaines mélodies attendent la 57e écoute pour être réellement appréciés tels que City with no children, Roccoco et Half Light II.

Alors Arcade Fire, meilleur groupe de rock du monde comme le dit l’Express ? Probablement pas. Mais Arcade Fire nous livre son meilleur album, entraînant, reposant et mature, et qui promet certainement des lives nerveux et aériens comme sait si bien le faire le groupe.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
19 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nameless1138 VOIX VINE sur 2 août 2010
Format: CD
Il y a chez ce groupe quelque chose de totalement inexplicable, une véritable alchimie qui semble innée, comme s'ils avaient été destinés à faire de la musique ensemble ; une véritable magie dont l'essence semble, au premier abord, résider dans la simplicité. Et ce, depuis le premier EP à la production presque artisanale, jusqu'au sublime Neon Bible et ses envolées orchestrales mêlées d'orgue d'église. Qu'en est-il donc de ce nouvel opus, The Suburbs ?
Quatre titres étaient présents sur le web depuis quelques mois. Quatre sur les seize que compte cet album particulièrement long. Et ils reflétaient finalement assez l'aspect éclectique de l'ensemble, même si une écoute intégrale s'avère finalement moins déroutante que le laissaient présager ces quelques extraits. Il y a certes une évolution, le groupen'a pas tenté de refaire un Neon Bible, il va de l'avant, tout en conservant son identité musicale propre. Leur inspiration est plus que jamais ancrée dans la New Wave des années 80, qu'ils s'aproprient et revisitent à leur façon : les cordes en tout genre prennent le pas sur les synthétiseurs, la plupart des mélodies sont entêtantes et on retrouve ces montées en puissance caractéristiques du groupe, qui viennent d'abord doucement vous chercher pour vous amener très loin, qui transforment une jolie petite chanson en chef d'aeuvre grandiose.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par He oui c'est moi! sur 15 août 2011
Format: CD Achat vérifié
Autant j'étais passé à côté du "phénomène" ARCADE FIRE en 2004 et de leur "Funeral" décrit à l'époque comme la régénérescence du rock à lui tout seul, ce qui me paraissait trés présomptueux pour un disque, selon moi bancal! Autant sur "The suburbs" les éloges m'apparaissent beaucoup plus appropriées!
On peut même évoquer un sans-fautes pour la première partie de l'album. Déjà, le single éponyme ouvre le bal. Doté d'une sérénité à toute épreuve, il la transmet avec aisance sur les titres suivants "Ready to start", "Modern man", "Empty room", ... sans oublier d'y ajouter parfois une note malicieusement multicolore "Rococo", "Half light 1". Les canadiens touchent alors en plein dans le mille!
Concernant la seconde partie, l'élan s'essouffle un peu! Reste à savoir si cela est dû à un début tellement parfait qu'il en serait forcément difficile de tenir la cadence ou bien si les idées se seraient un peu éparpillées?
Un peu des deux à mon humble avis! Bon c'est sûr , c'est histoire de faire la fine bouche, car "The suburbs" est bien entendu une réussite.
8,5/10*
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique