EUR 9,15
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
The Time Traveler's Wife a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

The Time Traveler's Wife (Anglais) Broché – 3 juin 2004


Voir les 33 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 29,06 EUR 4,46
Broché, 3 juin 2004
EUR 9,15
EUR 6,15 EUR 0,01
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 25,05 EUR 0,16
Cassette
"Veuillez réessayer"
EUR 29,82 EUR 25,12

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

The Time Traveler's Wife + The Book Thief + To Kill a Mockingbird
Prix pour les trois: EUR 25,97

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

PROLOGUE

Clare: It's hard being left behind. I wait for Henry, not knowing where he is, wondering if he’s okay. It’s hard to be the one who stays.

I keep myself busy. Time goes faster that way.

I go to sleep alone, and wake up alone. I take walks. I work until I’m tired. I watch the wind play with the trash that’s been under the snow all winter. Everything seems simple until you think about it. Why is love intensified by absence?

Long ago, men went to sea, and women waited for them, standing on the edge of the water, scanning the horizon for the tiny ship. Now I wait for Henry. He vanishes unwillingly, without warning. I wait for him. Each moment that I wait feels like a year, an eternity. Each moment is as slow and transparent as glass. Through each moment I can see infinite moments lined up, waiting. Why has he gone where I cannot follow?

Henry: How does it feel? How does it feel?

Sometimes it feels as though your attention has wandered for just an instant. Then, with a start, you realize that the book you were holding, the red plaid cotton shirt with white buttons, the favorite black jeans and the maroon socks with an almost-hole in one heel, the living room, the about-to-whistle tea kettle in the kitchen: all of these have vanished. You are standing, naked as a jaybird, up to your ankles in ice water in a ditch along an unidentified rural route. You wait a minute to see if maybe you will just snap right back to your book, your apartment, et cetera. After about five minutes of swearing and shivering and hoping to hell you can just disappear, you start walking in any direction, which will eventually yield a farmhouse, where you have the option of stealing or explaining. Stealing will sometimes land you in jail, but explaining is more tedious and time consuming and involves lying anyway, and also sometimes results in being hauled off to jail, so what the hell.

Sometimes you feel as though you have stood up too quickly even if you are lying in bed half asleep. You hear blood rushing in your head, feel vertiginous falling sensations. Your hands and feet are tingling and then they aren’t there at all. You’ve mislocated yourself again. It only takes an instant, you have just enough time to try to hold on, to flail around (possibly damaging yourself or valuable possessions) and then you are skidding across the forest green carpeted hallway of a Motel 6 in Athens, Ohio, at 4:16 a.m., Monday, August 6, 1981, and hit your head on someone’s door, causing this person, a Ms. Tina Schulman from Philadelphia, to open this door and start screaming because there’s a naked, carpet-burned man passed out at her feet. You wake up in the County Hospital concussed with a policeman sitting outside your door listening to the Phillies game on a crackly transistor radio.

Mercifully, you lapse back into unconsciousness and wake up again hours later in your own bed with your wife leaning over you looking very worried.

Sometimes you feel euphoric. Everything is sublime and has an aura, and suddenly you are intensely nauseated and then you are gone. You are throwing up on some suburban geraniums, or your father’s tennis shoes, or your very own bathroom floor three days ago, or a wooden sidewalk in Oak Park, Illinois circa 1903, or a tennis court on a fine autumn day in the 1950s, or your own naked feet in a wide variety of times and places.

How does it feel?

It feels exactly like one of those dreams in which you suddenly realize that you have to take a test you haven’t studied for and you aren’t wearing any clothes. And you’ve left your wallet at home.
When I am out there, in time, I am inverted, changed into a desperate version of myself. I become a thief, a vagrant, an animal who runs and hides. I startle old women and amaze children. I am a trick, an illusion of the highest order, so incredible that I am actually true.

Is there a logic, a rule to all this coming and going, all this dislocation? Is there a way to stay put, to embrace the present with every cell? I don’t know. There are clues; as with any disease there are patterns, possibilities. Exhaustion, loud noises, stress, standing up suddenly, flashing light -- any of these can trigger an episode. But: I can be reading the Sunday Times, coffee in hand and Clare dozing beside me on our bed and suddenly I’m in 1976 watching my thirteen-year-old self mow my grandparents’ lawn. Some of these episodes last only moments; it’s like listening to a car radio that’s having trouble holding on to a station. I find myself in crowds, audiences, mobs. Just as often I am alone, in a field, house, car, on a beach, in a grammar school in the middle of the night. I fear finding myself in a prison cell, an elevator full of people, the middle of a highway. I appear from nowhere, naked. How can I explain? I have never been able to carry anything with me. No clothes, no money, no ID. Fortunately I don’t wear glasses. I spend most of my sojourns acquiring clothing and trying to hide.

It’s ironic, really. All my pleasures are homey ones: armchair splendor, the sedate excitements of domesticity. All I ask for are humble delights. A mystery novel in bed, the smell of Clare’s long red-gold hair damp from washing, a postcard from a friend on vacation, cream dispersing into coffee, the softness of the skin under Clare’s breasts, the symmetry of grocery bags sitting on the kitchen counter waiting to be unpacked. I love meandering through the stacks at the library after the patrons have gone home, lightly touching the spines of the books. These are the things that can pierce me with longing when I am displaced from them by Time’s whim.

And Clare, always Clare. Clare in the morning, sleepy and crumple-faced. Clare with her arms plunging into the papermaking vat, pulling up the mold and shaking it so, and so, to meld the fibers. Clare reading, with her hair hanging over the back of the chair, massaging balm into her cracked red hands before bed. Clare’s low voice is in my ear often.

I hate to be where she is not, when she is not. And yet, I am always going, and she cannot follow.


From the Hardcover edition. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Revue de presse

"At its core The Time Traveler's Wife is an old-fashioned love story. A terrific book - startlingly original construction" (Observer)

"I was ridiculously entranced by Audrey Niffenegger's big, reckless novel...utterly convincing" (Daily Telegraph)

"Niffenegger exploits the possibilities of her fantasy scenario with immense skill: no wonder this novel has spent weeks on the bestseller lists in the US. This is one of those books that makes you want to eat it up from start to finish" (Guardian)

"Wonky, sexy, incredible" (The Times)

"Pick up Niffenegger's book and you'll experience a visceral thrill that only a few novels provide. An elegy to love and loss" (Independent on Sunday)


Détails sur le produit

  • Broché: 560 pages
  • Editeur : Vintage; Édition : New Ed (3 juin 2004)
  • Collection : Vintage Magic
  • Langue : Anglais
  • ISBN-10: 1616794267
  • ISBN-13: 978-0099464464
  • ASIN: 0099464462
  • Dimensions du produit: 12,9 x 3,5 x 19,8 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (17 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 12.947 en Livres anglais et étrangers (Voir les 100 premiers en Livres anglais et étrangers)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir et rechercher une autre édition de ce livre.
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par Nicolas le 25 novembre 2005
Format: Broché
Fan de science fiction et surtout des voyages dans le temps, je n'ai pas été déçu. Mais ici, ce qui attire c'est qu'il n'y a aucune débauche de gadgets technologiques, aucunes explications tarabisco-techo-explicative. Il y a voyage dans le temps, c'est comme ça et cela met en valeur la formidable histoire d'amour.
La preuve que ce livre n'est pas réservé aux technophiles, ma femme le lit, elle qui déteste la SF !! Alors allez y, achetez le, vous ne le regreterez pas.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
22 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile  Par Co le 3 mai 2005
Format: Broché
Ce livre est un bijou. Une fois commencé, il est très difficile de l'abandonner, et je me suis même surprise plus d'une fois à y penser alors que je faisais tout à fait autre chose. L'histoire est extrêmement originale (en tout cas pour ceux qui comme moi ne sont à priori pas particulièrement adeptes de science fiction, car j'imagine que ce thème a probablement déjà été traité dans des livres de SF) et en même temps tout à fait crédible de part la manière dont il est écrit. C'est aussi une magnifique histoire d'amour, un amour inconditionné, total, absolu. Henry, Clare, mais aussi Gomez et Charisse, sont des personnages extrêmement attachants, qu'il est très difficile de quitter une fois le livre terminé...malgré ses 520 pages, on se surprend à en vouloir encore!
A lire absolument!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Phil-Don TOP 500 COMMENTATEURS le 15 mai 2011
Format: Broché
Henry souffre d'une maladie génétique qui le fait voyager dans le temps - malgré lui et à ses risques et périls. Ses voyages le mènent souvent dans son propre passé et auprès de celle qui deviendra sa femme.

Une fois établi que le héros défie les règles de la chronologie temporelle, le reste n'est finalement qu'une histoire d'amour plutôt banale. Certes, le voyage dans le temps fait que l'histoire est un peu décalée et rend possible l'impossible, mais dans le fond cela reste un artifice.

J'ai lu sans déplaisir le roman mais ne comprend pas son immense succès. Le fantastique reste trop peu exploité à mon goût, l'histoire d'amour reste assez fade (et semble graviter autour du sexe...)et les personnages ne sont pas particulièrement sympathiques. Que ce soit en termes de Fantastique/SF ou en termes de Romance, il y a mieux ailleurs. Un avis mitigé donc.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par picokoa VOIX VINE le 11 décembre 2008
Format: Broché
En français, le titre est je crois "le temps n'est rien"

Un bon gros roman atypique !
500 pages et plus pour parler de voyage dans le temps me suis-je dite ! Et malgré tout, les commentaires lus de cet ouvrage ne me semblaient pas réellement faire allusion à un bouquin d'anticipation...

Bien vu ! Le voyage dans le temps de l'un des deux personnages principaux n'a pas grand chose de glamour, particulièrement lorsque l'on sait qu'il ne sait jamais quand, ni où, il va partir, et qu'il laisse l'intégralité de ses vêtements sur place...sans en retrouver à l'arrivée. On découvre alors que le "voyageur" doit bien malgré lui devenir un voleur patenté pour se nourrir et se vêtir, qu'il doit avoir des capacités de survie peu communes et être capable de se battre...
Mais tout ceci n'est en fait que le support et la trame d'une histoire d'amour hors du commun entre deux êtres que tout séparait, d'un amour au delà du temps, des disparitions, des difficultés... C'est un roman assez sombre, mais que cet amour illumine, les aller-retours passé-présent rendent la trame complexe, parfois redondante, mais l'on ne s'ennuie jamais !

Sur la couv' une citation du Chicago Tribune "a soaring celebration of the victory of love over time" On ne pouvait mieux résumer !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Kallisthène TOP 100 COMMENTATEURS le 20 septembre 2007
Format: Broché
Pour un amateur pur jus de science-fiction, l'ambition de ce roman est assez limitée puisque l'extraordinaire capacité de voyager dans le temps de Henry n'est utilisée qu'à des fins ... personnelles et amoureuses. A sa décharge, Henry ne contrôle pas ses déplacements dans le temps et se retrouve mystérieusement près de Claire, comme par une amoureuse prédestination. A la fin du livre le pourquoi du comment n'est pas obtenu et ce déplacement temporel restera une inconnue. Une conclusion un peu désagréable pour l'amateur de SF, sur la même thématique je recommanderais la lecture de "Le Jeune Homme, la mort et le temps" de Richard Matheson qui présente l'avantage de proposer le moyen (très poétique par ailleurs) de faire ce voyage.
Dans l'ensemble c'est une lecture agréable et intéressante, le côté un peu "inutile" de la littérature générale pour les lecteurs de SF étant compensé par un thème classique du genre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?