• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Tonio Kröger (édition bil... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par All-Livres
État: D'occasion: Bon
Commentaire: PROFESSIONNEL DU LIVRE. + de 150 000 LIVRES D'OCCASION EN STOCK. ARRIVAGE PERMANENT. ENVOI SOUS 24H DEPUIS LA FRANCE.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Tonio Kröger (édition bilingue) Poche – 16 mars 1993

4.1 étoiles sur 5 7 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 6,99 EUR 2,00
Poche, 16 mars 1993
EUR 11,00
EUR 9,09 EUR 1,17

Romans et littérature

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Tonio Kröger (édition bilingue)
  • +
  • La Mort à Venise
  • +
  • Les Buddenbrook : Le déclin d'une famille
Prix total: EUR 27,80
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Traduction inédite. Notes de Nicole Taubes

Quatrième de couverture

Jeune homme mélancolique, un peu bohème et tourmenté, Tonio Kröger se sent différent de sa famille de riches négociants. Il rêve d'être écrivain tout en enviant ceux qui vivent sans se poser de questions, comme la belle Ingeborg dont la vitalité le fascine. Tiraillé entre sa nature profonde et ses désirs, Tonio Kröger est désespérément seul...

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Une oeuvre qui m'a touché profondement.
Ce court récit, foncièrement autobiographique , se lit sans doute à l'approche de la trentaine; au moment où l'on cherche encore sa place dans ce monde, quand les désillusions viennent faire vasciller nos ambitions personnelles.
Le style de Thomas Mann est déjà époustouflant et on s'identifie d'abbord avec bonheur à ce jeune héros triste pendant ses errances et ses rencontres fantasmagoriques, jusqu'à ce que l'on ressente véritablement l'ampleur du tiraillement intérieur auquel est soumis l'artiste mythique, tel qu'on peut se concevoir.
De la très belle littérature.
Remarque sur ce commentaire 15 sur 16 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Luc REYNAERT TOP 500 COMMENTATEURS le 24 mai 2013
Format: Poche Achat vérifié
Ce récit est une méditation profonde sur la place de l'artiste (de l'écrivain) dans la société (du début du 20eme siècle).

Pour Tonio Kröger (Thomas Mann), l'artiste (l'écrivain) dispose de la puissance la plus élevée sur terre, celle de l'esprit et du verbe. Mais, son métier est une malédiction, parce que l'artiste possède `la connaissance du monde, de ce qui se trouve au fond, sous les actions et les paroles', où il ne voit que `ridicule et misère'. L'artiste devient un maudit, un solitaire, pour qui il est impossible de s'intégrer dans `la société des gens candides à l'âme insouciante' (la bourgeoisie). Pour les bourgeois de leur côté, un artiste est de la vermine, qui ronge l'esprit tranquille des bien-pensants.

Mais, un écrivain ne peut pas se laisser `accabler par la tristesse du monde ; il doit observer, noter, faire usage de ses découvertes même les plus angoissantes et avec cela être gai, tout en ayant pleinement conscience de sa supériorité morale sur l'affreuse invention qu'est l'existence.'
Tonio Kröger (Thomas Mann) est un bourgeois qui se fourvoya dans l'art, un bohémien qui a la nostalgie des bonnes manières, un artiste tourmenté par une mauvaise conscience : `c'est ma conscience bourgeoise qui me fait apercevoir dans toute l'activité artistique, dans tout génie, quelque chose de profondément équivoque, suspect et douteux.'

Thomas Mann a été fortement influencé par le philosophe allemand A.
Lire la suite ›
2 commentaires 4 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
A travers le portrait d'un écrivain, le récit devient essai et même auto-analyse. L'artiste, qui se sent différent, ne peut pas vivre dans le monde qui l'entoure; il souffre de solitude, ne pouvant vivre qu'en soi, il recrée un monde dont il ne peut se passer.
Remarque sur ce commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Gerard Müller TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE le 11 septembre 2015
Format: Poche Achat vérifié
Tonio Kröger/Thomas Mann/Prix Nobel de littérature 1929.
Ce court récit autobiographie évoque les sentiments tourmentés d’un jeune poète et écrivain d’origine bourgeoise et d’une nature plutôt bohème et nomade. Solitaire, âme sensible souvent incomprise, il s’interroge sur à peu près tout et notamment de façon anecdotique sur son physique dont il n’est pas pleinement satisfait. Il envie celui de son ami Hans.
Thomas Mann fait montre de tout son talent et de son art dans cette évocation qui est la base de toute son œuvre : l’antagonisme de l’art et de la vie, de l’artiste et du bourgeois.
Tonio n’apprécie pas le monde dans lequel il devrait évoluer, celui des lettres :
« Un ami humain ! Croyez-vous que cela me rendrait heureux et fier de posséder un ami parmi les hommes ? Mais jusqu’à présent je n’ai eu d’amis que parmi les démons, les monstres, les gens les moins attrayants, les fantômes rendus muets par la connaissance, en un mot parmi les gens de lettres. »
Tonio se juge dans une tirade finale : « …un bourgeois qui se fourvoya dans l’art, un bohème qui a la nostalgie des bonnes manières, un artiste tourmenté par une mauvaise conscience…Je suis placé entre deux mondes, je ne me trouve chez moi dans aucun, aussi la vie est-elle pour moi un peu pénible. »
Un mal être existentiel caractérise Tonio du début à la fin du récit psychologique.
Une lecture qui demande une certaine initiation au monde de Thomas Mann.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?