EUR 12,50
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Trouble dans le genre a été ajouté à votre Panier
Amazon rachète votre
article EUR 4,37 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Trouble dans le genre Poche – 17 octobre 2006


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 12,50
EUR 12,50 EUR 18,61

Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing Devenez auteur avec Kindle Direct Publishing

EUR 12,50 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Trouble dans le genre + Multiculturalisme : Différence et démocratie
Prix pour les deux : EUR 20,70

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Dans cet ouvrage majeur publié en 1990 aux États-Unis, la philosophe Judith Butler invite à penser le trouble qui perturbe le genre pour définir une politique féministe sans le fondement d'une identité stable. Ce livre désormais classique pour les recherches sur le genre, aussi bien que les études gaies et lesbiennes, est au principe de la théorie et de la politique queer : non pas solidifier la communauté d'une contre-culture, mais bousculer l'hétérosexualité obligatoire en la dénaturalisant. Il ne s'agit pas d'inversion, mais de subversion. Judith Butler localise les failles qui manifestent à la marge le dérèglement plus général de ce régime de pouvoir. En même temps, elle soumet à la question les injonctions normatives qui constituent les sujets sexuels. Jamais nous ne parvenons à nous conformer tout à fait aux normes : entre genre et sexualité, il y a toujours du jeu. Le pouvoir ne se contente pas de réprimer ; il ouvre en retour, dans ce jeu performatif, la possibilité d'inventer de nouvelles formations du sujet. La philosophe relit Michel Foucault, Sigmund Freud, Jacques Lacan et Claude Lévi-Strauss, mais aussi Simone de Beauvoir, Luce Irigaray, Julia Kristeva et Monique Wittig, afin de penser, avec et contre eux, sexe, genre et sexualité – nos désirs et nos plaisirs. Pour jeter le trouble dans la pensée, Judith Butler donne à voir le trouble qui est déjà dans nos vies.

Biographie de l'auteur

Judith Butler est professeure de rhétorique et de littérature comparée à l'Université de Berkeley. Elle a écrit plusieurs livres et de nombreux articles sur la philosophie, la théorie féministe et la théorie queer. Elle est notamment l'auteure de La Vie psychique du pouvoir (Léo Scheer, 2002), Marché au sexe,avec Gayle Rubin (EPEL, 2002), Le Pouvoir des mots(Éditions Amsterdam, 2004), Humain, inhumain etVie précaire (Éditions Amsterdam, 2005), Défaire le genre (Éditions Amsterdam, 2006).


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 4,37
Vendez Trouble dans le genre contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 4,37, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 281 pages
  • Editeur : LA DECOUVERTE (17 octobre 2006)
  • Collection : La Découverte/Poche
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2707150185
  • ISBN-13: 978-2707150189
  • Dimensions du produit: 19 x 1,5 x 12,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 2.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (10 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 6.048 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Première phrase
Dix ans ont passé depuis que j'ai écrit Trouble dans le genre et soumis le manuscrit aux éditions Routledge. Lire la première page
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Extrait | Index | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

2.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

36 internautes sur 47 ont trouvé ce commentaire utile  Par Drieu Godefridi le 23 novembre 2012
Format: Poche Achat vérifié
Dans cet ouvrage, dont l’influence semble exponentielle, Judith Butler fait la synthèse des "gender studies". L’objet des "gender studies" est l’étude de la construction sociale des catégories du masculin et du féminin.
Il existe, selon Butler, un modèle classique de la sexualité selon lequel le sexe est une réalité biologique dont émane le "genre", c’est-à-dire la détermination de ce qui est masculin et féminin. Féminin et masculin varient d’une société et d’une époque à l’autre, mais restent structurés par leur substrat biologique, le sexe.
Ce modèle, explique Butler, est erroné, pour deux raisons : d’une part, c’est le genre qui produit notre concept de sexe, d’autre part le sexe n’est absolument pas une réalité biologique, mais une réalité de part en part culturelle.
Tel est le pitch idéologique de la théorie du genre et c’est là que commence le trouble. Cette conventionnalité du sexe, poursuit Butler, est le reflet de relations de pouvoir. Dit autrement, le sexe (culturel) cristallise des relations de pouvoir. Quels sont ces relations de pouvoir ? Elles tiennent en deux mots : l’hétérosexualité (ou hétéronormativité), et le phallogocentrisme (ie, la domination masculine). La vraie raison d’être de notre concept de sexe est de maintenir au firmament du pouvoir social l’hétérosexualité, et le phallogocentrisme.
Dernier étage de la fusée théorique de Butler, le moyen de cette prise de pouvoir.
Lire la suite ›
10 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
28 internautes sur 41 ont trouvé ce commentaire utile  Par Chris René TOP 1000 COMMENTATEURS le 4 juin 2013
Format: Poche
Ce livre, très vieux (1990) voir archaïque, si l'on se place du côté des neuro-sciences, prend place dans la série "Chimères du 20ème siècle". Il est curieux qu’il ait été traduit en français en 2005, tant son contenu est dépassé, encore plus curieux qu’il suscite actuellement un regain d’intérêt surtout lorsque l'on connait l'importance de la "théorie du genre" de l'effrayant John Money dans la pensée et les écrits de Judith Butler (pour savoir qui fut John Money, lire "As nature made him" de John Colapinto) .
Des références constantes à la psychanalyse, une gigantesque imposture, aujourd'hui décriée partout sur la planète sauf chez les héritiers français de mai 68, il y aurait d’ailleurs à se demander pourquoi ? Lacan par ci, Freud par là, on sait aujourd'hui quoi penser de ces esprits délirants et de tout le mal qu'ils ont fait.
Quant à Wittig, Kristeva, ce sont sans aucun doute des idéologues féministes qui ont apporté beaucoup à la cause des femmes, à bien y réfléchir, on se demande par quel miracle ? mais en aucun cas des historiennes ou des ethnologues encore moins des scientifiques. Et quand au style de ce livre, quel verbiage confus et pompeux, est-ce pour paraitre intelligent quand on a rien à dire ?
Pourtant le sujet est à priori passionnant, comment, à partir d'un fond biologique de différences physiques et mentales entre les sexes que nul ne peut nier (sauf les théoriciens du genre...
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
35 internautes sur 70 ont trouvé ce commentaire utile  Par Percept le 23 octobre 2011
Format: Poche
Jusqu'à quelles absurdités peut mener l'idéologie mèlèe à la pseudo-philosophie : le sexe serait imposé par le "pouvoir", et chacun doit pouvoir "choisir" son sexe ! Pour n'importe quel étudiant en biologie ou même toute personne sensée c'est aussi absurde que de prétendre que l'on peut choisir sa taille (je veux mesurer 2 mètres !) ou son espèce (je veux être un cheval !). le comportement ne peut changer la réalité biologique, même en fumant la moquette...
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile  Par Weirdo le 15 juin 2014
Format: Poche
Voici un livre déjà ancien sur l'idéologie du genre, une utopie contemporaine qui tente de légitimer l'homosexualité comme norme universelle.
Entre les lignes, on y comprend que :
- Le monde est blanc ou noir, sans nuance,
- Le sexe n’est pas une réalité biologique, mais seulement culturelle et que donc l'inné n'existe pas,
- Les hétérosexuels ont fomenté un complot pour monopoliser le pouvoir en imposant leur norme et spolier de fait les homosexuels...
- Les homosexuels seraient la représentation postmoderne de l'homme nouveau...
- Tout se vaut, tout s'équivaut, toutes choses sont égales,
- Il faut l'égalité de tous en tout, un individu doit pouvoir revendiquer un droit donné à autrui, qu'importe les différences réelles de situation et les moyens puisque...
- ... La fin justifie les moyens,
- Il faut l'extension à l'infini des droits des minorités au détriment de la majorité,
- La liberté c'est faire ce que l'on veut, même au détriment d'autrui,
- les droits individuels (voulus infinis) sont supérieurs à l'intérêt collectif qui a prévalu pendant des millénaires dans les civilisations,
- Toute différence est une inégalité, toute inégalité est une injustice.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?