Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Trout Mask Replica [Import]

Captain Beefheart CD
4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Captain Beefheart

Discographie

Image de l'album de Captain Beefheart

Photos

Image de Captain Beefheart

Biographie

Don Glen Vliet a peut-être poussé un grognement, en ce 15 janvier 1941. Peut-être s'est-il inquiété, grandi à Glendale (Californie), d'être, dès l'âge de quatre ans, étiqueté enfant surdoué. Mais peut-être n'a-t-il même pas cillé, lorsque le sculpteur portugais Augustinio ... Plus de détails sur la Page Artiste Captain Beefheart

Visitez la Page Artiste Captain Beefheart
73 albums, 6 photos, discussions, et plus.

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (24 avril 1990)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Reprise
  • ASIN : B000005JA8
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 9.440 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Frownland
2. The dust blows forward
3. Dachau blues
4. Ella guru
5. Hair pie. bake 1
6. Moonlight on vermont
7. Pachuco cadaver
8. Bills corpse
9. Sweet sweet bulbs
10. Neon meate dream of a octafish
11. China pig
12. My human gets me blues
13. Dali's car
14. Hair pie. bake 2
15. Pena
16. Well
17. When big joan sets up
18. Fallin' ditch
19. Sugar 'n spikes
20. Ant man bee
Voir les 28 titres de ce disque

Descriptions du produit

Amazon.fr

Collègue de Frank Zappa, la musique Captain Beefheart (également connu sous le nom de Don Van Vliet) et son Magic Band comptait parmi la plus excentrique produite dans les années 60, et par conséquent, de tous les temps. Point d'orgue de l'étrange carrière de Beefheart, ce double album de rock Dada comprend des morceaux intimidants comme "Pachuco Cadaver," "Hair Pie (Bakes 1 And 2)" et "Neon Meat Dream Of An Octafish", tout aussi étranges que leur titre. Avec les paroles mystérieuses et la voix caverneuse de Beefheart, le jeu tordu des deux guitaristes Zoot Horn Rollo et Antennae Jimmy Semens, du bassiste Rockette Morton et du batteur The Mascara Snake, cet album mérite bien l'expression "totalement barré". --Billy Altman

Critique

Ce double album a été enregistré il y a quarante ans [NLDR : en 1969].

Cela signifie qu’à l’époque de Woodstock, des émeutes dans les ghettos noirs, et de Neil Armstrong faisant son jogging sur la Lune, des musiciens (trois bassistes dont « Rockette Morton », trois guitaristes dont « Antennae » Jimmy Semens, deux batteurs dont « Drumbo », et un joueur de clarinette basse) ont entouré un Don Van Vliet inconnu du grand public, et enregistré à la vitesse de la lumière (vingt-huit chansons – appelons cela comme cela – pour une heure et quart de musique, le tout en trois semaines de studio) le chef d’œuvre le plus déjanté de l’histoire du rock. En amont, le groupe a répété ce répertoire pendant plus d’une année, et, à la porte du studio, l’ami d’enfance et producteur Frank Zappa a confirmé la totale liberté de création des musiciens.

Et, donc à ce(s) prix, l’immortalité étincelante de Trout Mask Replica réside en fait dans le constat qu’aujourd’hui comme hier, on ne peut plonger dans l’œuvre qu’avec des pincettes. Les hurlements de « Dachau Blues » (rien que le titre peut choquer), le retrait rêveur, puis la désintégration de la rengaine « Moonlight In Vermont », les hommages limpides (« Dali’s Car »), les titres qui font d’ores et déjà date (« Pachuco Cadaver »), ou ceux qui font doute (« Neon Meate Dream of a Octafish »), tout cela contribue à faire de Trout Mask Replica un enregistrement en dehors de toute normalité. Captain Beefheart refusant de porter un casque, chante donc en studio en jouant avec la réverbération de sa propre voix, surfant sur l’héritage du bluesman Howlin’ Wolf, entouré de musiciens, crissant et grinçant. Et les acquis de la musique contemporaine, du free jazz, du blues, du rock et du rhythm and blues, semblent pris dans le train fantôme d’un imaginaire américain, revisité par les séries B, la peinture primitive, et l’expressionnisme allemand.

Autant dire que personne ne sort de cette écoute intact. Trout Mask Replica n’aura pas de successeur, mais instillera, au cœur de plusieurs générations de musiciens de par le monde, l’idéal d’une musique débridée, et enfin en liberté. En ce sens, la musique punk, moins esthétiquement que philosophiquement, peut raisonnablement être considérée comme directe héritière de cet album.  

Christian Larrède - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4.1 étoiles sur 5
4.1 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
20 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 monumental et intemporel 22 juillet 2006
Format:CD
Dites-moi, qu'est-ce qui peut bien pousser quelqu'un à s'offrir cet album à la pochette rougeâtre, cadrant un type affublé d'un drôle de masque qui aurait l'air de vous chuchotter un secret se transmettant de bouche de truite à oreille de truite ? Quelle peut-être la réaction de cette personne à l'écoute du joyau que renferme cet écrin peu conventionnel ? Que se passe-t-il alors dans sa tête une fois le disque lancé ? Autant de questions qui divisent en deux parties le monde de ceux qui ont déjà écouté cet album.

Vous ne pouvez pas y être indifférent. Don Van Vliet, aka Captain Beefheart, est un de ses artistes dits arty des années 70 à avoir bouleversé la vision la musique. Cette façon de voir et créer la musique, le jeune Van Vliet ne l'a pas créé de toute pièces : en réalité, il découvre dès son plus jeune âge les bases de ce qui deviendra plus tard ce blues psyché expérimental, en faisant tourner des vyniles de blues et r'n'b de l'époque dont il partage l'écoute avec son grand compagnon, un certain Frank Zappa. En témoignent ses premiers travaux avec son Magic band, le Safe As Milk de 1967, où l'on sent déjà que les sonorités blues sont plus que teintées de pyschédélisme. Strictly Personnal, étape de transition, met en évidence que le groupe cherche à chatouiller les limites du blues pour mieux les transgresser. Il faudra attendre l'année qui suit pour que Captain Beefheart en arrive à son apogée créatrice.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
25 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une éruption de premier ordre ! 9 juillet 2003
Par Un client
Format:CD
Pour la première fois au disque, Captain Beefheart s'éloigne ici des usages du blues-rock psychédélique de l'époque, d'abord par une écriture plus concise (euphémisme), mais grâce aussi à une production enfin en phase avec ses conceptions esthétiques (signée Frank Zappa), un son à la fois rond, charnu et tranchant qui n'est pas sans rappeler le travail de Don Galucci avec les Stooges sur Fun House.
Sur 4 faces, voici un jaillissement volcanique et sans équivalent de rythmes, de mélodies, de sons, de mots, d'images, de sensations ... certes peu radiomical (et tant mieux), mais riche de plaisirs uniques. L'enracinement dans le blues reste un élément-clé même s'il ne s'agit plus de formes identifiables, mais d'esprit, d'atmosphère, de cadre aussi.
L'image d'un Beefheart "arty-farty", coupable de disques inécoutables (voire gaguesques), reste profondément injuste envers un des créateurs les plus originaux, forts, attachants aussi, de la musique rock au sens large.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Au-delà du délire … 25 août 2013
Par Lester Gangbangs TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:CD|Achat vérifié
Un jalon, une barrière, une frontière … le prototype même du disque « difficile », à réserver à un public « averti » … en tout cas l’enregistrement le plus jusqu’au-boutiste de Don Van Vliet, alias Captain Beefheart, pas vraiment réputé pour faire dans le sonore consensuel …
« Trout mask replica » dépasse le domaine musical pour rentrer dans celui de l’Art (notez l’immodeste majuscule, on y reviendra …). Pareil disque ne pouvait paraître que dans les années 60. A l’origine, bien sûr, Beefheart, venu à la musique par hasard. Son vrai truc, c’est la peinture, genre dans lequel il ne fait pas vraiment preuve d’académisme. Quand il écoute un disque, c’est soit du jazz, soit du blues, et il est grand pote avec Frank Zappa, autre maltraiteur de gamme notoire …
« Trout mask replica », c’est le disque du grand n’importe quoi. Que l’on peut trouver absolument génial ou totalement inécoutable … pour les mêmes raisons. En gros un sabotage et une déstructuration sonores. Un disque bâclé, fou, cafouilleux, souvent en totale roue libre, beaucoup plus que la plupart des disques de l’époque vendus comme « improvisés ». On ne compte pas sur « Trout mask … » les choses approximatives, les redites, les dérapages totalement incontrôlés. Ce disque est une photographie. Pas retouchée par Photoshop. Plutôt un vieux polaroïd d’un instant où une bande de types se lâche, le résultat d’un invraisemblable processus créatif. Un processus qui compte au moins autant que son résultat …
A l’origine, évidemment, le Captain. Qui aménage dans une villa, rameute quelques minots qui traînent dans son sillage.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le génial Captain à bord d'un bateau ivre 25 juillet 2007
Format:CD
La première écoute de ce disque qui peut donner le mal de mer s'apparente à une longue traversée au bord d'un bateau ivre dont le Captain (Beefheart) et son équipage (le Magic Band) se délectent à l'idée d'affronter des tempêtes. Commercialement parlant, l'album a été un naufrage. Mais les critiques de l'époque furent enthousiastes, notamment en Europe. Et innombrables furent les artistes à avoir navigué dans le sillage du Captain « au coeur de boeuf ». «Une légende mondiale qu'une génération entière de groupes nouvelle vague (« new-wave ») a citée comme étant l'un de ses plus importants précurseurs spirituels et musicaux : John Lydon/Rotten, Joe Strummer des Clash, Devo, Pere Ubu et bien d'autres ont attesté avoir grandi avec Trout Mask Replica », comme l'écrivait le journaliste Lester Bangs onze ans après la sortie du disque, en 1980. Et deux ans avant que le père de l'avant-garde ne prenne sa retraite de musicien pour se consacrer pleinement à la sculpture et la peinture.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
5.0 étoiles sur 5 Dans la légende
Piétinant toutes les conventions du rock de la fin des années 1960, Captain Beefheart nous livre ici, d'après les critiques musicaux de l'époque, une... Lire la suite
Publié il y a 6 mois par Pochet José
4.0 étoiles sur 5 dvv
le meilleur du capitaine y côtoie le pire : pour les initiés seulement
ceux qui veulent connaitre, essayez plutôt spolight kid
Publié il y a 19 mois par geresy
5.0 étoiles sur 5 Un de moins
Maintenant DVV va pouvoir se réconcilier avec FZ. Heureusement il nous ont laissé leurs disques avant de partir. Beau geste.
Publié le 18 décembre 2010 par jpar
5.0 étoiles sur 5 Beefheart's greatest work
The greatest of Beefheart's albums. I fell in love with this album the very first time I listened to it and it got better every time I listen to it. Lire la suite
Publié le 9 juillet 2010 par Mr. Brown Daniel
1.0 étoiles sur 5 Je n'ai jamais réussi à entrer dans ce disque ...
Considéré comme un des chefs d'oeuvre du rock, ce disque fait bien entendu partie de ma collection de 1.200 CD environ. Lire la suite
Publié le 29 juin 2008 par tontonpj
5.0 étoiles sur 5 sublime
Sublime, extraordinaire!!!! Un disque à écouter avec des potes histoire de s'éclater de rire. Lire la suite
Publié le 15 décembre 2007 par Felipe11
5.0 étoiles sur 5 L'apothéose de la première période
Voici un album à la hauteur de sa réputation. Rares sont les auditeurs qui arrivent à l'apprécier à sa première écoute ; rares sont... Lire la suite
Publié le 9 août 2007 par Gus Piedsurtair
1.0 étoiles sur 5 Inécoutable
Je n'est jamais compris le culte de e disque. Inécoutable du début jusqu'à la fin ! Lire la suite
Publié le 26 mars 2007 par Colombe
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?