Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Aussi disponible en MP3
 
Album MP3 à EUR 3,99
 
 
 
 
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

The Thomas Crown Affair (Bande Originale du Film) [Bande originale, Import]

Michel Legrand CD
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)

Voir les offres de ces vendeurs.


A télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 3,99.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Michel Legrand

Visitez la Page Artiste Michel Legrand
pour toute la musique, discussions, et plus.

Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Détails sur le produit

  • CD (30 mars 2004)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Bande originale, Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B0001NBMO4
  • Autres versions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 98.505 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Theme From The Thomas Crown Affair (The Windmills Of Your Mind)
2. Room Service
3. A Man's Castle
4. The Chess Game
5. Cash And Carry
6. His Eyes, Her Eyes
7. Playing The Field
8. Moments Of Love
9. The Boston Wrangler
10. Doubting Thomas
11. The Crowning Touch
12. Theme From The Thomas Crown Affair (The Windmills Of Your Mind)
13. His Eyes, Her Eyes

Descriptions du produit

Critique

Tout le monde se souvient des échanges très formatés (à l’aune de la respectabilité hollywoodienne), et très coquins, entre Faye Dunaway et Steve McQueen. Et tout le monde se souvient encore davantage de la musique du film du metteur en scène canadien Norman Jewison.

Quant à l’interprétation de la chanson phare (cela s’appelait « Les Moulins de Mon Cœur », « The Windmills of Your Mind », en langage oscarisé dans le texte, et personne n’a oublié la version pugnace et romantique de Noel Harrison), elle fredonne toujours ses envies d’absolu dans le cœur des cinéphiles, et dans celui des amateurs de musique, et dans celui de tous les autres.

En revanche, tout le monde a oublié que Michel Legrand s’est infusé cinq heures de rushes afin de composer une version symphonique du score, et qu’il a ensuite tout jeté à la poubelle, pour ne conserver que les thèmes principaux, et ainsi rendre sa copie. Ce qui démontre que, dans le contexte de la création musicale, il convient de disposer d’un peu d’obstination, et d’une intense faculté pas de travail. Et, sans doute, d’un soupçon de génie.

La chanson « The Windmills of Your Mind » fut couronnée d’un Oscar de la meilleure chanson originale. C’était le premier pour le petit français.





Christian Larrède - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 «Le premier Oscar de Michel Legrand» 19 août 2014
Par opus79 TOP 500 COMMENTATEURS
Format:CD
C'est Henry Mancini qui devait signer la partition de L'affaire Thomas Crown mais, trop occupé, le compositeur de La panthère rose décline l'offre et souffle à Norman Jewison le nom d'un jeune Français installé depuis peu à Hollywood.
Premier Oscar pour le Grand Michel et pour Norman Jewison : «De tous mes films, la partition de Michel Legrand pour L'affaire Thomas Crown est sans doute l'une des meilleures. Elle est inspirée, d'une originalité totale et, du baroque au jazz, fait preuve d'une énergie considérable».
Le thème principal -Les moulins de mon cœur, en français-, qui deviendra un standard planétaire n'est pas le seul atout de cet BO culte. Un travail d'écriture sophistiqué et novateur révèle d'astucieux mélanges de genres et de styles; une orchestration expérimentale, notamment dans The chess game, la fameuse partie d'échec qui se termine par le baiser le plus long de l'histoire du cinéma; des sessions de jazz de haut vol (Playing the field)...
Sans doute l'une des plus grandes réussites de la Nouvelle vague américaine et la consécration d'un musicien exceptionnel.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?