Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
EUR 7,95
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par books-store.
Quantité :1
EUR 7,95 + EUR 2,49 Livraison
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 9,28
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : dodax-online-fr
Ajouter au panier
EUR 9,37
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : zoreno-france
Ajouter au panier
EUR 9,38
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : nagiry
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Those Whom The Gods Detest

4.3 étoiles sur 5 3 commentaires client

22 neufs à partir de EUR 7,83 3 d'occasion à partir de EUR 7,94

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Nile


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Those Whom The Gods Detest
  • +
  • Annihilation Of The
Prix total: EUR 15,52
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (9 novembre 2009)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Nuclear Blast Records
  • ASIN : B002NVTBLS
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5 3 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 6.659 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
6:50
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
2
30
3:48
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
3
30
5:09
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
4
30
8:06
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
5
30
8:40
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
6
30
3:32
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
7
30
2:32
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
8
30
6:18
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
9
30
5:00
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 
10
30
6:40
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

Derrière Those Whom The Gods Detest, qui ne va pas manquer de faire parler de lui, se cache le nouvel album de NILE. Ce groupe qui a éclaboussé la scène Death Metal tendance très brutale et technique grâce à des albums de la trempe de Black Seeds Of Vengeance, du monumental In Their Darkened Shrine et d'Annihilation of the Wicked, est devenu une sorte d'institution du Death Metal qu'il faut connaître pour ne pas passer pour un ignare. NILE, qui a acquis dans son genre un statut équivalent à celui de MORBID ANGEL, est devenu une référence en termes de qualité de composition et de maîtrise technique. Avec Those Whom The Gods Detest, NILE a décidé de tout détruire, s'imposant comme le plus brave représentant de la scène Death actuelle ! L'Egypte ancienne a toujours été la source d'inspiration du groupe, les ambiances y sont donc intégrées à merveille, confirmant ainsi le potentiel de NILE à travailler des atmosphères tout en restant très brutal. Une franche réussite !


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.3 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
nile est un peu devenu ces dernières années l'un des ténors de la scène death metal. ce groupe à su se forger un son et une image, du fait de son inspiration principale, l'égypte ancienne. cette inspiration textuelle se retrouve aussi quelque peu dans le brutal death technique du groupe qui emploie des instruments orientaux ainsi que quelques ambiances lors de breaks.
those whom the gods detest bénéficie de l'expérience et du savoir faire que nile a affûté depuis ces débuts et qui est arrivé à maturité depuis itiphalic et annihilation of the wicked. l'équilibre entre les différents éléments, entre les parties plus ou moins brutales, le contraste musical, est ici parfait. nile accouche avec those whom the gods detest d'un grand disque de death metal.

de par son ouverture musicale, de son potentiel créatif, des capacités des musiciens qui le compose, nile à quelque peu pris la place qu'occupait morbid angel sur la scène du metal extreme. il est interssant de voir ce que va donner l'émulation entre ces deux groupes maintenant que les grands frères de morbid angel sont sur le point de sortir un nouvel album après huit ans d'attente.
nul doute que ce challenge va nous donner de futurs albums de référence à venir... en tout cas, nile est quant à lui sur une pente ascendante. à suivre de très près...
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par fifi59 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 13 octobre 2009
Format: CD
NILE est un groupe de Brutal Death technique américain, formé en 1993, qui colore ses compositions d'éléments liés à l'Egypte Antique, ce qui constitue son originalité, sa marque de fabrique.
"Those Whom The Gods Detest" est son sixième album.

Avant de découvrir celui-ci, je suis allé réécouter les trois précédents pour me replonger dans le style du groupe et l'ambiance de ses albums, histoire de voir s'il y avait des changements, des évolutions avec ce nouvel opus.
Autant le dire tout de suite, j'apprécie NILE mais j'avais mis du temps avant d'entrer dans les prédécesseurs de "Those Whom The Gods Detest", j'avais moyennement accroché au début.
Cela allait-il se reproduire cette fois ?

Signalons d'abord que Karl Sanders (vocaux, guitare) a un projet solo et qu'il a sorti son second album ("Saurian Exorcism") dans lequel il utilise des instruments traditionnels orientaux. Faire profiter NILE de cette expérience pour son nouvel album devenait alors une évidence, en procurant de nouveaux éléments, de nouvelles influences ! En complément des claviers, magnifiquement utilisés, des instruments particuliers, comme le Baglama Saz (qui est un luth turc), ont donc été intégrés.

L'album s'ouvre sur "Kafir!" et la première chose qui marque, c'est la production titanesque, ce qui constitue un atout de choc lorsqu'on pratique ce style musical !
Lire la suite ›
26 commentaires 11 sur 13 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
L'évaluation d'un enfant le 28 décembre 2009
Format: CD
c'est un bon album de brutal death technique,sans etre le meilleur de NILE qui est ITHYPHALLIC(pour moi en tout cas).
grosse guitare,grosse batterie et grosse voix guturale avec quelque ambiances à la"NILE".
celà dit,ca reste quand meme un bon album.
pour les amateurs de genre ou les fans du groupe !!
Remarque sur ce commentaire 1 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x9f168600) étoiles sur 5 32 commentaires
11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9f1a58c4) étoiles sur 5 Is it an insult to say that Nile has matured? 5 novembre 2009
Par Matt Fontaine - Publié sur Amazon.com
Achat vérifié
This album showcases Nile's jaw-dropping technical prowess with excellent production values that deliver snap and crunch without a trace of murk. Nile's riffs are like a movie whose frames pass too fast to distinguish the gaps between them, creating a seamless fractal whole out of tiny fragments.

I disagree with the reviewer who said the songs show less dynamic range than earlier releases as well as the notion that they have abandoned their trademark exotica. Instead, I felt the dynamics were better-integrated into the song and album structure, as were the sounds of evil pharaohs groaning and banging gongs. Five stars and I'm definitely going to catch them in Seattle in January at El Corazon.
12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9f1a9a74) étoiles sur 5 Impressive! 5 novembre 2009
Par Don Weidner - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
Interestingly, Nile's new album came out the same day as Slayer's new World Painted Blood. I had pre-ordered both and was excited for the dual-release day! Having been a Slayer fan for more than two decades, I have to say I was most excited about their release. However, after the first listen, I am far more impressed with Nile's newest work!

Nile continues to broaden their scope and deepen their skill with each release. Those Whom the Gods Detest blazes as fast as any Nile album to date while somehow adding more. Vocal ranges have improved, the lyrics are fascinating, and I detect additional instruments beyond their norm. The notes even explain the history and meaning behind every song.

If you're a metal fan and you're only buying one new album this month, choose Nile over Slayer (Araya forgive me).
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9f1a9d44) étoiles sur 5 True death metal 5 novembre 2009
Par E. Hyatt - Publié sur Amazon.com
Format: CD
The new Nile album is a stellar work, with stunning production values that only enhance the overall product. Karl Sanders' liner notes are back and they provide an insight on where these ideas come from and show a great sense of humor as well. Only Nile fans are likely to read these reviews and so to them, I say that you will absolutely love this album. The vocals, guitar tones and drumming are so far beyond the curve for most music, and on this album the bass presents itself as never before. This reviewer's favorite album of the year, followed closely by Behemoth's Evangelion and Mastodon's Crack the Skye.

Buy this album.
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9f1b0030) étoiles sur 5 You can actually hear instruments! 6 novembre 2009
Par Attikuh Isley - Publié sur Amazon.com
Format: CD
For a band that touts itself as extreme metal with a focus on technical riffing, it seems like every Nile album I've heard has been a surprisingly muddy and/or thin, poorly produced mess. But this album sounds amazing. After collecting the past few Nile albums, I didn't really care that much about this upcoming release, until it leaked and people started saying it had good production. Then I listened to a new song on their myspace page and it blew me away. FINALLY, Nile has released an album with production values worthy of their insane technicality. If you have ever been interested in Nile, but didn't enjoy putting on head phones and straining to hear each instrument, get this album! Some other reviews say that this sounds like Nile, and we've heard it before and all that, but I own three of their albums and I can honestly say this is the first time I've ever really HEARD them. They are freaking amazing. This music gets so crazy in parts, you're brain can't keep up with it and you go into that delightful metal stupor. And if you're a musician, it makes you want to throw all your equipment in the trash and never play again. I mean, what can you do that's technically better than this? Also, the liner notes are great. Having each song explained adds a whole other layer that you may not have picked up on without them. Fantastic album, if you've read this far and your interest is piqued, go get it now!
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x9f1b0258) étoiles sur 5 The Kings of Death Metal Return! 2 décembre 2009
Par Michael Jackson - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Nile is one of those rare bands that never ceases to amaze me. Now six full-length albums into their career, the band only continues to evolve. Their uncanny ability to bring together technicality and progressiveness while still being just as brutal as anyone is unsurpassed.

Upon first listen, this album feels similar to 2005's Annihilation of the Wicked. After further listens though, it becomes apparent that this album really showcases elements from everything the band has released. Whether its the intro to "Kem Khefa Khesef," which sounds like it could have come from Black Seeds of Vengeance, or the beginning guitar melody at the 1:33 mark in "Permitting the Noble Dead to Descend to the Underworld," which could have been on their previous album, Ithyphallic, Nile is all over the map here; and that is a good thing! The chorus of the title track and songs such as "The Eye of Ra" show some new sounds for Nile as well. As is characteristic of Nile, there are tempo and dynamic changes galore. The atmosphere is present in this album as well, and Karl Sanders continues to show us his fondness for instruments other than the electric guitar.

Besides their trademark epic sounds and Egyptian-influenced style, this album contains some new Middle Eastern influences and some big, multi-vocal choruses. I was not sure that Nile could make their music any more epic, but choruses like those in the aforementioned title track and the end of "4th Arra of Dagon" do just that. I hope to see that stay as part of their sound.

Production-wise, this is the band's best to date. With their extreme, technical playing, one thing I have always found unfortunate is that the production was often too murky to easily hear it. This has steadily improved since Annihilation of the Wicked, but this is the first album where it seems that they have fully captured the sound. The guitars are up front on this album, the drums are tight, and the vocals and bass fit nicely. While there are limits, I would be interested to see what re-mixing and re-mastering their previous albums, especially their early ones, could do for them.

Nile is in top form here, and they continue to improve and evolve. Dallas Toller-Wade has varied his vocals even more. One need only to hear the intro drumming on "Hittite Dung Incantation" to know that George Kollias is one of the best in the business. Karl Sanders continues to make his guitar wale like no one else, and its great to hear him doing more of those super guttural vocals after largely backing off of it on the last couple of albums. His liner notes also make a return here. I've always enjoyed reading those, as I feel they add another dimension to the song.

As their fans (myself included) like to say, "There's death metal. And then there's Nile."
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?