• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Toyota : L'usine du déses... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Toyota : L'usine du désespoir Broché – 20 mars 2008

4 étoiles sur 5 8 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché, 20 mars 2008
"Veuillez réessayer"
EUR 21,00
EUR 21,00 EUR 17,01

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Toyota : L'usine du désespoir
  • +
  • Le modèle Toyota : 14 principes qui feront la réussite de votre entreprise
Prix total: EUR 62,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Numéro de matricule : 8818639

L'accueil

Mardi 12 septembre

15 h 31. Le train super-express était arrivé à l'heure prévue à la gare de Nagoya. Au lieu de rassemblement indiqué, «devant la fresque murale, une fois passé le contrôle des billets», un groupe de touristes à l'air campagnard s'était formé dans le désordre. Je me suis approché en balançant mon sac où j'avais empilé mes vêtements de rechange et je vis tout d'abord l'emblème de l'entreprise, «National» ; attiré par ce drapeau, j'ai continué de marcher et je suis tombé devant le fanion indiquant «Société anonyme de construction automobile Toyota». Comme j'avais l'intention de regarder de loin ce qui se passait, je pensais retourner en arrière, mais l'homme grassouillet qui portait le fanion bleu m'avait déjà aperçu et me souriait. Je le saluai et lui demandai en patois du Nord : «Est-ce que M. Kudô de Hirosaki, est arrivé ? -Je ne sais pas, on n'a pas encore fait l'appel. Ils sont tous partis s'amuser quelque part après avoir mis leurs bagages à la consigne. À 16 h 30, rassemblez-vous de nouveau.» Son ton était monocorde, il avait dû répondre cela je ne sais combien de fois. Il était là, tout seul, debout, et autour de lui, rien, pas même les valises des temporaires qui allaient devenir mes copains. Que tous ces types venant de la campagne, une fois leurs valises glissées dans les consignes automatiques, soient en train de déambuler sans but dans les rues, c'était quand même surprenant. Tous ces travailleurs déplacés seraient-ils devenus en un instant d'insouciants voyageurs ?
Pendant près d'une heure, je m'installai dans un café près de la gare à lire le journal. Quand je revins, une bonne dizaine de gars étaient là, la plupart des jeunes d'une vingtaine d'années, cheveux longs, jeans, quelques-uns les cheveux décolorés. C'était la mi-septembre et à la campagne, les travaux des champs n'étaient pas encore terminés : était-ce pour cette raison que la plupart de ces travailleurs déplacés étaient des jeunes qui semblaient venir non de la campagne mais des villes ? Parmi eux, de petite taille, se tenait mon copain Kudô. Il portait la même veste grise à carreaux blancs que le jour où je l'avais vu, lors de l'entretien pour l'embauche ; il regardait autour de lui d'un air anxieux. Je me suis approché de lui, je lui ai fait un signe, mais il ne se souvenait plus de mon visage.
On nous a fait mettre en rang, tous les dix-sept, et debout au bord du trottoir, nous avons attendu environ une demi-heure le car de l'usine qui venait nous prendre. Personne n'osait s'adresser la parole. On attendait, silencieux, en fumant. Parmi nous, trois ou quatre, d'un certain âge, semblaient venir de la campagne et être chefs de famille, mais tous les autres étaient des jeunes qui laissaient pendre au bout de leurs bras ces grands sacs en papier des grands magasins. Enfin, un grand car marqué «Toyota» arriva et la colonne s'ébranla gauchement, toujours en silence. Évitant la ville de Nagoya, dépassant les collines, le car roulait au milieu des rizières, au soleil couchant. À l'intérieur, la radio annonçait que la première neige était tombée sur le mont Fuji : «5 cm au sommet».

Revue de presse

La réédition en français du livre du journaliste japonais Satoshi Kamata, Toyota, l'usine du désespoir, paru en 1973 au Japon, permet de porter un nouveau regard sur le "miracle Toyota"...
C'est toute la force du livre de Kamata. En décrivant le toyotisme, paré de toutes les vertus sur le plan de l'efficacité industrielle, l'auteur arrive à le décortiquer pour en montrer toute la perversité pour celui qui exécute les tâches. "La grande différence avec le taylorisme ou le fordisme, c'est que, dans le cas du toyotisme, c'est l'ouvrier lui-même qui contribue à augmenter les cadences et non plus la hiérarchie", explique le sociologue Paul Jobin, qui a préfacé l'édition française...
Et cette philosophie, elle, n'a aucune raison d'avoir disparu. Au contraire, on peut même penser qu'à partir du moment où l'amélioration continue est au coeur du toyotisme, le système a été peaufiné, perfectionné, augmentant d'autant les cadences. (Stéphane Lauer - Le Monde du 4 avril 2008 )

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Achat vérifié
Le livre est excellent, cette enquête sur les conditions de travail au japon dans les années 70 est très prenante. La préface est complètement orientée anti lean manufacturing et en devient un peu bidon, cette expérience est trop éloignée des droits des travailleurs français en 2008 pour comparer cette histoire vécue par ce journaliste à l'application du lean manufacturing en France...
A lire en prenant du recul et en essayant de faire la part des choses :
- Ce qui est lié aux conditions de travail au Japon dans les années 70 : "Enfermer" les ouvriers dans des chambres avec des rideaux noirs opaques pour favoriser leur repos durant leurs quelques heures de pauses entre 2 journées par exemple
- Les fortes cadences de cette société
- Et les risques liés à ce modèle de production
Remarque sur ce commentaire 8 sur 9 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Un ouvrage qui nous fait nous poser des questions.
Toyota n'est finalement qu'un point de départ pour nous lecteur,
sur l'homme, sa place dans le monde du travail et surtout dans nos sociétés capitalistes.
Un peut répétitf bien sur car il décrit 5 mois de travail.
Mais l'auteur sait aborder son sujets sous différents angles.
Je recommande vivement cet ouvrage.
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Achat vérifié
avec ce livre qui date d'il y a 40 a on retrouve notre quotidien au boulot aujourd'hui. Que sera demain?
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Chloe44 le 28 septembre 2014
Achat vérifié
Livre très intéressant, instructif et riche. A lire quand on fait des études de commerces, en ressources humaines ou en management ou juste pour la culture générale !
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?