5 d'occasion à partir de EUR 3,61

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

There Will Be Blood [Import USA Zone 1]


Voir les offres de ces vendeurs.
5 d'occasion à partir de EUR 3,61

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Daniel Day-Lewis, Paul Dano, Ciarán Hinds, Martin Stringer, Matthew Braden Stringer
  • Réalisateurs : Paul Thomas Anderson
  • Scénaristes : Paul Thomas Anderson, Upton Sinclair
  • Producteurs : Paul Thomas Anderson, Daniel Lupi, David Williams, Eric Schlosser, JoAnne Sellar
  • Format : AC-3, Dolby, Doublé, Sous-titré, Cinémascope, NTSC, Import
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1), Espagnol (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Anglais, Espagnol, Français
  • Région : Région 1 (USA et Canada). Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.
  • Rapport de forme : 2.35:1
  • Nombre de disques : 2
  • Studio : Paramount
  • Date de sortie du DVD : 8 avril 2008
  • Durée : 158 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 3.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (45 commentaires client)
  • ASIN: B00104QSOM
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 226.581 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

Making of (15')

Descriptions du produit

Description du produit

História épica sobre la familia, la fe, el poder y el petróleo que transcurre en la frontera de California a finales del siglo XIX en pleno boom del petróleo. La película es una crónica de la vida y la época de Daniel Plainview (Daniel Day-Lewis), que pasa de ser un minero miserable que tiene que sacar adelante a un hijo sólo, a un magnate del petróleo. Un día a Plainview le llega un misterioso soplo sobre una ciudad al oeste donde un mar de petróleo rezuma hacia el exterior, y allí se dirige con su hijo H.W. (Dillon Freasier) para probar suerte en la polvorienta Little Boston. En esta ciudad mísera, donde la única diversión posible gira en torno a la iglesia que dirige el carismático predicador Eli Sunday (Paul Dano), Plainview y H.W. dan su golpe de suerte. Pero ahora que la fortuna empieza a sonreirles, nada volverá a ser igual: surgen los conflictos y todos los valores humanos -amor, esperanza, comunidad, fe, ambición e incluso los lazos entre padre e hijo- son expuestos a la corrupción, la decepción y al flujo del petróleo.
Premios:
- Oscar 2007 Mejor Actor: Daniel Day-Lewis.

Synopsis

Il film è ambientato agli inizi del ventesimo secolo, quando stava prendendo piede la corsa all'oro nero. Un minatore texano inizia la sua scalata dopo aver trovato il primo giacimento, la sete e l'avidità prenderanno presto il sopravento e la sua corsa verso il potere sarà senza scrupoli... --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Semper Victor COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS sur 16 septembre 2012
Format: DVD
« There Will Be Blood » retrace de manière sombre et misanthropique l'histoire de la ruée vers le pétrole, dans le sud de la Californie, à la fin du XIXe siècle et du XXe siècle.

Le film de Paul Thomas Anderson s'attache à divers épisodes de la vie de Daniel Plainview (Daniel Day-Lewis), qui, de petit chercheur d'or devient un richissime pétrolier, à force de travail et d'ambition forcenée. Le scénario se focalise néanmoins sur un autre sujet : la lutte impitoyable que se livrent Daniel Plainview, qui a adopté un orphelin au visage d'ange et l'utilise sans vergogne pour mieux convaincre les propriétaires de lui vendre leurs terres gorgées de pétrole, et Eli Sunday (Paul Dano) un jeune pasteur de la congrégation de la « Troisième Révélation » qui compte sur l'argent du pétrole (il a vendu son ranch à Daniel pour cela) pour lui moissonner les âmes sur ces terres rocailleuses et stériles.

Les deux hommes, dévorés par leurs ambitions respectives, agissent avec le même cynisme et recourent somme toute aux mêmes mensonges, en véritables « faux prophètes », l'un matérialiste, l'autre mystique, qu'ils sont. Le film couvre une période allant de 1898 à 1927 et montre aussi la dureté de la longue « conquête » de l'ouest. Dans ses confins les plus reculés.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par P-henri Thoreux sur 24 novembre 2008
Format: DVD
Tiré de l'oeuvre « sociale » d'Upton Sinclair « Oil ! », ce récit qui déroule implacablement son fatum dramatique sur fond de champs pétrolifères, évoque évidemment le Germinal de Zola. Les deux s'attachent à dépeindre le monde cruel gravitant autour de l'extraction des richesses énergétiques de la nature : dans un cas le charbon, dans l'autre le pétrole. Les deux sont faits de la même matière : du sang de la sueur et des larmes. Et on y trouve la même noirceur dans le paysage et dans les âmes. La même vision désespérée de la nature humaine.
L'adaptation cinématographique rend parfaitement cette atmosphère lourde, lente, obsédante. Cette impression est renforcée par la composition saisissante de Daniel Day Lewis. Tellement prégnante que les seconds rôles paraissent bien fades à côté. Peut-être est-ce volontaire pour faire ressortir la mortelle et irrémédiable solitude du personnage.
Ce film est une épreuve, souvent pénible tant les personnages sont à peu près tous détestables et la morale de l'histoire inexistante, mais c'est admirablement mis en scène et bien filmé.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Incognita TOP 500 COMMENTATEURS sur 1 novembre 2011
Format: DVD
Ce film laisse une impression mitigée, mais plutôt favorable.

Durant la première partie du film, on se sent assez facilement emporté par l'atmosphère, le rythme, le jeu (excellent) de Daniel Day-Lewis notamment (qui mérite l'Oscar du meilleur acteur 2007) et surtout des qualités photographiques incontestables (une pensée émue pour les paysages du flamboyant "No country for old men" des frères Coen, également produit en 2007 ; en effet, une partie des paysages a été tournée au même endroit, et ça se voit.). On sent frôler le souffle, ô combien excitant, du chef d'oeuvre. Bref, on y croit totalement.

Mais, mais... la deuxième partie laisse retomber cet enthousiasme : le scénario s'embourbe un peu, et le rythme avec. On sent à plusieurs reprises des longueurs, des scènes sans grand intérêt, comme si le scénario ne suffisait plus à soutenir l'attention à lui seul.

On reconnaît facilement la patte de Jonny Greenwood, membre actif de Radiohead, qui produit des musiques adaptées à l'ambiance lourde du film.

Le réalisateur, Paul Thomas Anderson s'est en fait basé sur "Oil !", un roman d'Upton Sinclair écrit en 1927 et qui traite de l'univers du pétrole.

Il reste des images et des cadrages menés de main de maître, qui suffisent amplement à justifier le visionnage de ce film, puissant drame psychologique qui lance un regard assassin sur la cupidité des hommes et la déchéance de la société humaine.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
43 internautes sur 51 ont trouvé ce commentaire utile  Par Robert Redford sur 10 juillet 2008
Format: DVD
Pas de happy end ici, l'argent gagne. Racontant l'ascension puis l'aliénation progressive d'un magnat du pétrole, There will be blood ("ça va saigner") fait monter la tension lentement, doucement, durant 2h40, pour aboutir à un final explosif de cynisme et de violence.

C'est probablement l'un des plus grands films que j'ai eu le privilège de voir. Aucune concession, aucun compromis, de l'art à l'état pur, comme ce début d'un quart d'heure sans dialogue ; amateurs de blockbuster, rentrez chez vous. Chaque plan du film pourrait être tableau de maître. La musique, lancinante, un peu comme dans les films de Kubrick mais en moins bizarre, participe à l'ambiance extraordinaire qui se dégage de la pellicule.

Daniel Day-Lewis est monumental (encore une fois), et Paul Dano, qui lui fait face dans ce duel pour le pouvoir, bien que jeune, lui tient tête jusqu'au bout.

Un film majeur, incontournable, exigeant envers le cinéphile.
De la peinture ce film, de la peinture.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?