Twisted Sister

Les clients ont également acheté des articles de

Avenged Sevenfold
Kiss
Saxon
Ted Nugent
Quiet Riot
Mötley Crüe
Volbeat
Skid Row

Twisted Sister : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 175
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

Le guitariste Jay Jay French forme le groupe à New York en 1972 sous le nom de Silverstar, bientôt rejoint par Eddie "Fingers" Ojeda en tant que guitariste et chanteur. Le bassiste et le batteur de cette première formation ne sont pas destinés a passer à la postérité, pas plus que les prestations d'alors de Silverstar, devenu Twisted Sister dès 1973. D'abord orienté clairement glam rock, Twisted Sister met une bonne dose de metal dans sa gamelle avec l'arrivée de Dee Snider (chant) en 1976.

Twisted Sister s'emploie alors à jouer dans le difficile circuit des clubs new-yorkais, où les ... Lire la suite

Le guitariste Jay Jay French forme le groupe à New York en 1972 sous le nom de Silverstar, bientôt rejoint par Eddie "Fingers" Ojeda en tant que guitariste et chanteur. Le bassiste et le batteur de cette première formation ne sont pas destinés a passer à la postérité, pas plus que les prestations d'alors de Silverstar, devenu Twisted Sister dès 1973. D'abord orienté clairement glam rock, Twisted Sister met une bonne dose de metal dans sa gamelle avec l'arrivée de Dee Snider (chant) en 1976.

Twisted Sister s'emploie alors à jouer dans le difficile circuit des clubs new-yorkais, où les capacités de Dee Snider comme homme de scène assurent une belle réputation à Twisted Sister. Le groupe est rejoint en 1978 par Mark "The Animal" Mendoza, ancien bassiste de The Dictators. L'arrivée de A.J. Pero (batterie) en 1981 donne à Twisted Sister sa configuration définitive. Toujours pas signé, le groupe sort deux simples produits par Eddie Kramer avant de s'envoler pour l'Angleterre.

Signé par un petit label anglais, Twisted Sister sort enfin son premier album, Under the Blade en 1982. L'album où figure Fast Eddie Clarke de Motörhead sur un titre, devient rapidement un succès au Royaume-Uni. Alléché, le label Atlantic décide de signer Twisted Sister. Tout est en place pour imposer le son et le look Twisted Sister à la planète metal, mission accomplie avec You Can't Stop Rock 'n' Roll en 1983. L'album est un franc succès en Angleterre (n° 14) mais peine à s'imposer aux Etats-Unis.

Atlantic sort alors l'artillerie lourde pour Stay Hungry l'année suivante. Twisted Sister atteint alors son apogée artistique et commerciale, Stay Hungry étant triple disque de platine aux Etats-Unis. Twisted Sister profite alors de son attitude outrageuse, abondamment relayée via les clips sur MTV alors en pleine essor et faiseur de stars. Twisted Sister va ensuite trop loin dans le mauvais goût et la tendance s'inverse vite, Come Out and Play en 1985 sonnant déjà le début du déclin.

D'abord annoncé comme un album solo de Dee Snider, Love Is for Suckers est finalement labellisé Twisted Sister, alors que le groupe n'y participe pas dans les faits. Cette supercherie ne trompe pas les fans qui rejettent massivement Love Is for Suckers. Dee Snider quitte alors Twisted Sister à qui Atlantic décide de rendre son contrat, la sentence de fin est prononcée en janvier 1988. Suit alors l'habituelle litanie des Best of, anthologies et autres albums hommages. Twisted Sister décide finalement de se reformer à partir de 2001.

Cette décision s'avère funeste, le groupe ne faisant ensuite rien pour embellir sa légende. Still Hungry en 2004 est un pale ré-enregistrement de Stay Hungry, Twisted Sister sombrant dans le tragique avec A Twisted Christmas, album de Noël même pas drôle. Twisted Sister reste cependant une attraction scénique, même si le groupe est à des années lumières de sa gloire éphémère. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Le guitariste Jay Jay French forme le groupe à New York en 1972 sous le nom de Silverstar, bientôt rejoint par Eddie "Fingers" Ojeda en tant que guitariste et chanteur. Le bassiste et le batteur de cette première formation ne sont pas destinés a passer à la postérité, pas plus que les prestations d'alors de Silverstar, devenu Twisted Sister dès 1973. D'abord orienté clairement glam rock, Twisted Sister met une bonne dose de metal dans sa gamelle avec l'arrivée de Dee Snider (chant) en 1976.

Twisted Sister s'emploie alors à jouer dans le difficile circuit des clubs new-yorkais, où les capacités de Dee Snider comme homme de scène assurent une belle réputation à Twisted Sister. Le groupe est rejoint en 1978 par Mark "The Animal" Mendoza, ancien bassiste de The Dictators. L'arrivée de A.J. Pero (batterie) en 1981 donne à Twisted Sister sa configuration définitive. Toujours pas signé, le groupe sort deux simples produits par Eddie Kramer avant de s'envoler pour l'Angleterre.

Signé par un petit label anglais, Twisted Sister sort enfin son premier album, Under the Blade en 1982. L'album où figure Fast Eddie Clarke de Motörhead sur un titre, devient rapidement un succès au Royaume-Uni. Alléché, le label Atlantic décide de signer Twisted Sister. Tout est en place pour imposer le son et le look Twisted Sister à la planète metal, mission accomplie avec You Can't Stop Rock 'n' Roll en 1983. L'album est un franc succès en Angleterre (n° 14) mais peine à s'imposer aux Etats-Unis.

Atlantic sort alors l'artillerie lourde pour Stay Hungry l'année suivante. Twisted Sister atteint alors son apogée artistique et commerciale, Stay Hungry étant triple disque de platine aux Etats-Unis. Twisted Sister profite alors de son attitude outrageuse, abondamment relayée via les clips sur MTV alors en pleine essor et faiseur de stars. Twisted Sister va ensuite trop loin dans le mauvais goût et la tendance s'inverse vite, Come Out and Play en 1985 sonnant déjà le début du déclin.

D'abord annoncé comme un album solo de Dee Snider, Love Is for Suckers est finalement labellisé Twisted Sister, alors que le groupe n'y participe pas dans les faits. Cette supercherie ne trompe pas les fans qui rejettent massivement Love Is for Suckers. Dee Snider quitte alors Twisted Sister à qui Atlantic décide de rendre son contrat, la sentence de fin est prononcée en janvier 1988. Suit alors l'habituelle litanie des Best of, anthologies et autres albums hommages. Twisted Sister décide finalement de se reformer à partir de 2001.

Cette décision s'avère funeste, le groupe ne faisant ensuite rien pour embellir sa légende. Still Hungry en 2004 est un pale ré-enregistrement de Stay Hungry, Twisted Sister sombrant dans le tragique avec A Twisted Christmas, album de Noël même pas drôle. Twisted Sister reste cependant une attraction scénique, même si le groupe est à des années lumières de sa gloire éphémère. Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Le guitariste Jay Jay French forme le groupe à New York en 1972 sous le nom de Silverstar, bientôt rejoint par Eddie "Fingers" Ojeda en tant que guitariste et chanteur. Le bassiste et le batteur de cette première formation ne sont pas destinés a passer à la postérité, pas plus que les prestations d'alors de Silverstar, devenu Twisted Sister dès 1973. D'abord orienté clairement glam rock, Twisted Sister met une bonne dose de metal dans sa gamelle avec l'arrivée de Dee Snider (chant) en 1976.

Twisted Sister s'emploie alors à jouer dans le difficile circuit des clubs new-yorkais, où les capacités de Dee Snider comme homme de scène assurent une belle réputation à Twisted Sister. Le groupe est rejoint en 1978 par Mark "The Animal" Mendoza, ancien bassiste de The Dictators. L'arrivée de A.J. Pero (batterie) en 1981 donne à Twisted Sister sa configuration définitive. Toujours pas signé, le groupe sort deux simples produits par Eddie Kramer avant de s'envoler pour l'Angleterre.

Signé par un petit label anglais, Twisted Sister sort enfin son premier album, Under the Blade en 1982. L'album où figure Fast Eddie Clarke de Motörhead sur un titre, devient rapidement un succès au Royaume-Uni. Alléché, le label Atlantic décide de signer Twisted Sister. Tout est en place pour imposer le son et le look Twisted Sister à la planète metal, mission accomplie avec You Can't Stop Rock 'n' Roll en 1983. L'album est un franc succès en Angleterre (n° 14) mais peine à s'imposer aux Etats-Unis.

Atlantic sort alors l'artillerie lourde pour Stay Hungry l'année suivante. Twisted Sister atteint alors son apogée artistique et commerciale, Stay Hungry étant triple disque de platine aux Etats-Unis. Twisted Sister profite alors de son attitude outrageuse, abondamment relayée via les clips sur MTV alors en pleine essor et faiseur de stars. Twisted Sister va ensuite trop loin dans le mauvais goût et la tendance s'inverse vite, Come Out and Play en 1985 sonnant déjà le début du déclin.

D'abord annoncé comme un album solo de Dee Snider, Love Is for Suckers est finalement labellisé Twisted Sister, alors que le groupe n'y participe pas dans les faits. Cette supercherie ne trompe pas les fans qui rejettent massivement Love Is for Suckers. Dee Snider quitte alors Twisted Sister à qui Atlantic décide de rendre son contrat, la sentence de fin est prononcée en janvier 1988. Suit alors l'habituelle litanie des Best of, anthologies et autres albums hommages. Twisted Sister décide finalement de se reformer à partir de 2001.

Cette décision s'avère funeste, le groupe ne faisant ensuite rien pour embellir sa légende. Still Hungry en 2004 est un pale ré-enregistrement de Stay Hungry, Twisted Sister sombrant dans le tragique avec A Twisted Christmas, album de Noël même pas drôle. Twisted Sister reste cependant une attraction scénique, même si le groupe est à des années lumières de sa gloire éphémère. Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page