Tout est fatal et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Tout est fatal a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Tout est fatal Poche – 30 mars 2005


Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,10
EUR 5,11 EUR 2,88
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 20,20 EUR 15,00

Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée Cahiers de vacances pour toutes les classes de la maternelle au lycée


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Tout est fatal + Juste avant le crépuscule + Nuit noire, étoiles mortes - Nouvelle édition
Prix pour les trois: EUR 23,90

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Amazon.fr

En octobre 1999 sortit chez Albin Michel, et depuis en format poche, un ouvrage remarquable, 999, le livre du millénaire des maîtres du fantastique, anthologie de vingt-neuf nouvelles écrites par les grands maîtres actuels du fantastique contemporain. De ce recueil où l'on ne trouvait pourtant que du bon, sinon du très bon, l'on se souvient surtout d'un texte. Une nouvelle au thème archi-classique – une histoire de tableau hanté –, mais d'une efficacité proprement redoutable. De qui était ce texte qui survolait tous ceux des meilleurs auteurs ? De King, évidemment. De King que l'on finira bien par reconnaître pour ce qu'il est si on le débarrasse des oripeaux (ou des ornements ?) obligatoires de la littérature de genre : à savoir, un formidable écrivain descripteur de la vie des gens simples, des communautés humaines, des détails anodins de la vie quotidienne américaine. Toutes proportions gardées, il y a du Balzac chez King – et si King vous décrit un vide-grenier à Ploucland ou une chambre de motel crasseux, vous êtes persuadés que King passe sa vie à faire les brocantes et à arpenter l'hôtellerie de troisième zone. Le texte en question s'intitule "Quand l'auto-virus met le cap au nord" et il est présent dans Tout est fatal, ce nouveau recueil de nouvelles entièrement écrit par l'ogre (dans le sens de boulimique d'histoires) du Maine.
C'est donc l'occasion de lire, ou relire cette nouvelle simplissime et bluffante, et de se demander pour la énième fois comment il fait pour pouvoir toujours transcender les poncifs du genre... ou des genres, car Tout est fatal joue sur diverses tonalités : fantastique, polar, dark fantasy, roman noir, horreur, suspense... Bien sûr il y a toujours ce fond horrifique propre à King, et même un inédit relié à l'univers culte de La Tour sombre.
Bref, comment fait-il, lui qui prétend avoir du mal à écrire des nouvelles ? Comment fait-il pour nous donner cette impression terrible de familiarité, gage de la plausibilité de ses histoires invraisemblables ? Ce n'est pourtant pas faute qu'il nous l'explique, au point que sa voix est devenue comme familière. Que ce soit dans ses mémoires, Écriture ou dans tout recueil entre chaque texte, il revendique clairement l'usage des thèmes rebattus ; il expose comment lui vient à chaque fois "l'idée", sinon chez qui il l'a "piquée" , allant jusqu'à évaluer lui-même son résultat, se jugeant sévèrement. Au détour de ses explications, de ses confidences (une peur de ses enfants ; la mort de sa mère ; un périple à moto ; une réflexion sous la douche), King lâche de belles choses, comme celle-ci dans l'introduction de la nouvelle éponyme (laquelle n'est pas sans rappeler une des historiettes horrifiques et courtes du Fantômes et Farfafouilles de Fredric Brown ) : "Les histoires sont des artefacts : non pas des choses créées, des choses que nous fabriquons (et dont nous revendiquons la paternité), mais des objets préexistants que nous allons dénicher." Bref, ce serait simple. Tout existe et King n'aurait qu'à se servir, mais voilà : il a avoué un jour à un journaliste qu'il estimait être efficace parce qu'il continuait à avoir encore et toujours besoin de vérifier avant de s'endormir que ne se trouve aucun monstre sous son lit. Aussi, de fait, la proximité presque candide des rapports qu'il entretient avec le lecteur participe de son "efficacité" – si elle n'en est pas la marque de fabrique.
Inutile, donc, de passer en revue ici le "contenu" des nouvelles : vous avez déjà lu ce qui s'y trouve. Il y a rarement des idées neuves chez King. Il le dit lui-même. Revenants, autres dimensions, diable en goguette, crimes abominables, pouvoirs maléfiques, auberges hantées, etc. Sauf que King s'accapare chaque thème de façon quasi définitive. Le jeu consiste alors à se demander, une fois tout recueil de King refermé, de quelle nouvelle on se souviendra encore dans plusieurs années (l'auteur de ces lignes se souvient comme si c'était hier de "Desintox Inc" du recueil "Danse macabre" paru... en 1982 et non pas en 1989 comme indiqué dans le livre). De Tout est fatal, laquelle vous marquera ? Celle du collectionneur de graffitis ("Tout ce que vous aimez sera emporté") ? Celle du diable et du pécheur ("L'Homme au costume noir") ? Celle du livreur de pizzas aux pouvoirs diaboliques ("Tout est fatal")? Celle de la chambre d'hôtel hantée ("1408"). Ou alors mémoriserez-vous à jamais le fameux "Un tour sur le Bolid", texte qui déchaîna les médias lorsque King prétendit le vendre sous forme d'e-livre ? À vous de lire. King a dans sa palette une frousse qui correspond à chacun. Et c'est de la bonne. --Francis Mizio --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Présentation de l'éditeur

Ça vous dirait de vivre votre propre autopsie ?
De rencontrer le Diable ? De vous tuer par désespoir dans les plaines enneigées du Minnesota ? De fuir la police en compagnie de Dillinger ? De devenir assassin via l'internet ou de trouver la petite pièce porte-bonheur qui vous fera décrocher le jackpot ?
Alors, laissez-vous guider par Stephen King.


Boutique Stephen King
Découvrez tous les ouvrages du maître de l'horreur Stephen King dans notre boutique dédiée .

Détails sur le produit

  • Poche: 701 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (30 mars 2005)
  • Collection : Fantastique
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2253151521
  • ISBN-13: 978-2253151524
  • Dimensions du produit: 18 x 3 x 11 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (20 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 20.836 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Stephen King est l'auteur de plus de cinquante livres, tous best-sellers d'entre eux à travers le monde. Parmi ses plus récentes sont les romans La Tour Sombre, Cell, Du Hearts Buick 8, Everything's Eventual, en Atlantide, La Petite Fille qui aimait Tom Gordon, et Sac d'os. Son livre documentaire acclamé, sur l'écriture, a également été un best-seller. Il est le récipiendaire de la Médaille nationale de 2003 Réservez Fondation pour contribution exceptionnelle aux lettres américaines. Il vit à Bangor, Maine, avec son épouse, la romancière Tabitha King.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

30 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile  Par Zaaor le 15 février 2004
Format: Broché
King on le sait, va souvent piquer ses idées ailleurs. Il ne se gêne pas pour le révéler, et puis? On s'en fout en autant qu'il réussisse à nous éblouir ou nous effrayer.
Pour la première fois depuis des lunes, à la suite de la lecture de L'homme au costume noir, j'ai eu la frousse, que dis-je, la chienne de me lever en plein milieu de la nuit pour aller à la salle de bain. J'ai préféré souffrir de ma vessie pleine que de risquer d'y rencontrer le diable en personne, celui que King m'avait gravé dans un synapse quelconque.
Juste pour cela, juste pour m'avoir permis de revivre mes terreurs enfantines, et pour tout le livre qui est excellent, je lui lève haut mon chapeau. Merci Stephen!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par "femme_du_tigre" le 21 novembre 2003
Format: Broché
J'ai lu ce livre il y a peu de temps, je l'ai dévoré.
Tout d'abord je suis restée très bluffée par la préface ou Stephen KING nous parle un peu de lui, du monde des écrivains et celui des nouvelles qui malheureusement tend à disparaitre.
C'est d'autant plus malheureux quand on voit les nouvelles de ce livre, elles sont toutes prenantes et on se laisse piéger de la permière à la dernière sans avoir le temps de souffler !!!
Un très bon achat, et de bonnes heures de lecture en perspective
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Adanson COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 26 janvier 2008
Format: Broché
Comme dans tout recueil de nouvelles (ici 14), il y a forcément des histoires moins intéressantes que d'autres. Ici pourtant le niveau est assez élevé.
Pour ne retenir que mes préférées (c'est bien sur subjectif), Je citerai: "L'homme au costume noir", "les petites soeurs d'Eluria" qui se rattache à son cycle de La tour sombre, "Tout est fatal", l'une des meilleures, "Quand l'auto virus met cap au nord", "déjeuner au gotham café" qui est proprement hallucinante, et bien sur " un tour sur le bolide".
"Chambre 1408" qui vient de sortir en film est un bonne histoire mais à mon avis légèrement en deça.
Pour les personnes qui n'aurait jamais lû de King, ce recueil est un excellent outil pour aborder son univers, pour les autres à lire sans l'ombre d'une hésitation.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par "maniacblitz" le 8 octobre 2003
Format: Broché
Lorsque vous aurez cet exemplaire du dernier Kingen mains, ne commettez pas l'erreur de vous dire : " Pfff...Encore un bouquin pour faire de l'argent ! ". Dévorez le ! Ce recueil de nouvelles, même s'il n'est pas le plus accessible de tous (les nouvelles mettent nos émotions à rude épreuve, mais l'auteur fait des escapades dans des genres littéraires qui lui sont habituellement étrangers) se hisse néanmoins sans difficultés au firmament des perles de la littérature à sensations contemporraine. Stephen King s'adonne à un bel exercice de style avec cet ouvrage, et nous fait une démonstration fort convaincante et dérangeante de sa maturité littéraire, aussi bien par le biais de l'épouvante pure (L'homme au costume noir, Quand l'autovirus met cap au Nord, 1408..), du fantastique (Cette impression qui n'a de nom qu'en Français, Un tour sur le bolid'...), du suspens psychologique (Tout ce que vous aimez sera emporté...) ou même de la réflexion socio-historique (Salle d'exécution, La mort de Jack Hamilton...). Dans tous les cas, l'auteur fait toujours preuve de sa finesse d'esprit légendaire pour nous immerger dans ses récits ou pour camper des personnages crédibles. Bravo, Stephen...tu es vraiment le King !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par "kirane" le 13 avril 2003
Format: Broché
Cela faisait longtemps (1992) que Stephen King ne nous avait pas offert un recueil de nouvelles. Et il faut bien reconnaître qu'il y est tout aussi efficace (si ce n'est plus) que dans ses romans-fleuves.
Il nous explique d'ailleurs dans sa préface que l'art de la nouvelle est malheureusement en voie de disparition et qu'il faut lutter pour qu'elle ne devienne pas un art perdu !
Les nouvelles de ce recueil sont quelque peu inégales, mais ne laissent pas le lecteur indifférent. Stephen King y reprend des thèmes connus, presque "clichés" (le Diable,les vampires, la Mort...) mais les traite de telle manière qu'on n'en sort jamais indemnes.
Ce livre tombe à pic pour vous faire patienter en attendant la fin prochaine de la géniale épopée de La Tour Sombre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par GoreGirl le 16 mars 2006
Format: Poche
King nous propose un receuil de 14 nouvelles assez hétéroclites, de maisons hantées en passant par une rencontre avec le Diable en personne, montrant qu'il sait manier la plume dans presque tous les genres.
Les meilleures sont sans conteste celles qui tirent vers l'horreur pure comme Un tour sur le bolid' ou encore L'homme au costume noir qui est excellente et angoissant ; mais celle qui selon moi sort vraiment du lot est la nouvelle qui donne son nom au titre original du livre : Tout est fatal, l'histoire d'un jeune homme qui possède le don de pouvoir influer à partir de signes sur la psyché des gens jusqu'à les pousser au suicide.....
Un histoire de grande qualité.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?