D'occasion:
EUR 466,45
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par KELINDO³
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Vendeur spécialisé Musique. Les produits sont expédiés depuis le Japon. Le délai moyen de livraison est de 16 jours pour l'Asie, l'Europe, l'Amérique du Nord et en Océanie, et 23 jours pour l'Amérique du Sud.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,49

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Through Ash of Empires
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Through Ash of Empires Import


Voir les offres de ces vendeurs.
1 d'occasion à partir de EUR 466,45

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Machine Head

Discographie

Image de l'album de Machine Head

Photos

Image de Machine Head

Biographie

Formé en 1992 sur la Côte Ouest des Etats-Unis, Machine Head se compose à l'origine de Robb Flynn (guitare et chant), Adam Duce (basse), Logan Mader (guitare) et Tony Costanza (batterie), vite remplacé par Chris Kontos. Le groupe répète sans relâche et enregistre une demo qui le conduit à la signature d'un contrat avec Roadrunner ... Plus de détails sur la Page Artiste Machine Head

Visitez la Page Artiste Machine Head
34 albums, 5 photos, discussions, et plus.

Détails sur le produit

  • CD (13 janvier 2008)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Roadrunner Japan
  • ASIN : B000O76PNA
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (19 commentaires client)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Descriptions du produit

CD ALBUM

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Frédéric Frognier COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR le 16 mai 2004
Format: CD
MH est de retour pour la cinquième fois et honnêtement, j'espère qu'ils n'en resteront pas là. Après deux premiers, excellents et puissants premiers albums ("Burn my eyes" et "The more things change") et après deux albums en demi teinte ("The burning red" et "Supercharger"), MH revient avec ce sublime cinquième album studio : "Through the ashes of empires". L'album porte bien son nom. Les membres du groupe sont repartis des cendres de "Supercharger" avec un nouveau guitariste en prime pour reconstruire leur musique et nous livrer l'album le plus puissant depuis bien longtemps. Dès l'intro de "Imperium", le ton est donné. Ils vont nous en mettre plein les oreilles et nous en donner pour notre argent. J'ai eu la chance de les voir sur scène et je peux vous assurer qu'ils sont aussi puissants sur scène que sur disque! Sur ce dernier, les chansons se suivent sans nous laisser le temps de reprendre notre souffle. Chaque titre est une claque d'inventivité, de style, de composition, de talent, de puissance, de brutalité, de "finesse" (ce mot doit prendre un sens particulier ici). La musique va droit au but, sans blabla ni avertissement, elle percute telle un marteau de dix tonnes!!! Rob Flinn s'améliore à chaque nouvelle étape, il est comme le vin, il se bonnifie avec l'âge. Il n'a rien perdu de sa argne mais il gagne en mélodie et assurance. On sent que l'album a été travaillé et mûrement réfléchis mais l'on sent aussi le désir de livrer un album brut et spontané. Côté production, rien à dire...saignant. MH nous offre une fin digne des dieux du métal avec le magnifique "Descend the shade of night". Un album grandiose par un groupe qui l'est tout autant.
FF
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barclau TOP 1000 COMMENTATEURS le 13 août 2011
Format: CD
C'est l'impression que ça m'a donné dès le départ. L'introduction du premier morceau est parfaite. On les sent d'emblée revenus (après un Supercharger qui m'avait déçu), ça monte, ça monte, ça tambourine, ça larsen, et ça part, crochet du droit direct! Aussi puissant que Burn my eyes, je n'y croyais plus! Machine Head n'a pas fait de mauvais album, mais avait perdu quelque chose, peut être à cause des changements successifs de guitariste...L'album avance tel un rouleau compresseur, une machine à riff, doublée d'une section rythmique toujours impeccable. Un artwork très beau, étrange (on dirait presque une pochette de doom/stoner old school). Des morceaux taillés pour la scène, et je peux en témoigner. Je les ai vus trois fois, deux sur The burning red, et une fois sur celui-ci, et c'est le meilleur concert de Machine Head que j'ai vu. Le public était fou, dès le début ça suffoquait, et quand le premier morceau commence, la fureur s'est transmise à toute la salle. Pour ce grand moment, merci à Machine Head, qui a su faire un album immense, et qui surenchérira avec l'incroyable The Blackening. Ils en avaient à revendre! Tout l'album est monstrueux, si vous voulez prendre une décharge de trash/power metal, foncez.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par the_declaration le 4 décembre 2003
Format: CD
Voici enfin venu l'album qui donne à Machine Head la stature d'un nouveau Metallica, et à Flynn celle d'un nouveau Hetfield.
Pour ce cinquième opus, la Tête a choisi d'aller à l'encontre des modes (comme toujours d'ailleurs): chansons de 8 minutes, riffs et structures plus complexes que sur les deux albums précédents, son thrash et puissant: le fameux "wall of guitars", solos fleurissant un peu partout, et les v'la qui sortent sans complexes les ESP Flying V et Jackson Warrior.
Un son épais à souhait donc, des hymnes qui rentreront dans l'histoire: "Imperium" et "Vim", des classiques de MH mêlant riffs puissants et imparables et superbes mélodies vocales: "Left Unfinished", "All Falls down", "Days turn blue to gay", "Wipe the tears", le batteur n'a jamais aussi bien martelé depuis The More Things Change, et un nouveau guitariste qui est peut-être le meilleur coéquipier que Flynn ait eu: écoutez le solo de Vim ou d'"In presence of my enemies" pour vous en convaincre.
J'oubliais de mentionner un titre phare de ce chef d'oeuvre : "Descend the shades of night", la meilleure ballade métal depuis... The Unforgiven ?
Si le titre d'Empereur du metal leur était de plus en plus contesté, la Machine vient de l'arracher aux prétendants et se la pose majestueusement sur la tête.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Hellblazer TOP 500 COMMENTATEURS le 4 mars 2009
Format: CD
J'ai vu naître MH, vu ses 1ers concerts à Paris, adoré "Burn my Eyes", un poil moins "The More Things Change", pas trop "The Burning Red", detesté "Supercharger"... aussi quand j'ai posé une oreille désabusée sur ce 5ème méfait nommé "Through the Ashes of Empires", je n'en attendais vraiment pas grand chose, voire rien du tout. ERREUR !!! Et tant mieux, car j'ai ramassé une baffe décibelique monumentale qui a cloué sur ma face hagarde une super banane incrédule, et ce dès l'intro cataclysmique de "Imperium" et sa batterie atomique qui vous cloue net sur place, digne intro de tout un album à marquer dans les annales du trash ! S'enchainent des titres plus recherchés les uns que les autres, accrocheurs, mélodiques, TRES inspirés, qui réinventent MH sans perdre de sa hargne ni son être... FAN-TAS-TIQUE !!! La longueur des morceaux peut surprendre, mais tout comme un Metallica, MH sait maintenant tenir son auditeur en haleine pendant de longues minutes sans que la pression ne redescende. Mention spéciale pour "Elegy", lourd comme un mamouth, noir comme la nuit et puissant comme le tonnerre. Si je ne devais garder qu'un seul album de MH, ce serait probablement celui-là, sans conteste, même en regard du magistral "Burn my Eyes". Bravo Rob Flynn, t'es un maître...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?