undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles11
4,0 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:14,45 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 juin 2008
On ne sort pas indemne de ce film , c'est une oeuvre d'une telle intensité qu'il est impossible de le voir sans éprouvez une implication , comme une sorte d'aspiration au sein de cet univers que Terry Gilliam retranscrit , modélise , en un tour de main . Si ce film n'est pas pour tous les publics , il nen reste pas moins l'une des oeuvres majeures de ces derniéres annés . Une telle poésie , aussi macabre soit elle est rarement rencontrée dans un film mené avec une préçision d'orfévre . Un chef d'oeuvre voila ce qu'est cette oeuvre inclassable .
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2007
un film étrange, sans histoire palpitante, et avec peu d'artifices visuels comme on le pensait au début. Mais un récit inspiré sur l'enfance qui ose aborder des sujets presque psychanalitiques de façon simple, porté par Jodelle Ferland qui est peut être la seule actrice-enfant qui ne surjoue pas ! L'amérique profonde des freaks n'est que le prétexte pour développer les délires imaginatifs de la fillette, et si le film est peu rythmé et même plein de longueurs, difficile de ne pas y repenser ensuite, tant le personnage de la petite Jeliza-rose est bien vu. Un Gilliam déroutant, mais intéressant.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Attention, ce pur joyau n'est pas un conte pour enfants, même si l'héroïne est jouée par la jeune Jodelle Ferland, alors âgée de 11 ans.
L'héroïne, oui, parlons-en: la maman de la petite a la piquouse facile et la drogue va bon train au cours du récit. En 2005, à sa sortie, on a dit que "Tideland", c'était Alice au pays des merveilles sous acide... pas si sûr, pas seulement...
Terry Gilliam était le réalisateur idéal pour donner vie à ce drôle de monde: chaotique, sombre, glauque, mais aussi enchanteur et amusant.
Rien que les 1ères scènes sont un must: la vie de la jeune Jeliza-Rose est bouleversée, piétinée en beauté par le destin et la caméra experte du père Gilliam. Elle tombera dans le terrier du lapin blanc, elle aussi comme sa blondinette de cousine Alice. Pareil pour nous, la chute est contagieuse.
Merci pour ça, Terry. La sincérité et l'absence de faux-semblants font de ce merveilleux film un classique instantané à mes yeux. Je vous le recommande.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2009
Même en connaissant Terry Gillian, ne pas hésiter à consulter les avis des acheteurs précédents . L'incitation à cette démarche est importante . Film déroutant qui mérite ou nécessite plusieurs visionnages . Pourquoi ne pas faciliter l'accès à des extraits vidéos (ou audios) pour les oeuvres disponibles ?
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 avril 2016
Tideland est un film magnifique et totalement désespérant... l'humour est on ne peut plus noir et Gilliam ne l'a jamais poussé aussi loin dans le désespoir : les protagonistes, perdus dans leurs rêves inatteignables, se verront happés par l'impossibilité de réalisation de leurs aspirations, fussent-elles modestes et humaines...
il faut bien du courage pour suivre le cinéaste sur ce chemin douloureux
mais bien sûr, Gilliam est un maître de ce désespoir - entendons par là, que nous ne lui ferons jamais le procès d'avoir porté à l'écran ce que Goya peignait et que nous admirons et... par ailleurs vénérons...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2007
Une des meilleures interprétations du personnage d'Alice et de son pays des Merveilles, où la vision créative de l'enfant contraste et s'égratigne contre la noirceur de nos tabous. Les images sublimes, éclatantes des couleurs d'une campagne perdue, provoquent des tensions amplifiées quand nous plongeons dans l'abîme d'une histoire qui, de plus en plus, horrifie. Un trésor narratif aux multiples entrées, stupéfiant de justesse dans l'approche des points de vue, merveilleusement intelligent.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2015
Le film est excellent pour les fans des films de Terry Gilliam et des films dans la foulée du Labyrinthe de Pan, de l'Orphelinat et de The Others.

La qualité du DVD est impeccable.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 août 2010
Ce film est la version gothique et noire d'Alice au Pays des Merveilles, magnifique voyage dans l'imaginaire d'une petite fille que la vie n'a pas gatée (c'est le moins que l'on puisse dire !!). Oubliez le Burton à l'eau de rose, les espaces de la campagne américaine peuvent aussi être un territoire du rêve (et du cauchemar)...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2009
film super barré ! mais super bien fait avec de jolis plans! faut aimer...Tideland
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juin 2012
Ainsi donc: c'est ce genre de sous-production qui fait crier les adeptes de Terry Gilliam au génie du septième art!!!
"Sensibilité, subtilité et poésie" sont les mots utilisés au dos de la jaquette pour qualifier ce navet sans commune mesure. Il suffit cependant d'une poignée de minutes pour mesurer la médiocrité d'un scénario qui se veut une version trash d'"Alice aux pays des dégénérés." Les personnages, ne sont pas de sympathiques originaux déjantés, mais des tarés vulgaires et grotesques issus d'une galerie de psychopathes hideux et de désaxés moches et malades, sans aucun charisme ni aucune crédibilité.
Chaque séquence est d'un ennui mortel. La mise en scène est d'une absolue laideur. Les dialogues sont d'une telle platitude qu'on les croirait écrit par un ado en échec scolaire. La plupart des scènes sont sordides. Les décors sont aussi vides que le contenu artistique de ce mauvais film dont la niaiserie ne fait même pas sourire une seule seconde, mais laisse au contraire le spectateur pantois, déconcerté, désabusé, dépité et désespéré devant une telle surabondance de mauvais goût.
Quant aux fans de Jeff Bridges, ils déchanteront bien vite, puisque, passé le premier quart d'heure, son personnage fait une overdose. Ce dernier se contentera donc de jouer le rôle d'un cadavre se décomposant petit à petit jusqu'au terme de l'histoire... Mais ça (hi hi!) c'est sûrement très rigolo pour tous le cinéphiles branchés capables d'appréhender au 18ème degré la subtilité et la poésie d'une telle valeur symbolique!
Bref, on reste vraiment stupéfait de savoir qu'une oeuvre aussi inutile qu'insipide ait pu trouver un financement l'ayant amenée à son terme...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)