Quantité :1
Truelove'S Gutter a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par ZOverstocksFR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Entièrement garanti. Expédié à partir du Royaume-Uni, veuillez noter que les délais de livraison peuvent atteindre 18 jours.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 6,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Truelove'S Gutter
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Truelove'S Gutter Import


Prix : EUR 17,59 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
31 neufs à partir de EUR 3,99 7 d'occasion à partir de EUR 3,33

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.
EUR 17,59 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Richard Hawley

Discographie

Image de l'album de Richard Hawley

Photos

Image de Richard Hawley

Biographie

Né le 17 janvier 1967 à Sheffield, Richard Hawley forme son premier groupe Treebound Story au collège. Il est ensuite le guitariste de Longpigs qui fait un temps illusion dans le phénomène britpop des années 1990, et participe aux albums The Sun Is Often Out (1996) et Mobile Home (1999).

Couvert d'éloges

Engagé dans le ... Plus de détails sur la Page Artiste Richard Hawley

Visitez la Page Artiste Richard Hawley
21 albums, 11 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Truelove'S Gutter + Cole's Corner + Lady's Bridge
Prix pour les trois: EUR 51,57

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (2 octobre 2009)
  • Date de sortie d'origine: 25 septembre 2009
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mute Records
  • ASIN : B002JAPF04
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 2.269 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. As The Dawn Breaks 4:36EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  2. Open Up Your Door 4:43EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  3. Ashes On The Fire 4:25EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  4. Remorse Code 9:51EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  5. Don't Get Hung Up In Your Soul 4:18EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  6. Soldier On 6:51EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  7. For Your Lover Give Some Time 5:38EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  8. Don't You Cry10:42Album uniquement

Descriptions du produit

Un sixième album magnifique pour le nouveau crooner d'Angleterre! Dans la tradition du musicien, "Truelove's Gutter", sixième album studio de Richard Hawley et successeur de "Lady's Bridge" (2007), tire son nom d'un coin oublié de Sheffield, et a une fois de plus été enregistré dans cette ville anglaise dont il est originaire. Il s'agit non seulement de son album le plus téméraire à ce jour, mais aussi de celui dans lequel il se met le plus à nu sur le plan émotionnel. Véritable challenge créatif, cet album est un fantastique voyage musical qui se révèle à son rythme majestueux, avec assez d'espace à chaque étape pour que la sa voix puisse prendre son envol. Une sorte de minimalisme luxueux, à l'échelle d'un palace.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.1 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Lester Gangbangs TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 11 novembre 2009
Format: CD
... Qu'il y ait encore des gens qui font des disques parce qu'ils ont quelque chose à dire, des émotions à transmettre et à faire partager. Et dont on a l'impression que ce ne sont pas des fonctionnaires du show-biz, qui vont au studio d'enregistrement parce que c'est dans le contrat, qu'il faut sortir un disque, faire des clips, de la promo, des concerts ...
Celui-là, Richard Hawley, il y a quelques années que son nom circule, agrémenté de rumeurs favorables ... comme tout le monde. Issu de la galaxie Pulp - Jarvis Cocker sur laquelle il n'y a pas lieu de s'extasier outre mesure, un « Cole's corner » il y a quelques années avait fait parler de lui et déjà ravi quelques (rares) fans.
Et pourtant, ce « Truelove's Gutter », il commence mal, très mal même ... Une nappe de synthé très Tangerine Dream, des gazouillis d'oiseaux pinkfloydiens de plus d'une minute d'entrée, c'est pas vraiment l'idéal. Back to the planantes seventies ? Les choses changent vite quand arrive la voix, grave, profonde, triste, sur une mélodie d'une simplicité et d'une beauté saisissantes, avec un accompagnement musical minimal...
Le second titre « Open up the door » démarre avec une voix et une mélodie qui rappellent par moments le « Forest fire » de l'oublié Lloyd Cole et ses Commotions... jusqu'à ce que se greffent section rythmique, guitare, cordes, orchestre, dans un crescendo sublime. Et là, on commence à se dire qu'on est peut-être tombé sur un grand disque, de ceux que l'on n'oublie pas de sitôt ...
Et la suite confirme, et de quelle manière ...
Lire la suite ›
11 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
22 internautes sur 25 ont trouvé ce commentaire utile  Par mercipourlemorceau le 5 octobre 2009
Format: CD
Avec l'inaugural EP "Richard Hawley" et le sublime et inusable "Late Night Final",Richard Hawley tutoyait les cîmes de Roy Orbison,Charlie Rich,Rick Nelson mais aussi d'une certaine Northern soul.
Malgré des fulgurances ponctuelles que d'autres chercheront à atteindre toute leur vie,Lowedges,Cole's Corner et Lady's Bridge fleuraient un peu la recette et le ronronnement.
Il manquait dans ces albums néanmoins plus que respectables un petit supplément d'âme qui vous fout le frisson.

Ici le charme opère à plein ...

Il faut dire également que la voix de Richard Hawley est de plus en plus belle,on retrouve la grâce d'un Scott Walker période Scott 4 (l'emphase en moins) sans pour autant tomber dans un easy listening passéiste de superette...
Enfin le sieur de Sheffield décide de prendre son temps et de créer des atmosphères dans la durée (Certains morceaux dépassent les 10 minutes mais on ne les sent jamais comme arrétés dans un petit moment d'éternité)avec une orchestration sur l'os tout dans le dépouillement,un album du soir,d'un crépuscule.

Ici pas de morceau de remplissage,pas de morceau Rockab trop linéaire ou de titre plus faible...
L'ambiance est au mid-tempo et à la contemplation mais aussi à une expérimentation discrète car en effet Richard Hawley injecte à son folk classieux de la scie musicale, ces ondes Martenot familières aux oreilles fidèles à Radiohead, du glass harmonica inventé par Benjamin Franklin.

« C'est une obsession ! Je cherche cette perfection sans cesse.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par lUnstOne VOIX VINE le 12 octobre 2009
Format: CD
Ça fait déjà une paye que Richard Hawley a fui l'ombre de Jarvis Cocker, la pépite kitsch pulp baroque des 90's. Richard Hawley creuse son propre sillon, il a beau se défendre de se répéter, on ne peut pas dire que son nouvel album va déclencher des foudres de polémique dans le landernau de la critique pop.
Hawley vit en 2009 mais écrit comme on écrivait avant ; avant, quand orfèvre était un métier reconnu, au temps où, par exemple, les Beach Boys étaient grands. ulp
Evidemment, en 2009, la musique de Hawley est bien plus rebelle que si elle n'était produite en 1969 car il fait de la musique comme plus personne n'ose en faire aujourd'hui ; il prend son temps et ses morceaux s'étirent d'ailleurs de plus en plus avec le temps, s'éloignent du format pop pour lorgner un poil du côté du silence à la Hollis (Ah cet album de Mark Hollis, ...)
Hawley n'a que faire des modes et il le deviendrait presque, à la mode où en Angleterre il est entouré d'un (mince) halo de succès populaire ; en France, Hawley n'existe pas vraiment alors qu'on fait des ponts d'or à des artistes moins classieux que lui, Antony ou Rufus W. pour ne citer que ses cousins les plus légitimes ; Richard HAwley creuse le sillon des orfèvres d'antan, celui qu'ont creusé Scott Walker , Roy orbison, Sinatra, et Elvis évidemment.
Ecouter Hawley à la maison en 2009 est l'acte de révolte contre cette époque kleenexisée, l'acte de bravoure de ceux qui n'ont pas peur de chérir des aeuvres intemporelles, de ceux qui n'ont pas peur de vivre à côté de la fureur et de la vitesse. Oui, qu'il est bon de prendre le temps de l'essentiel ; merci à toi, Richard, antidote essentiel au mouvement abrutissant de ce monde qui se mord la queue.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?