Tokyo et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
Acheter d'occasion
EUR 1,25
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par BetterWorldBooksFr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Expedié du Royaume-Uni. Ancien livre de bibliothèque. Quelques signes d'usage, et marques à l'intérieur possibles. Sous garantie de remboursement complet. Votre achat aide a lutter contre l'analphabetisme dans le monde.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Tokyo Broché – 1 mars 2005


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 50,00 EUR 1,25
Voir les offres de ces vendeurs.

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Obsédée par un passé tumultueux, elle a quitté son Angleterre natale dans le seul but de retrouver un vieux film disparu. Ces images seraient l'unique témoignage visuel des atrocités commises par les Japonais à Nankin en 1937. Un seul homme pourrait aider Grey. Un survivant du massacre, professeur à l'université Todai. Mais ce dernier, méfiant, refuse de répondre aux questions de la jeune femme. Perdue dans une ville étrangère où elle ne connaît personne, Grey accepte un emploi d'hôtesse dans un club de luxe fréquenté par une clientèle d'hommes d'affaires et de yazukas. Parmi eux, un vieillard en fauteuil roulant entouré de personnages terrifiants, et qui doit, paraît-il, sa longévité à un mystérieux élixir, qui suscite bien des convoitises...

Biographie de l'auteur

Enfant terrible, Mo Hayder délaisse les études à l'âge de quinze ans. Après dix années d'errance londonienne, " sexe, drogue et rock'n'roll ", elle achète un aller simple pour le Japon, où elle veut devenir geisha. Elle y exerce les métiers de serveuse, garde du corps, hôtesse dans un club de Tokyo, éducatrice, et professeur d'anglais, avant de partir pour les Etats-Unis afin d'y faire des études de cinéma. Marquée à vie par les expériences traumatisantes dont ont été victimes plusieurs de ses proches (viols et meurtres), elle reconnaît volontiers sa fascination pour le morbide et la barbarie qui viennent hanter ses livres.


Détails sur le produit

  • Broché: 429 pages
  • Editeur : Presses de la Cité; Édition : Presses de la Cité Coll. Sang d'Encre (1 mars 2005)
  • Collection : Sang d'encre
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2258066050
  • ISBN-13: 978-2258066052
  • Dimensions du produit: 22,5 x 2,8 x 14 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (67 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 232.694 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Mo Hayder est l'auteur de huit livres. Dès Birdman, son premier roman, elle a terrifié ses lecteurs. Si elle manie l'horreur avec talent, on ne peut limiter son oeuvre à cette dimension. En effet, ses personnages principaux vivent avec le poids d'un passé très lourd, victimes ou témoins de tragédies. Leur propre douleur leur permet d'affronter le Mal, mais leurs tourments sont réveillés par chaque affaire. Derrière des intrigues efficaces perce une émotion qui donne à ses romans un écho troublant. Elle a souvent été comparée à Thomas Harris pour sa peinture sans concession de la violence. Son roman Tokyo a été récompensé en France par le prix SNCF du polar en 2005 et le Grand Prix des lectrices de Elle en 2006.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par channe.jeff TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 7 septembre 2005
Format: Broché
Une jeune femme en dérive avec pour seul ancrage une obsession, le massacre de Nankin en 1937, à travers une phrase lue dans un livre interdit de séjour en sa maison familiale.
Une phrase suffisamment marquante pour inscrire toute sa vie dans une trajectoire.
Ailleurs, c'est un vieil homme, qui inscrit sa mémoire sur quelques feuilles de papier.
Nankin, 1937, il y était.
La guerre entre les japonais et les chinois en prélude à la deuxième guerre mondiale, une guerre dont les horreurs sont gommées par les négationnistes, par la droite japonaise avec la complicité des américains. Ce n'est pas pour rien que ces derniers ont reconstruit le Japon selon leurs vœux et leurs enjeux stratégiques.
Et puis, il y a le drame personnel de deux individus qui se révèlent peu à peu.
C'est un thriller. L'angoisse est présente dès le début et va en augmentant. On voudrait poser le livre parce que cette angoisse vous serre la gorge comme les immeubles de Tokyo nous enserrent mais c'est impossible. Il faut tenir jusqu'au bout.
Mo Hayder a le talent des mots pour vous tenir en haleine.
Le choix du sujet, un des massacres du XX e siècle, y est pour beaucoup. On sait que l'horreur, c'est toujours pire que ce que l'on imagine.
Une image, quelques mots, et votre inconscient n'oubliera jamais.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
26 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile  Par ielissei le 20 mai 2007
Format: Poche
Rares sont les livres qu'on ouvre envers et contre tout,pour lesquels notre quotidien et notre réalité deviennent bien secondaires le temps de sa lecture. Tokyo est de ceux là : un style irréprovhable, poétique et efficace ; des personnages complexes ; un suspense omniprésent dans les deux trames parallèles malgré l'absence de retournements romanesques imprévisibles (au contraire la clairvoyance de ce qui va advenir hypnotise) ; une ambiance noire et particulière . Un livre lu d'un trait, en prenant toutefois de nombreuses pauses (grignoter, boire, respirer, l'important étant de fermer le livre) afin d'encaisser la violence de l'intrigue et se délester de la peur. Un livre dont je me souviendrai longtemps comme sa dernière phrase : 'parce que (..), si tu as appris quelque chose, c'est qu'en ce monde aucun de nous n'en a pour trés longtemps".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Sonarnova le 26 juillet 2009
Format: Poche
Ce livre se dévore. Le début est assez déconcertant, mêlant le passé et le présent sans que l'on comprenne bien ce dont il s'agit, il faut se laisser porter.
Les portraits et descriptions, bien qu'exagérés parfois, sont d'une réalité saisissante : je "voyais" la maison énigmatique et poussiéreuse aux mystérieuses portes fermées, au jardin anarchique et étouffant ; je "voyais" ses étranges locataires - les deux hôtesses russes, Jason, le jeune homme séduisant attiré par la difformité des corps et l'héroïne farouche, lourde d'un secret révélé progressivement. J'imaginais le club à hôtesses niché tout en haut d'une tour de verre, tenu par une vieille japonaise fanatique de Marilyn Monroe, sa clientèle bigarrée et surtout son hôte rabougri, craint de tous car chef puissant de la mafia et surveillé attentivement par une nurse monstrueuse.
L'intrigue est bien menée, j'ai aimé ce mélange entre la quête vitale de l'héroïne et l'histoire tragique du Japon. Le suspense crée une délicieuse angoisse même si la résolution laisse à désirer et est tout de même un peu improbable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par C. Delphine le 23 juillet 2007
Format: Poche
Un thriller qui au départ n'a pas l'air d'en être un.
On sent quelque chose de lourd, une atmosphère mystérieuse mais qui peu à peu devient menaçante.
Deux histoires, deux vies qui se rejoignent, qui se cherchent, qui s'épient.....
Très bien écrit. A lire absolument
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Alain Dogniaux le 18 novembre 2011
Format: Poche
"Tokyo" est un grand livre, Mo Hayder connaît bien l'âme chinoise et l'âme japonaise. Une gradation bien maîtrisée dans l'intrigue. Des personnages tragiques mais plausibles. J'ai lu ce livre en 2007, l'ai relu deux fois depuis lors, et en reste encore impressionné. Un chef d'oeuvre, vraiment. Le parallélisme entre la quête de Grey dans le Tokyo actuel et l'odyssée de Shi Songming dans le Nanjing martyre de 1937 crée un rythme quasi hypnotique. Le fait que le lecture progresse lui même en croyant deviner peu à peu l'abomination qui les relie, n'est pas un défaut de narration, mais bien au contraire le résultat du grand talent de Mo Hayder, de même que ses descriptions léchées qui permettent de visualiser les lieux étranges (la vieille maison branlante immense, le club à hôtesses glauque, l'inquiétant appartement de Fujita...). Les personnages aussi sont bien campés, tant les seconds rôles (les deux filles russes, la mama-san Strawberry...) que l'énigmatique Jason et surtout les deux principaux, Grey et le vieux professeur Shi Songming, engagés dans une quête qui semble sans espoir, et pareillement ravagés par un souvenir indicible. Ce thriller parfait (selon moi) relègue les autres romans (des polars plus classiques quoique bien glauques) de Mo Hayder, pourtant bien conçus, loin, derrière lui.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?