Trop bien élevé et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 14,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Ajouter au panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Trop bien élevé Broché – 7 novembre 2007


Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 14,00
EUR 11,00 EUR 0,01
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 84,00 EUR 0,48

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


NO_CONTENT_IN_FEATURE

Détails sur le produit

  • Broché: 133 pages
  • Editeur : Grasset & Fasquelle (7 novembre 2007)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246730317
  • ISBN-13: 978-2246730316
  • Dimensions du produit: 18,8 x 11,8 x 1,4 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (4 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 293.517 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne 

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Vagn Lyhne on 15 avril 2008
Format: Broché
La plupart des critiques de la vie bourgeoise font leurs attaques par l'extérieur. Ils affirment avoir subit une espèce de transsubstantiation, avoir dépassé le foyer et l'éducation, planant au-dessus de la société, libres comme l'oiseau. Ce qui fait ce livre si singulier c'est que l'auteur reconnaît que son éducation a fait de lui ce qu'il était - et qu'il est toujours.
Un chagrin profond met son empreinte sur ces souvenirs d'enfance, le chagrin d'avoir été élevé dans un monde qui a tout donné mais qui a demandé en même temps de prendre possession de toute l'existence de l'homme. En un certain sens le récit reflète l'affirmation du philosophe allemand G.W.F. Hegel: "La société civile est devenue la puissance prodigieuse qui attire l'homme à elle, exige qu'il travaille pour elle, qu'il lui doive tout ce qu'il est et n'agisse que par son intermédiaire."
Tous les miniscules gestes, les mouvements, les règles de la vie de tous les jours sont montrés comme les conditions indispensables pour vivre dans un milieu social particulier. Cela est fait d'une écriture sans affectation, riche de détails vivants - s'approcher de quelqu'un dans la rue, l'éviter, lui sourire, s'asseoir sur une chaise, aller à l'école, entrer dans une chambre, tout sous les règles sévères et inalterables d'un milieu aisé et cultivé. Internalisés comme des demandes intérieures ces règles pourraient développer une conscience de culpabilité, une crainte de commettre une faute, la honte d'être vivant.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jeni Rosenstein on 17 octobre 2008
Format: Broché
Ce livre m'a confirmé une chose que je savais déjà pour l'avoir vécue dans mon coeur: une nounou, une "Demoiselle", est souvent la personne qui sauvera l'enfant d'une possible frigidité affective. Tendresses retenues résultant d'un amour parental par trop capitonné, amidonné et qui se protége sans doute de quelques éventuelles souffrances futures.
Que de phrases justes, que de descriptions touchantes, que d'émotions relatées avec pudeur mais écrites néanmoins après tant d'années... c'est dire comme elles ont dû continuer à vibrer, synapses incandescentes.
Ces phrases justes résonnent en écho dans mon âme. Merci Monsieur Bredin.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean René TOP 100 COMMENTATEURS on 2 mai 2012
Format: Broché Achat vérifié
Dans ce petit livre autobiographique où il dévoile son profond humanisme, Jean-Denis Bredin évoque son enfance sérieuse et triste de petit garçon bien élevé au sein d'une dynastie de grands bourgeois comme il n'en existe plus guère. Son milieu, où l'argent était une conséquence qui advenait par surcroît et pas un but en soi, lui a appris rigueur morale, goût du travail et du talent, sensibilité artistique et politesse, honnêteté scrupuleuse et générosité, détestation du mensonge et de la bassesse. Il y manquait hélas l'affection, la tendresse. Partagé entre des parents tous deux rigoureux et trop vite séparés, puis témoin à peine adolescent de l'occupation, des lois raciales de Vichy et des rafles opérées par la milice, dans son quartier, dans son lycée, il en garde une éternelle et inguérissable tristesse. Et s'il s'exclame "affreuse bourgeoisie", c'est pour dire aussitôt "chère bourgeoisie"; au fond, le petit garçon que nous restons tout au long de notre vie souffre certainement d'avoir été trop bien élevé, mais ne le regrette pas vraiment: c'est aussi à l'éducation donnée par ce moule impitoyable mais efficace qu'il doit de ressentir si fortement la tendresse qui lui a tant manqué. Un très joli livre qui inspire respect et sympathie pour son auteur, grand avocat un temps associé à Robert Badinter, père de Frédérique Bredin et reçu en 1989 à l'Académie française.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
0 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Paul Brown on 2 décembre 2011
Format: Poche
Le livre est arrivé en très bon état. Commandé le jeudi arrivé le vendredi on ne peut pas demander plus
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?