undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Très Cher Frère Broché – 17 septembre 2009


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 61,00 EUR 39,88

Boutique Manga Boutique Manga


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Revue de presse


Œuvre bien connue des amatrices (et amateurs) de shôjo manga « vintage » et de Riyoko Ikeda, Très Cher Frère est un classique du genre, un titre qui en inspira tant d'autres.

Le manga raconte l'histoire de Nanako, jeune fille dont la mère s'est remariée à un professeur d'université, qui intègre un lycée pour filles prestigieux. Dans cet établissement, les regards sont fixés sur un club d'élite, une fraternité à l'américaine (sororité aurait été plus correct mais le mot est moins beau) menée par l'irréprochable Mlle Miya. Dans cette ambiance féminine qui se révèlera peu amicale, Nanako écrit ses mésaventures à un jeune étudiant rencontré plus tôt qu'elle appelle affectueusement son frère, sans savoir qu'il l'est réellement (comme nous l'apprendrons dans les premières pages).

Peu amicale car bien vite, Nanako se rendra compte que derrière l'élégance et la culture des jeunes filles, les secrets terribles qu'elles dissimulent les conduisent à la jalousie, la vengeance, le mensonge... Dans ce cercle d'élites, on retrouvera Nanako qui y a atterrit de manière étrange et Mariko, à la paternité particulière et l'amitié exclusive. Gravite autour de ce cercle, Kaoru, capitaine de l'équipe de Basket au look de garçonne à la santé fragile, et Rei, surnommée Saint-Just, sosie de l'Oscar de la Rose de Versailles et droguée aux médicaments. Cette dernière semble d'ailleurs très intéressée par Miya.

Malgré l'époque de sa réalisation -le milieu des années 70- et contrairement à ce que l'on pourrait croire, les personnages ne sont jamais les nunuches auxquelles on nous habituera plus tard. Chacune d'entre elles possède une personnalité travaillée, torturée le plus souvent et frôlant l'excès. On retrouve également dans le scénario, l'amour que porte l'auteure aux ambiances de château. La fraternité est l'occasion d'intrigues plus ou moins vicieuses comme dans les cours des plus grand monarques. Chaque personnage principal cache un secret inavouable et, mis à part celui du frère du Nanako un peu maladroit, les autres sont crédibles. A tel point que l'on dévorera très vite les presque 500 pages de ce récit afin de découvrir le squelette de chacune.
Si le titre parle d'un homme, ce frère restera bien loin, quasiment absent de l'ouvrage tout comme la présence masculine. Ici la Femme est mise en avant dans ses attentes, ses désirs et ses sentiments. Elle y sera montrée fragile autant que perverse, autant sinon plus qu'un homme. Riyoko Ikeda parle de romantisme et d'amour mais aborde des thèmes plus limites surtout pour l'époque comme la maladie, la drogue, le suicide ou l'homosexualité. Mais attention, Très Cher Frère n'est ni un yaoï, ni un yuri ! Les sentiments y restent ambigus mais pudiques, sublimés dans le drame et le romantisme de l'amour interdit. Il est certain cependant qu'elle a ouvert des portes autant qu'elle a été copiée (dans un autre genre on retrouve le concept de fraternité féminine dans le récit fantastique Red Garden).

Le style d'Ikeda est parfaitement reconnaissable, d'un clarté admirable dans la mise en page, très imaginatif dans la représentation des troubles des jeunes filles. Vous trouverez plus de détails sur l'auteure et ses œuvres en consultant notre dossier sur Riyoko Ikeda.
L'édition proposée par Asuka est exemplaire : une traduction fluide, une adaptation graphique réfléchie alliée à une qualité d'impression et de papier appréciable.

Très Cher Frère est un titre au scénario intelligent, une œuvre passionnante encore aujourd'hui. On pourra lui reprocher sa fin un peu trop abrupte.
Un indispensable.


blacksheep

(Critique de www.manga-news.com )

Biographie de l'auteur

Si le travail d’Osamu Tezuka a bien évidemment profondément influencé le sien, RIYOKO IKEDA est indubitablement à l’origine d’une véritable révolution du code du manga féminin des années 70. Son manga le plus célèbre est sans conteste La Rose de Versailles. En quelques 2200 pages, RIYOKO IKEDA utilise la Révolution française en toile de fond d’un des plus beaux mangas romantiques de l’histoire !
Succès planétaire, ce manga a connu les honneurs de nombreuses adaptations dont une célèbre version animée connue en France sous le nom de Lady Oscar. Cette saga romantique a tellement marqué les Japonais que, de nos jours encore, les touristes japonais qui visitent Paris et le Château de Versailles, le font avec les exploits de la belle Oscar en tête.
Le nombre de domaines artistiques auxquels RIYOKO IKEDA s’est essayée est impressionnant: le manga, la littérature, la traduction, la comédie, le chant lyrique. En 1999, elle sort diplômée de la prestigieuse Université de Musique de Tokyo. Depuis, elle parcourt le Japon, accompagnée d’un pianiste, et elle remplit les salles de concert.



Détails sur le produit

  • Broché: 540 pages
  • Editeur : Kazé Editions (17 septembre 2009)
  • Collection : Très cher Frère
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2849656674
  • ISBN-13: 978-2849656679
  • Dimensions du produit: 21,5 x 3 x 15 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 459.866 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par demoiselle plume le 29 décembre 2009
Format: Broché
Le dessin est extrêmement beau, et la narration très fluide.

En ce qui concerne l'édition, le papier est aussi de qualité, avec quelques pages couleurs à l'intérieur, mais les fautes d'orthographes ci et là gâchent la lecture.

Pour l'histoire, je dirais, à vous de juger. J'ai plus eu l'impression d'un manga "d'ambiance" : pas vraiment d'histoire/péripéties, mais plutôt une suite de secrets qui se révèleront d'eux même et qui décrivent l'atmosphère du lycée, les sentiments des personnages.

Certaines scènes de ce manga, écrit il y a plus de 40 ans, peuvent prêter à sourire, surtout pour un occidental d'aujourd'hui. Je recommanderais ce manga aux passionnés de manga pour filles (le shôjo) car ce manga a beaucoup révolutionné l'esthétique du shôjo ainsi que sa narration.

Il ne convient certainement pas aux amateurs d'aventures.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pfedac le 3 novembre 2013
Format: Broché
Très cher frère est un vieux manga, et cela se ressent sur le dessin (malgré tout très lisible) et sur le cadre (les pensionnats n'ont pas fini de pulluler dans les mangas et la littérature jeunesse). Mais la pertinence du propos n'a pas diminué avec l'âge, et Riyoko Ikeda, plus connue en France pour être à l'origine du manga La Rose de Versailles, adapté en série d'animation et diffusé en France sous le nom Lady Oscar, signe ici un des monuments du shoujo.

Est-ce à dire que les hommes devraient fuir ce manga? que les femmes intelligentes devraient l'éviter comme la peste sous peine de perdre des neurones? Que nenni, Très cher frère est un VIEUX shoujo, donc il s'adresse à tous, et ce qui est mis en avant ne sont pas les romances, mais bel et bien les personnages. Toute créature dotée de la compréhension de la langue de Molière (ben quoi, que savons nous des goûts des extraterrestres?) sera capable d'apprécier ce manga. Il est bon, et c'est tout.

Pour le résumé, consultez celui de l'éditeur, il n'y a pas grand chose à dire de plus. Car oui Très cher frère n'est pas un manga d'aventures. Et n'a jamais été vendu en tant que tel, donc je ne comprends pas quelles étaient les attentes de l'auteur de l'autre commentaire. Ce manga, donc, est un manga purement psychologique, où notre héroïne va se trouver dans des situations rendues assez extrêmes par le cadre même du récit: un pensionnat, rendant une atmosphère de huis-clos assez étouffante.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?