D'occasion:
EUR 20,29
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par MMT-France
État: D'occasion: Très bon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 6,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Thickfreakness Import


Voir les offres de ces vendeurs.
1 neuf à partir de EUR 82,95 3 d'occasion à partir de EUR 11,99

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste The Black Keys

Discographie

Image de l'album de The Black Keys

Photos

Image de The Black Keys

Biographie

Dan Auerbach (chant et guitare) et Patrick Carney (batterie et production) viennent d'Akron (Ohio), la capitale du caoutchouc et le berceau des cultissimes Devo, dont ils sont évidemment très fans, bien que leur musique n'a rien à voir. Lointain cousin de feu Robert Quine (ex-guitariste des Voivods et de Lou Reed), Dan Auerbach est né le 14 mai 1979 ; ... Plus de détails sur la Page Artiste The Black Keys

Visitez la Page Artiste The Black Keys
19 albums, 3 photos, discussions, et plus.

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (7 avril 2003)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Fat Possum
  • ASIN : B00008PBV2
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 392.541 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Thickfreakness
2. Hard Row
3. Set You Free
4. Midnight In Her Eyes
5. Have Love Will Travel
6. Hurt Like Mine
7. Everywhere I Go
8. No Trust
9. If You See Me
10. Hold Me In Your Arms
11. I Cry Alone

Descriptions du produit

Amazon.fr

Dans la lignée de ces groupes blancs à guitares, dont c'est le retour en force à l'aube des années 00, les Black Keys s'imposent parmi les plus convaincants avec les White Stripes. Il s'agit également d'un duo (Dan Auerbach et Patrick Carney) originaire d'Akron qui a beaucoup écouté les bluesmen du Sud, c'est à dire une voix éraillée, une guitare et une batterie bruts de décoffrage qui avaient déjà fait merveille sur le premier (passé inaperçu) The Big Come Up, où ils reprennaient "No Fun" des Stooges. Produit par un des membres du groupe pour le mythique label Fat Possum, l'ensemble des chansons célèbre l'esprit de "Louie Louie" et Junior Kimbrough, évoquant par endroits Led Zeppelin ou John Mayall avec une classe qui n'a rien de rétro. --Hervé Comte

Critique

A titre de comparaison, quatorze heures, c'est à peu près le temps que met l'ingénieur du son de Radiohead pour régler le son d'un pied de grosse caisse en studio. Or, c'est ce qu'il a fallu aux Black Keys pour enregistrer cet album – ni plus ni moins – et dans une cave, qui plus est.

Il n'est pas pour autant question de bricolage sur ce Thickfreakness, puisqu'on a affaire à des types qui connaissent leur sujet sur le bout du doigt et n'ont pas besoin d'autres instrumentistes ou d'un environnement « professionnel » pour faire de la bonne musique. La voix de Dan Auerbach sonne comme celle d'un chanteur qui aurait au moins le double de son âge : elle scande des mots simples et presque universels, elle charrie des torrents de mélancolie et de rage, semble parler depuis le fin fond des siècles, quand l'Amérique était encore la terre des pionniers et rêvait d'absolu.

De toute évidence, la leçon de Junior Kimbrough (repris ici, avec « Everywhere I Go ») a été bien assimilée par son élève. Comme batteur, son acolyte Patrick Carney est loin d'être parfait (au moins, il ne parviendra jamais à être plus mauvais que Meg White), mais son jeu convient tout à fait au répertoire. La guitare, crasseuse et agressive à souhait, ne fait pas dans la dentelle non plus : elle a tellement de corps et de présence qu'elle parle parfois toute seule (« Hard Row », « No Trust »). Sur « Midnight In Her Eyes », Dan Auerbach s'autorise même à rajouter une partie de basse, un exercice auquel les Black Keys ne sont guère habitués tellement il peut leur sembler superflu. Mais seul le résultat compte et il est plus qu'intéressant.

Plus que du blues, on a avec eux du rock garage (littéralement) revisité, peut-être, mais avec brio, et ce n'est pas pour rien que le « Have Love Will Travel » de Richard Berry est repris ici dans son arrangement le plus connu, celui de la version des Sonics.

Un tel album (muni dans l'édition japonaise d'un titre bonus, « Evil ») permet d'affirmer que le blues n'est pas (encore?) une langue morte et que les petits blancs-blancs des Black Keys sont de ceux qui la maintiennent formidablement bien en vie, avec élégance et dignité – on n'est pas chez Johnny Lang, donc. Ceux qui veulent l'essence même des Touches Noires (enregistrant au débotté, en duo, la rage au ventre et dans des conditions pas possibles) trouveront là leur compte.



Frédéric Régent - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barclau TOP 1000 COMMENTATEURS le 25 décembre 2009
Format: CD
C'est simple, cet album a changé ma vie de musicien. A la première écoute je suis tombé fou de ce son surpuissant, acidulé à la fuzz, et du coup j'ai changé tout mon matos le lendemain même. J'ai découvert le groupe par ce disque, autant dire que c'était une grosse claque, doublée par le fait qu'il ne joue qu'en combo, mais comme c'est assez! C'était en 2003, très bonne année pour un retour du rock suant, avec The White Stripes dont le quatrième disque connu un grand succès, Yeah Yeah Yeahs...Enregistré dans un studio entièrement analogique, cet album grésille, crépite, ça sent le vinyle, Hendrix n'est jamais trop loin, comme s'il avait voulu faire du rock garage. The Black Keys ne se résume pourtant pas à une somme d'influence, mais va bien au delà avec un groove typiquement seventies, un batteur qui sait appuyer chaque riff pour les transformer tous au fer forgé. En plus, on a droit à un chant superbe, des morceaux variés, bluesy rock surboosté. A écouter absolument, The Black Keys fait partie des groupes dont il ne faut pas se priver!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Just feel le 16 mars 2010
Format: CD Achat vérifié
Les blacks Keys sont 2, mais jouent comme s'ils étaient 12. Le guitariste a un son mi-fuzz, mi-satu déglinguée, une voix hors norme, et le batteur (qui produit aussi les albums !) accompagne le tout en se déhanchant sur sa batterie à la grosse caisse énorme.

On se dit peut-être qu'avec une basse çà serait encore mieux, mais en les ré-écoutant, on se dit que des fois on ferait mieux de la f...car tout y est : l'émotion, la passion, l'envie qui ne trahit aucun compromis, et des compos qui nous transportent. Il y a un "beat" à tout casser dans leur musique, une espèce de rythme hypnotique venu du blues et d'un rock vintage indéfinissable. Tous les morceaux sont excellents. Ils nous donnent envie de danser en marcel élimé et bottes croco jusqu'au bout de la nuit, puis de prendre la route et d'aller tout droit, simplement tout droit, jusqu'au bout, juste pour voir...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par viva la musica le 4 mars 2010
Format: CD Achat vérifié
jai decouvert ce groupe il y a peu et vraiment j'adore, particuliérement cet album! 1 grosse energie rock, d bons riffs, 1 voix géniale, faut vraiment pas passer a coté de ce groupe! je le conseille aux vrais fans de rock, style white stripes...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Simon Peuteuil le 29 septembre 2013
Format: CD Achat vérifié
Du gros black keys! Une guitare bien grasse comme j'aime. Certains dirons que l'album tourne en rond, moi je le laisse tourner en boucle sans me lasser. "Hard Row" et "Set you free" en top tracks...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par ludi le 11 mai 2012
Format: CD Achat vérifié
Très bon artiste, CD de très bonne qualité. Style blues-rock. Des riffs reconnus pour leur qualité. A acheter sans hésitation !!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par rory richards le 20 novembre 2011
Format: CD
grasse, épaisse, ....voila en deux mots la définition de la musique de cet album! vous connaissez les whites stripes? et bien c'est la même chose ,mais en plus profond, donc plus gras , plus épais dans tous les sens ....! "thickfreakness" (rien que le nom est imprononçable pour nous français)dégouline de sueur malodorante ainsi que de battement de pied murement dosé!et on enchaine sur "hard row "en plus rapide... puis vient "set your free "qui ressemble à une "cavalcade " d'un mustang au galop dans le désert! bref tout l'album est comme ça: gras et épais!ce n'est pas 5 étoiles ; mais 10 étoiles qu'il faut lui attribuer!!!!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?