EUR 8,15
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 1,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Tout sur le tout Poche – 12 septembre 1980


Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,15
EUR 8,15 EUR 7,00
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,00
Fournitures diverses
"Veuillez réessayer"
EUR 9,00

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Le Tout sur le tout + Les Grandes largeurs: Balades parisiennes + Monsieur Paul
Prix pour les trois: EUR 25,85

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

C'est l'histoire d'un homme qui regarde sa ville et sa vie du haut de ses quarante ans. Tout au long de cette description de Paris, du Paris de 1905 à celui de 1948, et à chaque évocation de souvenir, on entend au fond de soi-même les refrains nostalgiques des chansons populaires. C'est en effet le Paris populaire, et en particulier le XIVè arrondissement, qu'Henri Calet nous raconte, le Paris des petits métiers, des grands immeubles sombres, des rues sans grâce, le Paris des misères patiemment supportées, des joies pleinement goûtées, le grand Paris goguenard, à la fois courageux et flemmard, qui ne s'étonne de rien et s'émeut si facilement.

Cet ouvrage a paru pour la première fois en 1948.

Quatrième de couverture

C'est l'histoire d'un homme qui regarde sa ville et sa vie du haut de ses quarante ans. Tout au long de cette description de Paris, du Paris de 1900 à celui de 1948, et à chaque évocation de souvenirs, on entend au fond de soi-même les refrains nostalgiques des chansons populaires. Calet raconte le Paris des petits métiers, qui ne s'étonne de rien et s'émeut si facilement.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 1,50
Vendez Le Tout sur le tout contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 1,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 280 pages
  • Editeur : Gallimard (12 septembre 1980)
  • Collection : L'Imaginaire
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070221520
  • ISBN-13: 978-2070221523
  • Dimensions du produit: 19 x 1,4 x 12,6 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 206.383 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par D. Cohen TOP 500 COMMENTATEURS sur 8 juillet 2012
Format: Poche
Henri Calet est un auteur peu connu du public français. C'est dommage car il a publié quelques très beaux romans dont Paris est souvent le personnage principal. Dans ce roman autobiographique, Calet nous parle de son enfance mais surtout d'un Paris du début du siècle avec ses quartiers populaires, ses rues vivantes, ses garnis, ses personnages dignes de Doisneau, ses ouvriers français. Le quatorzième arrondissement y tient une place à part.

Redécouvrez le charme du Paris de Calet... Un Paris villageois qui sent bon les chansons de Trenet.

Un Paris plein de vie et de gouaille si loin de celui dans lequel nous vivons.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par pautrat patrice sur 21 février 2014
Format: Poche Achat vérifié
Un ouvrage qui corresponda parfaitement à la description initiale . Pas de mauvaise surprise. Un envoie dans les conditions et délais convenus. Merci à l'expéditeur pour ce "sans faute"
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: Poche Achat vérifié
Un voyage dans le temps,magnifiquement écrit,poétique à souhait.Il est vrai que cette lecture nous ramène à Trenet ,Doisneau ou encore Prévert ...Un livre au charme indéniable hélas teinté de nostalgie :où est ce Paris -bonheur à présent?...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par Amazon clientèle sur 15 février 2013
Format: Poche
...et ma pauvre ironie.Il paraît qu'il existe une espèce de Dicton sponsorisée par une Grande Centrale de Distribution comme quoi les hindous-ceux de Pierre Dac et Francis Blanche aussi-pourraient vivre d'amour et d'eau fraîche.Henri Calet a écrit quelque part cette phrase:"Ne me secouez pas ,je suis plein de larmes."Si les gens pouvaient se rappeler cela au fond d'eux ,de temps en temps,je sais pas,peut être que la vie serait -comment dirai-je...moins chère?
A part ça,il paraît qu'hier Claude Lanzman a encore été récompensé pour son film Shoah;c'est intolérable§!
Nom d'une pipe!,hier,c'était la saint Valentin et aujourd'hui la saint Claude;j'y peux rien.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?