undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles4
3,8 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,30 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 janvier 2008
Quel ravissement que ce dernier roman de Kawabata, dont la subtilité laisse une impression de perfection, une fois sa lecture achevée ! Il exprime en notes toutes plus délicates les unes que les autres les thèmes de l'amour, de la beauté et de la jalousie : amour hétérosexuel, amour lesbien, amour maternel constituent les trois faces de cette relation quasi-triangulaire. Par le passé, les liens naissants d'une jeune famille y étaient plus puissants qu'une passion irrationnelle, dont ont souffert en silence la jeune épouse ainsi que la mère d'Otoko. Dans le présent, ils seront mis à mal par la jalousie diabolique de cette autre jeune fille passionnée, qui veut venger sa bien-aimée. Au fil de cette intrigue sont distillées sans cesse de très belles descriptions, tant de paysages que de blasons du corps féminin ou de scènes érotiques, ainsi que de profondes réflexions sur ces deux arts que sont la peinture et l'écriture. Toute critique est vaine devant ce petit bijou de raffinement. Un coup de coeur semblable au magnifique "Fusil de chasse" de Inoué Yasushi. Décidément, ces Japonais....
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2005
Je vous invite à découvrir, ce qui est pour moi le meilleur roman de Kawabata. Description d'un amour indestructible mais impossible. Chaque chapitre est un tableau qui a ses couleurs propres. Merveilleusement mis en scène par l'auteur, les personnages vont etre secoués par le temps et les sentiments.
A lire d'une seule traite......
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2010
Chaque ouvrage de Kawabata que j'ai pu lire m'a toujours été un enchantement et je me réjouissais de « Tristesse et beauté ». Amère déception....
Certes, j'ai infiniment apprécié cet étonnant entrelacement de passions et de sentiments, raffiné et cruel et certains passages sont d'une exquise subtilité. Mais ce livre me parait indigne des autres comme « Pays de neige » par exemple. La narration dans son ensemble m'a semblé presque pauvre, les répétitions se succèdent, quelques descriptions paraissent singulièrement longues - si ce n'est stériles - et les incessantes digressions sur l'histoire et l'art du Japon donnent la très désagréable impression que tout à coup, l'auteur interrompt son écriture pour recopier un extrait de dictionnaire. C'en est parfois enfantin dans le procédé et passablement agaçant à la longue.
Il finit par se dégager de cette histoire de l'ennui (quel dommage quand même !) et même un aspect glauque. Et le livre se termine en queue de poisson. J'ai tourné la dernière page en me demandant s'il y avait une suite. Eh bien non, on en reste là.
Désolé pour les deux précédentes appréciations mais c'est là, de mon point de vue, le moins bon roman de Kawabata. Autant de lecteurs, autant de ressentis et d'appréciations n'est ce pas ?
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 janvier 2013
Roman naturaliste qui tente une synthèse entre le style occidental et la psychologie japonaise.
Les thèmes de la vengeance et du double-suicide y apparaîtront démodés à la plupart, les dialogues souvent naïfs, les situations incroyablement artificielles.
" - Je ne crains pas le malheur.
- Tu dis cela parce que tu es jeune et jolie...
- Tant que vous me garderez avec vous, je serai heureuse.
- J'en suis ravie, mais je ne suis qu'une femme après tout." (P. 82)
"Dès que les gouttes de pluie tombaient à la surface de la rivière, elles disparaissaient sans laisser la moindre trace" (p. 101)
Kawabata se révèle, sur la fin de sa vie, un bien médiocre conteur, empêtré dans des contradictions qui lui ont néanmoins valu un prix Nobel en d'autres temps.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,60 €
5,60 €
5,60 €
8,20 €