Quantité :1
Turn On a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
État: D'occasion: Très bon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Turn On
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Turn On CD, Import


Prix : EUR 18,38 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
19 neufs à partir de EUR 6,71 6 d'occasion à partir de EUR 6,70

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste The Music Machine

Discographie

Image de l'album de The Music Machine

Photos

Image de The Music Machine
Visitez la Page Artiste The Music Machine
8 albums, Photos, discussions, et plus.

Détails sur le produit

  • CD (3 décembre 2007)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : CD, Import
  • Label: Repertoire
  • ASIN : B000WZ8XNY
  • Autres éditions : CD
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 143.752 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Talk Talk (Stereo)
2. Trouble (Stereo)
3. Cherry Cherry (Stereo)
4. Taxman (Stereo)
5. Some Other Drum (Stereo)
6. Masculine Intuition (Stereo)
7. The People In Me (Stereo)
8. See See Rider (Stereo)
9. Wrong (Stereo)
10. 96 Tears (Stereo)
11. Come On In (Stereo)
12. Hey Joe (Stereo)
13. Talk Talk (Mono)
14. Trouble (Mono)
15. Cherry Cherry (Mono)
16. Taxman (Mono)
17. Some Other Drum (Mono)
18. Masculine Intuition (Mono)
19. The People In Me (Mono)
20. See See Rider (Mono)
Voir les 28 titres de ce disque

Commentaires en ligne

3.5 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ben le 4 mars 2011
Format: CD
En 1965, après avoir été bluffé par "You Really Got Me" des Kinks et "Wild Thing" des Troggs comme beaucoup de gamins américains, Sean Bonniwell forme un groupe garage, The Raggamuffins, à Los Angeles. Mais, plus mature que beaucoup d'autres compositeurs, il est également sous le charme des Beatles et de leur sens mélodique hors du commun.
Rapidement rebaptisé The Music Machine, le groupe californien va vite se démarquer de la scène par la qualité de ses compositions. Pourtant, le premier single du groupe, "Talk Talk", qui atteint tout de même la quinzième place du Billboard, est d'une sauvagerie sans nom et porte toutes les qualités du garage le plus primaire: voix animale, guitare noyée dans la fuzz, Farfisa et rythmique des plus basiques. Pour couronner le tout, Sean Bonniwell impose une dégaine ridicule au groupe: coupe au bol façon Beatles teintée en noir, fringues noires, pendentifs cabalistiques et gant unique en cuir noir. Un avant-goût des affreux gothiques eighties en moins risibles tout de même.
Lors de l'enregistrement du premier album du groupe Turn On, il tente d'ailleurs d'insuffler cette image 'inquiétante' aux morceaux par l'ajout de clavier glauque et de chœurs angoissants. Réussite sur "The People In Me", "Wrong" ou la ballade "Come On In" qui contiennent des paroles au diapason pour couronner le tout. Le but premier du chanteur était de composer des interludes instrumentaux de la même veine à intercaler entre ses morceaux. Refus du label par peur de ce procédé inhabituel à l'époque.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: CD
En réponse à Ben
Aimer les Music Machine n'autorise pas à insulter les Doors. Je ne connaissais pas ce groupe (Music Machine), intéressé et intrigué par la notice je les ai écoutés sur le net. Le groupe est intéressant et la version de "Hey Joe" évoque incontestablement les Doors; les dates de "The Doors" et de "Turn on" sont concomitantes, mais cela n'implique pas un plagiat. Et le fait que les Doors aient pu, comme tant d'autres, s'inspirer des groupes de leur époque ne me choque pas. Est-il utile de rabaisser les uns pour faire valoir les autres? La carrière et la postérité des uns peut-elle se comparer à celles des autres? Pour moi, les Doors restent un groupe absolument unique, résolument de leur temps, donc sans doute influencés par leur environnement musical, le "son" des années 65/70, mais ils sont aussi uniques et indémodable ( pas autant marqués que la grande majorité des groupes de cette époque par une forme de désuétude musicale), marqués par leur talent musical et par la personnalité exceptionnelle de Jim Morrison, ils ont acquis une sorte d'éternité, comme tous les plus grands; leur présence est encore actuelle et ils seront encore écoutés longtemps par des générations renouvelés.
A bon entendeur...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?