Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Egalement disponible en MP3
 
Album MP3 à EUR 13,49
 
 
 
 
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

This Year's Model [Titres bonus, Import]

Elvis Costello CD
4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


A télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 13,49.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Elvis Costello

Discographie

Image de l'album de Elvis Costello

Photos

Image de Elvis Costello

Biographie

Declan Patrick MacManus naît le 25 août 1954 à Londres, dans une famille originaire d'Irlande où le père Ross MacManus est chanteur dans un orchestre de jazz (Joe Loss Orchestra). Il passe son enfance et adolescence à écouter tous les styles musicaux. Adulte, il se produit occasionellement dans les clubs environnants quand son activité ... Plus de détails sur la Page Artiste Elvis Costello

Visitez la Page Artiste Elvis Costello
182 albums, 9 photos, discussions, et plus.

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (19 octobre 1993)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Titres bonus, Import
  • Label: Rykodisc
  • ASIN : B0000009OU
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (8 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 446.402 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. No Action
2. This Year's Girl
3. The Beat
4. Pump It Up
5. Little Triggers
6. You Belong To Me
7. Hand In Hand
8. (I Don't Want To Go To) Chelsea
9. Lip Service
10. Living In Paradise
11. Lipstick Vogue
12. Night Rally
13. Radio, Radio
14. Big Tears
15. Crawling To The USA
16. Running Out Of Angels
17. Greenshirt
18. Big Boys

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
1 étoiles
0
4.2 étoiles sur 5
4.2 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 la grande claque !!! 25 mars 2004
Par Ramone the Snake COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR
Format:CD
Pas vraiment le faciès d'une rock star, pas vraiment la voix non plus, pas tout à fait le look branché, et pourtant voici un des meilleurs albums de toute l'histoire de la musique (tout court, et pas seulement rock). Sorti en 1978, en pleine période punk, voici un disque "high energy" avec des compositions FABULEUSES, des mélodies imparrables, des refrains inoubliables, des chansons aux paroles tour à tour drôles, intelligentes, sensibles, dures, des chansons qui s'enchainent sans que l'on puisse en sortir une du lot car elles sont toutes exceptionelles. La recette est simpe : basse, guitare, batterie très sèche, hypnotique quelques claviers, et des rythmes infernaux. Cet album va surclasser tout ce qui se faisait alors, et seuls Graham Parker et Joe Jackson (deux premiers albums) pourront suivre, en terme de densité, de qualité musicale (car ce sont de vrais musiciens), de créativité, et d'énergie. Si cette dernière était du côté des punks , la qualité ne suivait que rarement, et de façon trop éphémère, et il est maintenant difficile d'écouter la plupart des disques punks de cette époque, alors que celui-ci est imtemporel, remasterisé ou non. Cet album est systématiquement présent dans tous les classements genre "disques du siècle", "discothèque idéale" "les 100 meilleurs albums "..., et ce n'est que justice. Costello, c'est l'homme qui écrit plus vite que son ombre, si vite que sa maison de disques doit sortir 4 albums en moins de trois ans, tous très bons, mais quand même en dessous de ce qui sera désormais et pour toujours la valeur étalon du disque parfait.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Du rock pour les nains ! 10 mai 2014
Par Hervé J. COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 10 COMMENTATEURS
Format:CD|Achat vérifié
Encore un disque mythique que j'ai acheté sur les conseils de Philippe "de bourbon" Manoeuvre.

J'aime beaucoup la photo de la pochette.

La voix est atroce (Costello est à Joe Jackson ce que Johnny Hallyday est à Eddy Mitchell).

Le son de l'orgue est atroce (Bontempi ou Vox Continental?).

La guitare est anémique.

Les compos sont de moyennes à pas terribles avec des harmonies molles aux accords empruntés au Boss.

La batterie et surtout la basse s'en tirent mieux , mais c'est tellement surjoué (à comparer avec le talentueux Graham Maby chez Jackson).

Costello a un prénom ridicule et me fait penser aux petites frappes haineuses et belliqueuses que Lucky Luke finit toujours par raccrocher au porte-manteau avant la fin de l'album.

Bon, j'aime bien Pomp It Up quand même, mais chanté par un autre et sans ce son d'orgue aigrelet.

J'aimerais aussi que l'on m'explique ce que cet album a de punk?
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Attraction à lunettes 4 septembre 2013
Par Stefan TOP 50 COMMENTATEURS
Format:CD|Achat vérifié
Se renommer Elvis quand on ressemble à Buddy Holly, rien que là se déclare la talentueuse ironie de l'anglo-irlandais Declan MacManus (nom qui en jette nettement moins, admettons). Quand on rajoute le Costello* (Abbott et ...?) on comprend qu'on a affaire à un vrai rigolo... Quoique pas pour sa musique ou les paroles qu'il a toujours pris extrêmement au sérieux mais bien pour un détachement et un gout affirmé d'un second degré pas si courant dans la musique "pop".

Présentement, This Year's Model est le second album du lunetté mais le premier avec ses proverbiales Attractions remplaçant ici le Clover d'Huey Lewis (qui n'en était pas) qui avait officié sur son premier long-jeu, My Aim Is True. L'air de rien, ce changement de backing band a son importance. Parce que les Attractions, plus nerveux et précis que leurs devanciers, délivrent une performance encore plus énergique qui sied particulièrement au cynisme détaché d'un Costello parolier fin si un brin misanthrope et, présentement, à la verve compositionnelle encore décuplée.

Pour autant, on n'assimilera pas Elvis au mouvement punk qui fait alors rage en la Prude Albion, à la New Wave à la limite mais c'est encore trop réducteur parce que déjà, toujours !
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Elvis, King of Pop ? 2 mars 2014
Par Lester Gangbangs TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:CD
« This year’s model » est le second disque d’Elvis Costello. Son tout premier, « My aim is true » était déjà excellent, et pourtant il paraît à côté bien anecdotique. Pour moi, c’est simple, après 35 ans de carrière et deux grosses douzaines de publications, « This year’s model » est un des deux meilleurs Costello (pour les curieux, l’autre est « Imperial bedroom »).
Par manque de moyens, « My aim is true » sonnait un peu rachitique. Le son de « This year’s model », sans qu’on risque de le confondre avec une production spectorienne, est beaucoup plus « étoffé ». Pourtant le budget alloué n’a pas dû être colossal, et c’est toujours Nick Lowe qui produit. Avec son alter-ego Dave Edmunds, Lowe est une sorte de Monsieur Loyal de tous les faux punks, entendez par là tous ces zozos apparus à la seconde moitié des seventies, par paresse rattachés à un mouvement punk mais qui partagent peu de références avec les tribus à crête. Ce qui fait vraiment la différence avec ce disque, c’est l’apparition aux côtés de Costello de ceux qui deviendront et restent à ce jour le meilleur backing band qu’il ait eu, Bruce et Pete Thomas à la rythmique et Steve Nieve aux claviers.
Costello, il faut sans cesse le répéter tant ses glorieuses années (en gros jusqu’au milieu des 80’s) sont ignorées par ici, Costello donc est un immense compositeur, capable de torcher des titres à rendre McCartney jaloux avec des textes à faire pleurer Ray Davies. Avec « This year’s model », on est encore dans l’urgence, dans ce rythme qui apparaîtrait dément aujourd’hui, sortir au moins un disque par an.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?