Ajoutez à votre liste d'envies
Tormato (Deluxe Version)
 
Agrandissez cette image
 

Tormato (Deluxe Version)

YES
12 juin 2007 | Format : MP3

EUR 10,49 (TVA incluse le cas échéant)
Titre
Durée
Popularité  
30
1
6:46
30
2
3:55
30
3
2:27
30
4
5:44
30
5
6:07
30
6
4:31
30
7
4:05
30
8
7:47
30
9
4:02
30
10
3:12
30
11
2:09
30
12
5:41
30
13
4:17
30
14
4:27
30
15
0:59
30
16
3:11
30
17
6:37

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 12 juin 2007
  • Date de sortie: 12 juin 2007
  • Label: Rhino Atlantic
  • Copyright: 2004 Rhino Entertainment Company, a Warner Music Group company.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:15:57
  • Genres:
  • ASIN: B0023TSPP8
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 65.377 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Miedj TOP 1000 COMMENTATEURS sur 18 octobre 2008
Format: CD
Le "Tormato"de Yes est un peu le "... And Then There Were Three..." de Genesis ou "The Wall" de Pink Floyd, un album de transition qui marque la fin de l'aura de ces groupes dans les années 70 et le passage aux années 80 avec une dimension commerciale accrue et un rapport moindre à l'imagination. "Tormato" fleure bon encore les vapeurs suaves du mythique "Relayer" (audibles ou respirables avec "A Future Times - Rejoice"). Sans être un chef d'oeuvre, cet album s'écoute avec tendresse et nostalgie. Le souffle épique n'y est plus mais qu'importe, on ne peut pas reproduire à l'éternel "Close to the edge" ou "Relayer". "Tormato" est néanmoins plutôt réussi et ne trahi en rien l'esprit du grand "Yes". J'ai particulièrement un faible pour "Release Release" et "Circus Of Heaven".
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hervé J. COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS sur 2 octobre 2011
Format: CD
Chez les fans de Yes, Tormato est l'album de la division. Je l'avais mollement apprécié à sa sortie, mais avec le recul je pense que cet album aurait pu être bon, voire très bon.

Premier constat, Rick Wakeman se livre ici à une sorte de sabotage en règle. Il faut dire qu'à l'époque il était plus accaparé par son travail de VRP pour le fumeux birotron qui n'a pas laissé un souvenir impourrissable dans la lutherie synthétique. Le summum est atteint dans Madrigal où son intervention scarlattisante et redondante gâche totalement le très beau travail de Steve Howe et ce joli morceau acoustique dans la lignée d'un Turn Of The Century, en un peu moins émouvant. Que ce soit dans les bruits de sirènes épileptiques sur Don't Kill The Whale, sur l'affreux Arriving UFO ou plus simplement sur la totalité de l'album il plombe chaque bonne idée par des motifs alambiqués et peu inspirés. Si Wakeman avait joué un peu le rôle de sauveur dans Going for the One (orgue d'église, très beaux passages de piano dans Awaken), ici il joue celui du fossoyeur.

Autant Going For The One était un retour réussi au Yes de Fragile, on sent ici Yes "fragilisé" par le changement musical de l'époque. Première cible des punks et des journaleux retourneurs de veste, Yes s'essaie à des morceaux plus concentrés, voire plus rock'n'rollement corrects. Mais cela ne fonctionne pas vraiment: sur Don't Kill The Whale au thème principal sympathique, la rythmique plafonne et n'arrive pas à trouver le groove.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par Walrus sur 28 avril 2006
Format: CD
Malgré sa mauvaise réputation (même auprès des fans du groupe), "Tormato" s'en tire pourtant avec tous les honneurs. Wakeman a effectivement changé sa panoplie de claviers sur cet album, mais c'est justement pour cette raison que je l'apprécie particulièrement. Pourquoi Yes devrait-il sonner toujours de la même manière?
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Sylvie Viemon sur 14 décembre 2013
Format: CD Achat vérifié
On aime ou pas, moi j'aime ce groupe depuis plus de 40 ans, c'est album n'est pas le meilleur, mais on se laisse bercer par leur musique, qui vous entraîne dans d'autres mondes, dans des songes profonds, c'est du vrai YES. Je le recommande, pour tous les fans. N'oubliez pas ils passent au Grand Rex en mai 2014
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par prince saphir TOP 500 COMMENTATEURS sur 2 septembre 2010
Format: CD
C'est avec ce disque, à l'époque de sa sortie, que j'ai connu Yes. Comme d'autres albums du groupe découverts peu après ("Tales From Topographic Oceans", "Relayer"...), j'ai été surpris et intrigué à la première audition, à l'écoute des premières notes : bizarre ! original !! étonnant !!! S'il y a une chose que j'aime en musique (et dans les arts en général : cinéma, peinture, architecture, vidéo, installations, performances, etc), c'est être étonné, subjugué, voire dérouté... Et avec Yes, on peut dire qu'on est servi !
Avec "Tormato", le groupe souhaîtait s'orienter vers de nouveaux horizons, de nouvelles sonorités, vers des morceaux plus courts et une musique un peu plus immédiate aussi. L'album est ainsi composé de huit morceaux, quatre par face de vinyl, deux plutôt courts encadrés par deux plutôt longs.
Les quatre morceaux longs, les plus importants de l'album, sont tous réussis je trouve : "Future Times/Rejoice", qui ouvre le disque est enlevé, tourbillonnant et "futuriste", tout comme le vertigineux et dynamique "Arriving UFO" et son solo hybride voix/guitare électrique très surprenant; "Release, Release" est un excellent et excitant morceau rock comme Yes en avait déjà produit par le passé ("I've Seen All Good People", "Roundabout", "Going For The One") et comme ils allaient continuer à en parsemer leurs albums suivants ("Drama", "Big Generator"...).
Lire la suite ›
5 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique