Version MP3
incluse GRATUITEMENT
ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
The Music Warehouse Ajouter au panier
EUR 12,99
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici

Toys in the Attic

Aerosmith CD
4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
Prix : EUR 5,49 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
 : inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le mardi 30 décembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
‹  Retourner à l'aperçu du produit

Descriptions du produit

Descriptions du produit

TOYS IN THE ATTIC

Amazon.fr

Sorti au début de l'année 1975, au lendemain d'une tournée couronnée de succès, Toys In The Attic, produit par le fidèle Jack Douglas, est l'oeuvre maîtresse d'Aerosmith. Il suffit de citer la chanson-titre, le fabuleux "Walk This Way" (repris plus tard en duo avec les rappers de Run DMC), "Uncle Salty", "Sweet Emotion" ou "No More No More" pour comprendre que le groupe américain s'est hissé au sommet de la hiérarchie hard-rock, certes grâce à la voix de Steven Tyler, mais aussi à la section rythmique musclée, souple et inventive, et aux démentielles parties de guitares signées Joe Perry. Ce troisième opus de ceux que certains baptisèrent les Stones américains s'est aussi soldé par un énorme succès commercial, puisqu'il est resté près de deux ans dans les charts américains se vendant à plus de six millions d'exemplaires ! --Philippe Margotin

Critique

Avec ce troisième album, les Bostoniens se détachent pour de bon de leurs copains et rivaux les New York Dolls (trop bordéliques) et Kiss (plus vendeurs, mais beaucoup moins doués) et laissent éclater toute leur fantaisie et leur joie de jouer.

Il y a du Led Zeppelin de « Communication Breakdown » dans « Toys In The Attic », la chanson-titre, où Joe Perry a encore progressé d’un cran en tant que compositeur, même le bassiste Tom Hamilton livrant une chanson, véritable écrin pour sa basse et avec un délire total de Joe Perry à la talk-box, « Sweet Emotion », un de leurs classiques, toujours très attendu en concert (et dont Guns N’Roses piquera un passage à la batterie pour son « Paradise City »). Sur le mémorable « Walk This Way » (avec le drumming funky de Joey Kramer et le riff de guitare imparable, trouvé par Joe Perry un jour de soundcheck), Steven Tyler, aussi doué comme parolier que comme frontman, montre son goût pour les jeux de mots, les doubles sens et les histoires salaces et adopte une scansion qu’on assimilera quelques années plus tard à celle du rap, d’où, en toute logique, la reprise du morceau par Run D.M.C. dans les années 80.

En conclusion de la première face, on a droit à une blague de bon goût avec « Big Ten-Inch Record », reprise d’une vieille chanson coquine qui aura même droit aux honneurs du live. Ceux qui veulent du hard à l’état pur en trouveront aussi, et du costaud, avec « Adam’s Apple » et « No More No More ». Final incroyable avec « You See Me Crying », LA ballade majeure d’Aerosmith, sans doute plus encore que « Dream On », avec des orchestrations de toute beauté. L’auditeur aura beau chercher, il ne trouvera pas un titre faible ici. Un des très grands disques de rock américain des années 70.  

Frédéric Régent - Copyright 2014 Music Story
‹  Retourner à l'aperçu du produit