U2

Les clients ont également acheté des articles de

Top albums (Voir les 265)


Voir les 265 albums de U2

U2 : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 594
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de U2
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

Larry Mullen Jr. joue de la batterie depuis l'enfance et décide à l'automne 1976 de placarder une annonce sur les murs de son lycée afin de former un groupe. Parmi les postulants se trouvent Adam Clayton (basse), Paul Hewson (chant), Dave Evans et son frère Dick. Ils donnent leur premier concert dans le gymnase de leur école sous le nom de Feedback.

Rebaptisé The Hype, le groupe s'inscrit à un concours de jeunes talents organisé par CBS Records. Le 17 mars 1978, les cinq irlandais célèbrent la Saint-Patrick en remportant 500 Livres Sterling ainsi qu'une séance d'enregistrement aux Keystone ... Lire la suite

Larry Mullen Jr. joue de la batterie depuis l'enfance et décide à l'automne 1976 de placarder une annonce sur les murs de son lycée afin de former un groupe. Parmi les postulants se trouvent Adam Clayton (basse), Paul Hewson (chant), Dave Evans et son frère Dick. Ils donnent leur premier concert dans le gymnase de leur école sous le nom de Feedback.

Rebaptisé The Hype, le groupe s'inscrit à un concours de jeunes talents organisé par CBS Records. Le 17 mars 1978, les cinq irlandais célèbrent la Saint-Patrick en remportant 500 Livres Sterling ainsi qu'une séance d'enregistrement aux Keystone Studios de Dublin.

Cette première consécration apporte quelques changements , Dick Evans quitte le groupe, Paul Hewson se fait appeler Bono Vox, Dave Evans est surnommé The Edge et The Hype devient U2, du nom d'un modèle d'avion américain comme celui abattu en Union Soviétique en 1960.

Le 9 septembre 1978, U2 monte sur scène devant 2500 spectateurs au Top Hat Ballroom de Dublin en première partie de The Stranglers. Le groupe part ensuite à la rencontre de ses fans les plus jeunes grâce à une série de six concerts organisés sur le parking du Dandelion Market de Dublin en mai 1979.

Les mille exemplaires du U2 Three EP sont rapidement vendus et le 26 février 1980 CBS publie un second single (« Another Day »). L'avenir du groupe se joue le 19 mars 1980 quand Bill Stewart, directeur artistique d'Island Records, est présent dans le public. Il convainc Chris Blackwell du potentiel des quatre Irlandais et signe le groupe.

Guerre musicale

Les deux premiers singles, « 11 O'Clock Tick Tock » et « A Day Without Me », ne remportent qu'un succès d'estime, mais le groupe enregistre son premier album sous la houlette du producteur Steve Lillywhite. Boy sort le 20 octobre 1980 et Paul McGuiness, leur manager, entrevoit là une opportunité pour U2 de se faire connaître aux États-Unis. L'accueil du public américain est plutôt bon et Boy est commercialisé en mars 1981.

Le groupe sort son deuxième album le 12 octobre 1981. Cette fois, October s'offre la 12ème place des charts britanniques . L'année 1981 se termine en fanfare puisque Boy est élu album de l'année en Irlande.

En janvier 1983, « New Year's Day » est le premier single du groupe à se hisser en tête des hit-parades, suivi de l'album War, n°1 dès sa sortie le 28 février. Et si « Sunday Bloody Sunday » suscite trop de polémiques pour devenir un single, il devient le moment fort de chaque concert et érige Bono en porte-parole de sa génération. Cette tournée est immortalisée par le mini-album Under a Blood Red Sky, édité en audio et vidéo dès le mois de novembre.

Le feu de U2

C'est Brian Eno et Daniel Lanois qui ont la préférence de U2 quand vient le temps de concevoir le successeur de War. Annoncé par le single « Pride (In The Name Of Love) », The Unforgettable Fire sort le 1er octobre 1984. Le 1er avril, c'est à guichets fermés que le groupe se produit au Madison Square Garden de New York. Enfin, les quatre Irlandais sont conviés par Bob Geldof à participer au Live Aid le 13 juillet 1985.

Le 4 juin, ils participent au démarrage de la tournée Conspiracy Of Hope au profit d'Amnesty International. The Joshua Tree est l'album de la maturité avec un son remarquablement travaillé. Peu de temps après sa sortie, le 9 mars 1987, il bat des records de vente non seulement en Grande-Bretagne mais aussi outre-Atlantique.

Trois singles sont extraits de The Joshua Tree (« With Or Without You », « I Still Haven't Found What I'm Looking for » et « Where The Streets Have No Name ». C'est à Phil Joanou que sont confiées les cent soixante heures de bande donnant naissance au documentaire Rattle & Hum. L'album studio-live sort le 10 octobre 1988. Le 31 décembre 1989, à l'occasion du dernier concert de la tournée, Bono annonce à un public médusé que le groupe a besoin de se retirer pour « tout rêver de nouveau ».

Retour vers le futur U2

C'est à Berlin en 1990 que U2 se retrouve pour enregistrer de nouveau avec Daniel Lanois. Rapidement rejoint par Brian Eno, le groupe expérimente autant qu'il semble vouloir en finir avec son image de « groupe à message ». En octobre « The Fly » précède ce que sera la suite. A sa sortie en novembre 1991, Achtung Baby fait l'effet d'une véritable bombe. D'un groupe que certains croyaient fini émane un son nouveau, futuriste. U2 n'évolue pas, il se réinvente. « Mysterious Ways » en décembre et l'incontournable « One » en février 1992 enfoncent le clou et préparent le public à une tournée sans précédent.

Zooropa

Zooropa sort en juillet alors que le groupe est en pleine tournée ZooTV. La métamorphose se poursuit et des titres comme « Numb », chanté par The Edge, prennent les fans à contre-pied. L'album se classe n°1 dans le monde entier et les lecteurs du magazine Rolling Stone plébiscitent le groupe en le proclamant meilleur groupe de rock du monde.

La seule contribution de U2 en tant que tel en 1994 est « Hold Me, Thrill Me, Kiss Me, Kill Me » sur la bande originale du film Batman For Ever. Entre autres collaborations extra-U2, Bono et The Edge chantent avec Luciano Pavarotti et l'expérience The Passengers (Original Soundtracks I), sous le contrôle de Brian Eno, donne naissance au très lyrique « Miss Sarajevo » en décembre 1995.

« Discotheque » sort en février 1997, Pop produit par Flood, le 3 mars. L'album déroute les fans avec un son très parodique, entre techno et disco . Mais U2 est toujours U2 et aux premières notes de « Staring at the Sun », la partie est gagnée et la tournée PopMart peut commencer.

 U2 : The Best of 1980-1990 arrive avant les fêtes. Loin de sonner le glas de la carrière du groupe, cette double compilation est l'occasion de découvrir une nouvelle version de « The Sweetest Thing ».

Atomic U2

En octobre 2000, c'est sur le toit du Clarence Hotel de Dublin que U2 interprète « Beautiful Day » en avant-première. Le single est suivi le 30 octobre par la parution de All That You Can't Leave Behind. Exit le son électro omniprésent depuis Zooropa, avec des titres comme « Walk on » ou « Peace on Earth », le groupe renoue avec des textes forts et prouve également avec « Elevation » que la puissance de son rock n'a pas faibli.

Le second volume de leur Best of, couvrant la décennie 1990-2000, est publié en novembre 2003. Il faut attendre novembre 2004 et leur intronisation au Rock & Roll Hall Of Fame pour découvrir How To Dismantle An Atomic Bomb qui accède dès sa sortie à la 1ère place en Grande-Bretagne.

En mars 2005, U2 reprend la route pour une nouvelle tournée mondiale qui rassemble près de 5 millions de spectateurs. No Line on the Horizon en février 2009 rappelle une désormais évidence, U2 est le dernier symbole crédible du cirque rock'n'rollien tel que les années 80 l'ont rêvé.

Copyright 2014 Music Story Pricilia Decoene

Larry Mullen Jr. joue de la batterie depuis l'enfance et décide à l'automne 1976 de placarder une annonce sur les murs de son lycée afin de former un groupe. Parmi les postulants se trouvent Adam Clayton (basse), Paul Hewson (chant), Dave Evans et son frère Dick. Ils donnent leur premier concert dans le gymnase de leur école sous le nom de Feedback.

Rebaptisé The Hype, le groupe s'inscrit à un concours de jeunes talents organisé par CBS Records. Le 17 mars 1978, les cinq irlandais célèbrent la Saint-Patrick en remportant 500 Livres Sterling ainsi qu'une séance d'enregistrement aux Keystone Studios de Dublin.

Cette première consécration apporte quelques changements , Dick Evans quitte le groupe, Paul Hewson se fait appeler Bono Vox, Dave Evans est surnommé The Edge et The Hype devient U2, du nom d'un modèle d'avion américain comme celui abattu en Union Soviétique en 1960.

Le 9 septembre 1978, U2 monte sur scène devant 2500 spectateurs au Top Hat Ballroom de Dublin en première partie de The Stranglers. Le groupe part ensuite à la rencontre de ses fans les plus jeunes grâce à une série de six concerts organisés sur le parking du Dandelion Market de Dublin en mai 1979.

Les mille exemplaires du U2 Three EP sont rapidement vendus et le 26 février 1980 CBS publie un second single (« Another Day »). L'avenir du groupe se joue le 19 mars 1980 quand Bill Stewart, directeur artistique d'Island Records, est présent dans le public. Il convainc Chris Blackwell du potentiel des quatre Irlandais et signe le groupe.

Guerre musicale

Les deux premiers singles, « 11 O'Clock Tick Tock » et « A Day Without Me », ne remportent qu'un succès d'estime, mais le groupe enregistre son premier album sous la houlette du producteur Steve Lillywhite. Boy sort le 20 octobre 1980 et Paul McGuiness, leur manager, entrevoit là une opportunité pour U2 de se faire connaître aux États-Unis. L'accueil du public américain est plutôt bon et Boy est commercialisé en mars 1981.

Le groupe sort son deuxième album le 12 octobre 1981. Cette fois, October s'offre la 12ème place des charts britanniques . L'année 1981 se termine en fanfare puisque Boy est élu album de l'année en Irlande.

En janvier 1983, « New Year's Day » est le premier single du groupe à se hisser en tête des hit-parades, suivi de l'album War, n°1 dès sa sortie le 28 février. Et si « Sunday Bloody Sunday » suscite trop de polémiques pour devenir un single, il devient le moment fort de chaque concert et érige Bono en porte-parole de sa génération. Cette tournée est immortalisée par le mini-album Under a Blood Red Sky, édité en audio et vidéo dès le mois de novembre.

Le feu de U2

C'est Brian Eno et Daniel Lanois qui ont la préférence de U2 quand vient le temps de concevoir le successeur de War. Annoncé par le single « Pride (In The Name Of Love) », The Unforgettable Fire sort le 1er octobre 1984. Le 1er avril, c'est à guichets fermés que le groupe se produit au Madison Square Garden de New York. Enfin, les quatre Irlandais sont conviés par Bob Geldof à participer au Live Aid le 13 juillet 1985.

Le 4 juin, ils participent au démarrage de la tournée Conspiracy Of Hope au profit d'Amnesty International. The Joshua Tree est l'album de la maturité avec un son remarquablement travaillé. Peu de temps après sa sortie, le 9 mars 1987, il bat des records de vente non seulement en Grande-Bretagne mais aussi outre-Atlantique.

Trois singles sont extraits de The Joshua Tree (« With Or Without You », « I Still Haven't Found What I'm Looking for » et « Where The Streets Have No Name ». C'est à Phil Joanou que sont confiées les cent soixante heures de bande donnant naissance au documentaire Rattle & Hum. L'album studio-live sort le 10 octobre 1988. Le 31 décembre 1989, à l'occasion du dernier concert de la tournée, Bono annonce à un public médusé que le groupe a besoin de se retirer pour « tout rêver de nouveau ».

Retour vers le futur U2

C'est à Berlin en 1990 que U2 se retrouve pour enregistrer de nouveau avec Daniel Lanois. Rapidement rejoint par Brian Eno, le groupe expérimente autant qu'il semble vouloir en finir avec son image de « groupe à message ». En octobre « The Fly » précède ce que sera la suite. A sa sortie en novembre 1991, Achtung Baby fait l'effet d'une véritable bombe. D'un groupe que certains croyaient fini émane un son nouveau, futuriste. U2 n'évolue pas, il se réinvente. « Mysterious Ways » en décembre et l'incontournable « One » en février 1992 enfoncent le clou et préparent le public à une tournée sans précédent.

Zooropa

Zooropa sort en juillet alors que le groupe est en pleine tournée ZooTV. La métamorphose se poursuit et des titres comme « Numb », chanté par The Edge, prennent les fans à contre-pied. L'album se classe n°1 dans le monde entier et les lecteurs du magazine Rolling Stone plébiscitent le groupe en le proclamant meilleur groupe de rock du monde.

La seule contribution de U2 en tant que tel en 1994 est « Hold Me, Thrill Me, Kiss Me, Kill Me » sur la bande originale du film Batman For Ever. Entre autres collaborations extra-U2, Bono et The Edge chantent avec Luciano Pavarotti et l'expérience The Passengers (Original Soundtracks I), sous le contrôle de Brian Eno, donne naissance au très lyrique « Miss Sarajevo » en décembre 1995.

« Discotheque » sort en février 1997, Pop produit par Flood, le 3 mars. L'album déroute les fans avec un son très parodique, entre techno et disco . Mais U2 est toujours U2 et aux premières notes de « Staring at the Sun », la partie est gagnée et la tournée PopMart peut commencer.

 U2 : The Best of 1980-1990 arrive avant les fêtes. Loin de sonner le glas de la carrière du groupe, cette double compilation est l'occasion de découvrir une nouvelle version de « The Sweetest Thing ».

Atomic U2

En octobre 2000, c'est sur le toit du Clarence Hotel de Dublin que U2 interprète « Beautiful Day » en avant-première. Le single est suivi le 30 octobre par la parution de All That You Can't Leave Behind. Exit le son électro omniprésent depuis Zooropa, avec des titres comme « Walk on » ou « Peace on Earth », le groupe renoue avec des textes forts et prouve également avec « Elevation » que la puissance de son rock n'a pas faibli.

Le second volume de leur Best of, couvrant la décennie 1990-2000, est publié en novembre 2003. Il faut attendre novembre 2004 et leur intronisation au Rock & Roll Hall Of Fame pour découvrir How To Dismantle An Atomic Bomb qui accède dès sa sortie à la 1ère place en Grande-Bretagne.

En mars 2005, U2 reprend la route pour une nouvelle tournée mondiale qui rassemble près de 5 millions de spectateurs. No Line on the Horizon en février 2009 rappelle une désormais évidence, U2 est le dernier symbole crédible du cirque rock'n'rollien tel que les années 80 l'ont rêvé.

Copyright 2014 Music Story Pricilia Decoene

Larry Mullen Jr. joue de la batterie depuis l'enfance et décide à l'automne 1976 de placarder une annonce sur les murs de son lycée afin de former un groupe. Parmi les postulants se trouvent Adam Clayton (basse), Paul Hewson (chant), Dave Evans et son frère Dick. Ils donnent leur premier concert dans le gymnase de leur école sous le nom de Feedback.

Rebaptisé The Hype, le groupe s'inscrit à un concours de jeunes talents organisé par CBS Records. Le 17 mars 1978, les cinq irlandais célèbrent la Saint-Patrick en remportant 500 Livres Sterling ainsi qu'une séance d'enregistrement aux Keystone Studios de Dublin.

Cette première consécration apporte quelques changements , Dick Evans quitte le groupe, Paul Hewson se fait appeler Bono Vox, Dave Evans est surnommé The Edge et The Hype devient U2, du nom d'un modèle d'avion américain comme celui abattu en Union Soviétique en 1960.

Le 9 septembre 1978, U2 monte sur scène devant 2500 spectateurs au Top Hat Ballroom de Dublin en première partie de The Stranglers. Le groupe part ensuite à la rencontre de ses fans les plus jeunes grâce à une série de six concerts organisés sur le parking du Dandelion Market de Dublin en mai 1979.

Les mille exemplaires du U2 Three EP sont rapidement vendus et le 26 février 1980 CBS publie un second single (« Another Day »). L'avenir du groupe se joue le 19 mars 1980 quand Bill Stewart, directeur artistique d'Island Records, est présent dans le public. Il convainc Chris Blackwell du potentiel des quatre Irlandais et signe le groupe.

Guerre musicale

Les deux premiers singles, « 11 O'Clock Tick Tock » et « A Day Without Me », ne remportent qu'un succès d'estime, mais le groupe enregistre son premier album sous la houlette du producteur Steve Lillywhite. Boy sort le 20 octobre 1980 et Paul McGuiness, leur manager, entrevoit là une opportunité pour U2 de se faire connaître aux États-Unis. L'accueil du public américain est plutôt bon et Boy est commercialisé en mars 1981.

Le groupe sort son deuxième album le 12 octobre 1981. Cette fois, October s'offre la 12ème place des charts britanniques . L'année 1981 se termine en fanfare puisque Boy est élu album de l'année en Irlande.

En janvier 1983, « New Year's Day » est le premier single du groupe à se hisser en tête des hit-parades, suivi de l'album War, n°1 dès sa sortie le 28 février. Et si « Sunday Bloody Sunday » suscite trop de polémiques pour devenir un single, il devient le moment fort de chaque concert et érige Bono en porte-parole de sa génération. Cette tournée est immortalisée par le mini-album Under a Blood Red Sky, édité en audio et vidéo dès le mois de novembre.

Le feu de U2

C'est Brian Eno et Daniel Lanois qui ont la préférence de U2 quand vient le temps de concevoir le successeur de War. Annoncé par le single « Pride (In The Name Of Love) », The Unforgettable Fire sort le 1er octobre 1984. Le 1er avril, c'est à guichets fermés que le groupe se produit au Madison Square Garden de New York. Enfin, les quatre Irlandais sont conviés par Bob Geldof à participer au Live Aid le 13 juillet 1985.

Le 4 juin, ils participent au démarrage de la tournée Conspiracy Of Hope au profit d'Amnesty International. The Joshua Tree est l'album de la maturité avec un son remarquablement travaillé. Peu de temps après sa sortie, le 9 mars 1987, il bat des records de vente non seulement en Grande-Bretagne mais aussi outre-Atlantique.

Trois singles sont extraits de The Joshua Tree (« With Or Without You », « I Still Haven't Found What I'm Looking for » et « Where The Streets Have No Name ». C'est à Phil Joanou que sont confiées les cent soixante heures de bande donnant naissance au documentaire Rattle & Hum. L'album studio-live sort le 10 octobre 1988. Le 31 décembre 1989, à l'occasion du dernier concert de la tournée, Bono annonce à un public médusé que le groupe a besoin de se retirer pour « tout rêver de nouveau ».

Retour vers le futur U2

C'est à Berlin en 1990 que U2 se retrouve pour enregistrer de nouveau avec Daniel Lanois. Rapidement rejoint par Brian Eno, le groupe expérimente autant qu'il semble vouloir en finir avec son image de « groupe à message ». En octobre « The Fly » précède ce que sera la suite. A sa sortie en novembre 1991, Achtung Baby fait l'effet d'une véritable bombe. D'un groupe que certains croyaient fini émane un son nouveau, futuriste. U2 n'évolue pas, il se réinvente. « Mysterious Ways » en décembre et l'incontournable « One » en février 1992 enfoncent le clou et préparent le public à une tournée sans précédent.

Zooropa

Zooropa sort en juillet alors que le groupe est en pleine tournée ZooTV. La métamorphose se poursuit et des titres comme « Numb », chanté par The Edge, prennent les fans à contre-pied. L'album se classe n°1 dans le monde entier et les lecteurs du magazine Rolling Stone plébiscitent le groupe en le proclamant meilleur groupe de rock du monde.

La seule contribution de U2 en tant que tel en 1994 est « Hold Me, Thrill Me, Kiss Me, Kill Me » sur la bande originale du film Batman For Ever. Entre autres collaborations extra-U2, Bono et The Edge chantent avec Luciano Pavarotti et l'expérience The Passengers (Original Soundtracks I), sous le contrôle de Brian Eno, donne naissance au très lyrique « Miss Sarajevo » en décembre 1995.

« Discotheque » sort en février 1997, Pop produit par Flood, le 3 mars. L'album déroute les fans avec un son très parodique, entre techno et disco . Mais U2 est toujours U2 et aux premières notes de « Staring at the Sun », la partie est gagnée et la tournée PopMart peut commencer.

 U2 : The Best of 1980-1990 arrive avant les fêtes. Loin de sonner le glas de la carrière du groupe, cette double compilation est l'occasion de découvrir une nouvelle version de « The Sweetest Thing ».

Atomic U2

En octobre 2000, c'est sur le toit du Clarence Hotel de Dublin que U2 interprète « Beautiful Day » en avant-première. Le single est suivi le 30 octobre par la parution de All That You Can't Leave Behind. Exit le son électro omniprésent depuis Zooropa, avec des titres comme « Walk on » ou « Peace on Earth », le groupe renoue avec des textes forts et prouve également avec « Elevation » que la puissance de son rock n'a pas faibli.

Le second volume de leur Best of, couvrant la décennie 1990-2000, est publié en novembre 2003. Il faut attendre novembre 2004 et leur intronisation au Rock & Roll Hall Of Fame pour découvrir How To Dismantle An Atomic Bomb qui accède dès sa sortie à la 1ère place en Grande-Bretagne.

En mars 2005, U2 reprend la route pour une nouvelle tournée mondiale qui rassemble près de 5 millions de spectateurs. No Line on the Horizon en février 2009 rappelle une désormais évidence, U2 est le dernier symbole crédible du cirque rock'n'rollien tel que les années 80 l'ont rêvé.

Copyright 2014 Music Story Pricilia Decoene


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page