Livraison gratuite en 1 jour ouvré avec Amazon Premium
Commencez à lire Tocqueville (Biographies Historiques) sur votre Kindle dans moins d'une minute. Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici Ou commencez à lire dès maintenant avec l'une de nos applications de lecture Kindle gratuites.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Tocqueville (Biographies Historiques)
 
Agrandissez cette image
 

Tocqueville (Biographies Historiques) [Format Kindle]

Lucien Jaume

Prix éditeur - format imprimé : EUR 28,40
Prix Kindle : EUR 18,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 9,41 (33%)

App de lecture Kindle gratuite Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 18,99  
Broché EUR 28,40  
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !




Souhaitez un Joyeux Noël à vos proches en leur offrant des chèques-cadeaux Amazon.fr.


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction :

Il existe une énigme Tocqueville, à bien des points de vue.
Pourquoi Tocqueville a-t-il écrit De la démocratie en Amérique ? La question pourrait paraître incongrue ; en réalité, c'est une clef de compréhension de l'oeuvre et de l'homme à la fois. On sait aujourd'hui qu'il ne s'agit pas que de l'Amérique dans l'ouvrage paru en 1835-1840, que celle-ci ne représente qu'une occasion d'enquêter sur la société moderne et sur les maux de la société française. De plus, l'intention de l'auteur ainsi que la portée qu'il attribuait à son oeuvre restent incertaines et controversées. Pour celui qui lit avec loisir et avec réflexion ce texte devenu un classique mondial (mais surtout aux États-unis, en Italie et en France), de curieux signes apparaissent dans cette prose châtiée : l'auteur ne livre jamais sa pensée en une seule fois, il la relance, la modifie, parfois la contredit. Sa position personnelle devant le grand phénomène moderne qu'il baptise «démocratie» est difficile à définir : tantôt il en fait l'éloge (dignité de l'homme, respon­sabilité personnelle, sentiments de sympathie et de sociabilité), tantôt il en dépeint des travers inquiétants (égoïsme, dissolution sociale, médiocrité des dirigeants, matérialisme des intérêts particuliers, tyrannie des majorités, État à la fois providentiel et écrasant). Le lecteur est donc conduit à se demander ce qu'il faut en penser. Et c'est bien ce que veut Tocqueville, qui estime comme son maître Montesquieu qu'«il ne s'agit pas de faire lire, mais de faire penser».
Du coup, le lecteur attentif se pose une autre question : «Lui, Tocqueville, que pense-t-il de ce qu'il dépeint ?» Or c'est précisément ce que l'auteur veille, le plus souvent, à ne pas nous montrer. Il en a même fait un principe d'écriture qui était devenu fameux dans sa famille, famille à laquelle il faisait lire les manuscrits préparatoires et dont il recevait en retour les annotations écrites. L'un de ses deux frères, Edouard de Tocqueville, lui rappelle un jour la règle que l'auteur s'était donnée et il lui tape même sur les doigts, car Alexis, traitant de la centralisation en France et de ce qu'il appelle la décentralisation administrative en Amérique, semble laisser paraître ses opinions.
«L'auteur, rappelle Edouard, doit se tenir derrière le rideau et se contenter de produire la conviction sans la commander et [sans] dire : pour mon compte, voici la conclu­sion que je tire de tout cela». Il y a donc un «rideau» dans la manière tocquevillienne d'écrire ? Mais pourquoi s'avancer ainsi masqué ? Apparemment, c'est une simple question pédagogique : il faut guider doucement le lecteur, le laisser se forger son opinion, comme s'il l'avait inventée tout seul. Tocqueville a confirmé lui-même cette conception à plusieurs reprises : Démocratie en Amérique a pour but de persuader et de convaincre sans le faire voir de façon trop appuyée.

Revue de presse

Saluée par ses contemporains, l'oeuvre de Tocqueville (1805-1859) fut oubliée, ou délibérément occultée durant une grande partie du XXe siècle. Il a fallu la réflexion de Raymond Aron, et surtout de François Furet et Mona Ozouf, leur indépendance d'esprit, pour qu'elle retrouve la place qui est la sienne : au premier rang...
Le grand mérite de l'étude magistrale de Lucien Jaume est de partir non pas des données biographiques ou de l'histoire familiale, mais de l'analyse précise de ses textes, en particulier des deux principaux, De la démocratie en Amérique (1835 et 1840) et, oeuvre restée inachevée, prolongement de la précédente, L'Ancien Régime et la Révolution (1856)... (Francine de Martinoir - La Croix du 19 mars 2008 )

Lucien Jaume est l'un des quelques historiens français et américains des idées qui, depuis les années 90, ont le plus contribué à défricher le riche et subtil terreau idéologique et littéraire sur fond duquel prennent leur sens proprement français les deux volumes de «De la démocratie en Amérique». «Tocqueville», le brillant et savant essai qu'il publie aujourd'hui, portrait fouillé du personnage à replis et relecture en profondeur de la plus célèbre de ses oeuvres, fait la synthèse de la révolution copernicienne opérée, depuis vingt ans, dans l'interprétation du livre culte de l'auto-idolâtrie américaine...
Il montre aussi que le chevaleresque M. de Tocqueville, qui peut si bien s'accommoder de la morale de l'intérêt qui est la loi de gravitation de la démocratie commerciale américaine, alors qu'il la méprise en France chez les bourgeois orléanistes, a été élevé dans la conception janséniste de l'amour-propre, roi de ce monde quand la grâce manque. (Marc Fumaroli, de l'Académie française - Le Point du 27 mars 2008 )

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 892 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 473 pages
  • Editeur : Fayard (20 février 2008)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B005OQBE6O
  • Word Wise: Non activé
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°142.979 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique