undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Top Priority
 
Agrandissez cette image
 

Top Priority

24 septembre 2012 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 7,98 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:37
30
2
3:47
30
3
3:28
30
4
4:08
30
5
2:55
30
6
4:03
30
7
3:35
30
8
5:34
30
9
3:43
30
10
4:47
30
11
5:45
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 21 septembre 2012
  • Date de sortie: 24 septembre 2012
  • Label: Sony Music UK
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 46:22
  • Genres:
  • ASIN: B0097DQTBA
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 7.033 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
8
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 10 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par ZazPanzer le 5 janvier 2012
Format: CD
C'est une belle histoire. Belle, mais triste. Bouleversante même. Un conte de fées moderne. Peut-être un énième remake du classique "Roméo et Juliette". Oui, autant vous prévenir dès maintenant, l'Amour mènera, comme souvent, le héros à sa perte. Je ne vais pas vous la faire courte, mais de cette façon, vous comprendrez.

Vous comprendrez pourquoi un des grands regrets de ma vie est d'avoir, le jeudi 1er décembre 1994, manqué ce concert de Rory à Reims, dans une petite salle située à 7 minutes à pied du studio dans lequel je me trouvais, occupé à draguer la jolie locataire et à boire comme un trou avec la bande de potes qui squattait chez elle.

Allez, suivez moi en Irlande...

Il était une fois un gosse de quinze ans, amoureux transi. Le gamin s'appelle Rory Gallagher et vit à Cork. Dans cette ville portuaire de 100 000 habitants, en 1963, les seules guitares que vend Michael Crowley dans son magasin sont des imitations de grandes marques aux noms douteux. Rory joue sur l'une d'entre elles, une Rosatti, depuis trois ans. Cependant, depuis quelques semaines, trône dans la vitrine de cette boutique une véritable Fender Stratocaster Sunburst 1961. Un certain Jim Conlon, musicien new-yorkais officiant au sein du Royal Showband de Waterford l'a fait importer d'Amérique chez Mr Crowley [ahah] avant de finalement lui ramener quelques mois plus tard. La légende veut que la couleur ne lui ait pas plu, et qu'il en ait commandé une autre, rouge cette fois, assortie à son costume de scène.

Rory passe devant la Fender quotidiennement. Il vient l'admirer.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par VIRY 02 le 20 décembre 2012
Format: CD
CHRONIQUE DE BRUNO BLUM MAGAZINE BEST OCTOBRE 1979 N° 135 Page 88
10° Album 1979 33T Réf : Chrysalis 6307 669
Pochette moche. Titre Niais. On a l'habitude. On a aussi l'habitude de Rory Gallagher, qui ne fera décidément pas un concert sans jouer « Bullfrog Blues » et « Going To My Home Town » à la mandoline. En d'autres termes, ceux qui, comme moi, ont toujours été suffisamment faibles d'esprit, ignorant des modes et capables d'apprécier une musique qui n'invente plus rien depuis, Ooooffff, au moins dix ans aimeront ce Gallagher-là, comme ils ont certainement su aimer les précédents, des quatre « Taste » à aujourd'hui. Les disques de Rory forment un monde à part, ils n'existent que les uns par rapport aux autres, et ils sont, c'est incroyable, depuis le temps, chaque fois efficaces, réussis, montrant qu'à l'intérieur de son petit monde, Gallagher sait toujours découvrir une petite veine, un trou de lumière qui lui permettra d'exploiter son talent sous un jour légèrement différent. Ce jour légèrement différent, cette fois-ci, ce sont des compositions assez faibles, qui me font regretter les temps bénis de « Tattoo'd Lady », bien que « Follow Me », soit, comme toujours, impeccable. En somme, cet album n'est valide qu'en raison des exceptionnelles parties de guitare (toujours « Follow Me »). Rory a encore amélioré son son, il est plus incisif que jamais, plus hargneux, il hurle plus encore que celui d'autrefois Leslie West, et c'est une référence !
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Darko TOP 100 COMMENTATEURS le 23 octobre 2012
Format: CD
Ce qu'il y a de bien avec la musique de Rory Gallagher, lorsque l'on est natif d'Armorique, bercé dès sa plus tendre enfance au son d'Alan Stivell, Dan Ar Braz ou Gabriel Yacoub, c'est que l'on se sent tout de suite comme à la maison.

Et c'est un fait qu'avec son blues rock mâtiné de tourneries celtiques, Rory Gallagher a converti plusieurs générations de bretons amoureux du rock et de la tradition. Il n'est certes pas le seul, Thin Lizzy et Gary Moore, incorporeront également des influences celtiques à leur musique, mais Gallagher reste le plus authentique. Il suffisait de le voir une fois sur scène pour savoir immédiatement que l'on n'avait pas affaire à l'un de ces poseurs de british, mais bien à l'un de ces sacrés irlandais ! Quelle ambiance et quel talent !

"Top priority", paru en 1979, est un excellent album de blues rock joué en power trio, une formule donnant de l'espace aux musiciens et chérie par les plus grands (Cream, Hendrix, Gov't Mule...). Il conviendra aussi bien à l'ambiance cosy du pub qu'à celle plus festive de la kermesse, où il se mariera à merveille avec la galette saucisse et ne gâtera, ni le goût du cidre, ni celui de la bière, bien au contraire ! Il est même souvent arrivé qu'à la nuit tombée, il redonne le pied marin à des moussaillons en perdition, donnant de la gîte victimes de vents mauvais !
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique